CFE et Taxe d’Habitation en Location Courte Durée: Quelle Taxe Payer Lorsque Je Loue Un Meublé Touristique?

La CFE et la taxe d’habitation en location courte durée constituent deux impôts auxquels le propriétaire d’un bien meublé, loué à des visiteurs de passage, peut se voir redevable. Autant la taxe d’habitation et la taxe foncière sont bien connues du contribuable propriétaire, autant la CFE est ignorée par bon nombre d’entre eux. Et cela, en infraction avec le Code Général des Impôts. 

En premier lieu, l’occupant d’un logement au 1er janvier doit payer la taxe d’habitation dans le cadre de son bail ou de son titre de propriété. D’un autre côté, la CFE ou cotisation foncière des entreprises est « due par les professionnels exerçant à titre habituel non salariée au 1er janvier de l’année d’imposition. » En effet, l’activité de location meublée, exercée en LMP ou LMNP (je lis l’article d’Oiqia sur cette distinction) est considérée comme une activité commerciale d’un point de vue fiscal. Pour être imposable à la CFE, il est donc nécessaire de répondre simultanément à trois conditions. Le caractère habituel de l’activité. L’exercice de l’activité à titre professionnel (gestion d’un bien ne relevant pas d’un patrimoine privé). L’absence de rémunération salariale. Enfin, à noter, elle n’est pas due la première année d’activité.

Dès lors, la question se pose : quelle taxe doit payer un propriétaire d’une location courte durée ? S’il en paie une, est-il exonéré de l’autre ? Oiqia vous résume les différents cas de figure, sans omettre de vous rappeler une règle de bon sens. N’hésitez pas à contacter le centre des impôts auquel vous êtes rattaché pour valider votre situation. 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation: Je télécharge la documentation. Bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur la CFE et la taxe d’habitation en location courte durée, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

Le Cas Classique de la Taxe d’Habitation en Meublé Longue Durée

Lorsqu’un locataire loue un bien au 1er janvier de l’année en cours, il devra payer la
taxe d’habitation. Et ce, car il en a la jouissance dans le cadre de son bail. Le propriétaire ne paiera donc rien. 

Cependant, lorsque le bien n’est pas loué au 1er janvier de l’année en cours, le propriétaire est redevable de la taxe d’habitation. Cela dit, il existe quelques exonérations s’il peut démontrer l’impossibilité de trouver un locataire. En d’autres mots, il devra démontrer sa recherche vaine de locataires. Et déclarer qu’il n’a aucune intention de se réserver le bien en tant que propriétaire. Les preuves admises sont les suivantes :

  • Le mandat de gestion locative
  • La mise en place d’annonces sur des plateformes

CFE et Taxe d’Habitation: Le Cas Particulier de la Location Meublée en Courte Durée

En premier lieu, deux situations sont à prendre en compte. Le fait pour le propriétaire de garder la jouissance du logement ou non. Nous allons traiter des deux cas de
figure.

CFE et taxe d’habitation: le propriétaire d’un meublé en location courte durée garde la jouissance du bien une partie de l’année

Lorsque l’on parle de meublé, il s’agit de la résidence principale ou secondaire du propriétaire. L’habitation personnelle du propriétaire est, en revanche, son habitation habituelle. Ainsi, dans ce premier cas, le propriétaire se garde la jouissance du bien une partie du temps. Ici, c’est bien le propriétaire qui paiera la taxe d’habitation. Même si un locataire de type Airbnb loue le bien au 1er janvier. Cette « réserve du bien par le propriétaire » est donc déterminante.

Enfin, la plus haute juridiction administrative française précise que  » le propriétaire d’un local meublé est redevable de la taxe d’habitation dès lors qu’il peut être regardé, au 1er janvier de l’année d’imposition, comme entendant s’en réserver la disposition ou la jouissance une partie de l’année. »

En second lieu, concernant la CFE, les propriétaires qui louent occasionnellement une partie de leur habitation personnelle (qu’elle soit principale ou secondaire) en sont exonérés. Cela dit, il faut prouver le caractère non habituel de la location.

Il en est de même pour le cas du propriétaire qui loue en meublé une ou plusieurs pièces de son habitation principale à un locataire dont il s’agit également de la résidence principale. Si ce propriétaire réclame un « loyer fixé dans des limites raisonnables », alors ils ne sera pas assujetti à la CFE.

Le cas du bail de 9 mois pour un meublé

Attention, dans le cas singulier d’un bail de 9 mois (type bail étudiant), ce bail est considéré comme classique. C’est donc le locataire qui paie la taxe d’habitation.

Le cas du meublé de tourisme classé

Les propriétaires de meublés de tourisme classés, louant tout ou partie de leur habitation personnelle, sont assujettis à la taxe d’habitation. En revanche, ils sont en principe exonérés de la CFE (à valider auprès du centre des impôts).

CFE et taxe d’habitation: le propriétaire d’un meublé en location courte durée loue à l’année (aucune jouissance personnelle du bien)

Dans ce cas, si le propriétaire démontre que son bien est loué en location courte durée durant l’année entière et qu’il n’en a jamais la jouissance, il ne paiera aucune taxe d’habitation. Exemption totale pour le propriétaire et les différents locataires se succédant dans le logement locatif.

Concernant la CFE, le propriétaire en est redevable car son activité est considérée en matière fiscale comme une activité professionnelle. Cependant, si son chiffre d’affaires est inférieur à 5000€, il en sera exempté.

Le cas du meublé de tourisme classé

Un meublé de tourisme classé n’est pas imposable à la taxe d’habitation si le bien loué ne constitue pas l’habitation personnelle du propriétaire. 

En outre, le propriétaire d’un tourisme classé sera assujetti à la CFE.
 

En Conclusion

Ainsi, la CFE et la taxe d’habitation sont mutuellement exclusives. Un petit tableau récapitulatif ci-dessous vous aidera à comprendre en un clin d’oeil votre situation. 

Ainsi, il n’est pas possible pour un propriétaire de location courte durée de payer à la fois la CFE et la taxe d’habitation. L’article 1407 du CGI l’indique précisément (attention la taxe professionnelle indiquée est en réalité aujourd’hui la CFE). Sont exonérés de la taxe d’habitation, les locaux passibles de la taxe professionnelle lorsqu’ils ne font pas partie de l’habitation personnelle des contribuables. 

Attention, en revanche, à nuancer entre le propriétaire et le locataire. Ce n’est pas parce que le propriétaire est imposable à la CFE que cela exonère le locataire du paiement de la taxe d’habitation, s’il y est assujetti. 

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com

#OUTIL: Le Livret d’Accueil Airbnb en Location Courte Durée: Pourquoi? Comment? Pour Qui?

Le livret d'accueil Airbnb: Rédigez-en un efficace

Un livret d’accueil en location courte durée Airbnb, c’est en substance le petit mot d’accueil du propriétaire, accompagné d’un mode d’emploi du logement loué. Est-il indispensable? La réponse est: Oui! Si le propriétaire ou le concierge Airbnb connaît bien le logement, ce n’est pas le cas du voyageur qui se retrouve en terrain inconnu. Il a besoin d’être rassuré, guidé, renseigné. Et c’est cette mission que le livret d’accueil va accomplir. 

Vous l’avez compris, le livret d’accueil est aussi un outil de communication. Il ne faut pas l’oublier. La qualité de la rédaction, de la mise en page, l’exhaustivité de l’information sont autant de messages envoyés au voyageur sur l’importance que vous lui accordez. In fine, votre livret d’accueil est là pour mettre en avant votre bien et rassurer le voyageur pour une bonne prise en main du logement. Avant de se lancer dans sa rédaction, quelques questions doivent tout de même être posées: Pourquoi? Comment? Pour qui?

La mise en location courte durée d’un logement reste un service, avec tout ce que cela implique chez son utilisateur, en terme d’attentes et de besoins. Ne pas l’oublier!

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur le livret d’accueil en location courte durée, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

Le Livret d’Accueil Airbnb en Location Courte Durée : Pourquoi?

Un voyageur qui prend possession de son logement loué en courte durée n’est pas toujours disposé ou capable d’absorber toutes les informations qui se présentent à lui. Il a besoin de temps pour les assimiler, prendre ses repères. Il est donc important de se mettre à sa place. Le livret d’accueil est en quelque sorte le mode d’emploi du logement, qui lui servira de référence durant tout son séjour. Etre en terrain inconnu est une source de stress et avoir un livret d’accueil qui résume l’ensemble des réponses aux questions qu’il peut se poser à tout moment est rassurant. Et cela permet aussi d’éviter de déranger l’hôte ou le concierge à des heures impromptues pour des questions non urgentes. 

Le livret d’accueil: un outil dynamique qui doit évoluer

Ainsi, le livret d’accueil est un condensé d’informations que l’hôte ou le concierge souhaite partager avec le voyageur. Il a vocation à évoluer avec le temps (attention de ne pas recommander un restaurant fermé etc.) De fait, privilégier un format pratique ou dynamique est toujours recommandé. Une version papier (plastifiée pour une meilleure durabilité) ne fournira pas cette adaptabilité, au vu du coût. De même, en ces temps de pandémie Covid-19, est-ce bien raisonnable de mettre à disposition un objet qui ne peut être désinfecté et qui va passer de main en main? 

Le livret d’accueil d’Oiqia: le choix du digital

Pour les raisons évoquées ci-dessus, et dans l’axe de la responsabilité sociale et environnementale (RSE) importante pour Oiqia, une version digitalisée a été d’office privilégiée. Etre dynamique dans son approche, faire évoluer l’outil en fonction des retours des voyageurs: c’est dans l’ADN d’Oiqia. Notre livret d’accueil Airbnb est disponible via l’application voyageur et consultable avant l’arrivée dans le logement. 

Rappelons-le, le voyageur rentre en terrain inconnu et c’est source de stress pour lui. Quelle est la machine à café à disposition ? Y a-t-il une chaise haute pour bébé? Le parking, il est loin de l’appartement? Il veut une réponse à ces questions avant son arrivée et non après. Seule une version digitalisée le permet. Or tout hôte ou concierge le sait: les questions fusent avant l’arrivée. 

Autre format digital possible: le QR code à télécharger. Cela nécessite de télécharger l’application ou l’extension QR code et vous digitalisez votre document. Ainsi, vous rédigez sous le format choisi (Powerpoint, Word etc…) votre livret d’accueil, l’enregistrez, puis vous lui attribuez un QR code qu’il vous suffira de partager avec votre voyageur: simple, rapide et surtout … évolutif!

Le livret d’accueil en location courte durée Airbnb: un outil de communication

Le livret d’accueil est un outil de communication important. Ainsi, il permet également de communiquer avec le voyageur et lui rappeler des points importants, notamment le retour d’expérience sur la plateforme de location. Lui proposer de noter son séjour sur celle-ci et de revenir vers vous directement en cas de problème particulier. Ne pas hésiter à lui rappeler le plaisir que vous avez eu à le recevoir dans votre logement et que vous serez ravi de l’accueillir à nouveau.

Le Livret d’Accueil Airbnb en Location Courte Durée : Comment le Rédiger?  

Le choix du support

Vous l’avez compris, difficile de faire l’impasse sur cet outil fort de communication. Avant de vous lancer dans sa rédaction, une des premières questions à se poser, est le support sur lequel vous allez le rédiger. Il est indispensable que vous soyez à l’aise ou rapidement à l’aise dessus, afin de ne pas y passer trop de temps: le temps est précieux! Que ce soit sur PowerPoint ou Word, il vous faudra l’enregistrer dans un endroit sûr afin de le retrouver rapidement. Car c’est un document évolutif! 

Oiqia vous recommande l’outil gratuit Canva. Il permet d’intégrer un design appétent et d’enregistrer le document sous pdf. Le rendu sera agréable et professionnel. Un autre outil gratuit StyQR vous propose un accompagnement pour rédiger un livret d’accueil Airbnb. Plus directif que Canva où vous devrez laisser libre cours à votre créativité, StyQR vous guide pas à pas. Par contre, un des inconvénients est la version payante si vous souhaitez le proposer en langue étrangère. Et c’est un inconvénient de taille si vous accueillez des voyageurs étrangers.

De même, Oiqia vous propose son livret d’accueil en format digital: je télécharge le livret d’accueil Oiqia.

Dresser une liste des informations essentielles

Avant de se lancer, il est recommandé de dresser une liste des informations que vous souhaitez y inclure:

  • Une page d’accueil: incluant les coordonnées des personnes à rejoindre en cas de problème. Cela rassure le voyageur. Ne pas hésiter à inclure des plages horaires de disponibilités afin de cadrer les choses et éviter des réveils nocturnes inutiles. Un mot de bienvenue est très apprécié: simple, sincère et bref.

  • L’accès au logement: il s’agit ici des différents moyens d’accès au logement (via la route, le bus, le train, le métro, etc.) L’insertion du lien vers les horaires téléchargeables est aussi grandement apprécié. Le conducteur, lui, appréciera de connaître les conditions d’accès au parking. Bien expliquer les codes d’ouvertures si besoin. Le secret? Se mettre à la place du voyageur et tout expliquer de A à Z. L’intérêt du livret d’accueil digital? La communication de ces informations avant l’arrivée au logement. Si le voyageur vous pose des questions, cela signifie certainement que vos explications ne sont pas suffisamment claires. Prenez le comme un test et améliorez le régulièrement.

  • Le rappel des horaires de départ (et d’arrivée lorsque le livret est digitalisé): Il est utile de les répéter afin de s’assurer que le voyageur les a bien assimilés. Cela évitera le jour du départ des problèmes d’organisation. 

  • La description détaillée du logement: les équipements, le code wifi… Oiqia vous recommande plutôt de les communiquer dans le livret des règles de la maison si vous en rédigez un afin de pousser le voyageur à les lire.

  • Les services additionnels: en d’autres mots, que faire dans les environs? vos recommandations locales en matière de restaurants, de station essence, etc. Cette petite touche personnelle est toujours très appréciée. Et si la plume vous emporte: rajoutez une anecdote personnelle (de bon ton, il va de soi)

En conclusion, l’essentiel est de bien établir la liste de ce que vous voulez y inclure et de bien structurer les informations par thème afin de faciliter la lecture pour le voyageur. Enfin, Oiqia vous recommande de rédiger les règles de la maison à part afin d’en souligner toute l’importance. Dernière petite note: soignez l’orthographe et le vocabulaire. Cela fait partie du soin apporté aux détails. Et le diable se cache dans les détails. Que l’on soit hôte ou concierge, le visuel est important (photos, couleurs…): faîtes le relire à vos proches afin de recueillir leurs avis. Et modifiez en conséquence.

 

Le Livret d’Accueil Airbnb: Pour Qui?

Vous avez choisi le support de votre document, dressé la liste des informations essentielles. Il ne reste plus qu’à se poser la question de la cible. A qui ce livret va-t-il s’adresser? Bien sûr, un voyageur. Mais ce voyageur a des caractéristiques qui le classent dans un segment. Est-il un professionnel? Une famille? Un étranger? Cette question a déjà été répondue lorsque l’annonce a été publiée (Pour rappel, je lis comment rédiger une annonce Airbnb percutante et adaptée)

En d’autres mots, si votre voyageur cible est un voyageur professionnel les informations qu’il voudra obtenir rapidement concerneront certainement le wifi, l’accessibilité. S’il s’agit d’une famille, les équipements seront un centre d’intérêt certain (nombre de couchages, répartition etc.). Elle cherchera bien certainement des loisirs pour occuper tout ce petit monde. Enfin, un voyageur étranger aura besoin d’un livret d’accueil traduit a minima en anglais. En cas de difficulté avec la langue de Shakespeare, Google traduction est une aide précieuse. Imparfaite mais correcte. Vous pourrez la parfaire au gré du temps et des retours.

Enfin, si votre cible inclut surtout des seniors, attention à la police d’écriture. Evitez les polices complexes ou trop petites. Pensez à rendre la lecture aisée. 

En Conclusion

Enfin, le livret d’accueil est un outil de communication à part entière et fait partie intégrante de la qualité de service. La version papier est aujourd’hui peu adaptée du fait du contexte sanitaire, il est donc recommandé de le digitaliser. Cela permet également de protéger l’environnement et de le modifier au gré des envies. En dernier lieu, et non des moindres, le digitaliser permet de le communiquer en avance au voyageur. 

Ne manquez pas le prochain post sur les règles de la maison: autre outil indispensable pour bien cadrer le séjour de vos futurs voyageurs. 

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com 

VIDEO EXPERT: la Règlementation de la Location Saisonnière Airbnb expliquée par l’Avocate Lorène Derhy

Cette semaine, Nous Partageons une « Vidéo Expert » de l’Avocate Lorène Derhy sur la Réglementation en Location Saisonnière Airbnb

La réglementation en location saisonnière Airbnb est un vaste sujet, souvent évoqué au sein des réseaux sociaux avec des questions plus ou moins précises. Dès lors, nous partageons avec vous la vidéo réalisée par l’avocate Lorène Derhy. Elle est spécialisée en droit immobilier et en location meublée touristique de type Airbnb. En outre, cette vidéo est claire, simple et fiable! Prenez le temps de la visionner et d’en apprendre plus sur ce sujet. Car n’oubliez pas, nul n’est censé ignorer la Loi!

De même, si vous souhaitez contacter directement Maître Derhy, cliquez sur ce lien.

De plus, sous un autre angle, Oiqia a également abordé ce sujet dans son blog, que vous pouvez lire ici: Je lis l’article Oiqia sur la réglementation en location courte durée: les bonnes questions à se poser avant de se lancer. Car il n’est pas toujours facile de comprendre les termes employés, les subtilités légales: ne pas hésiter à bien valider vos sources afin de ne pas commettre d’erreur. 
 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la neo-conciergerie Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et, bien entendu, si vous réalisez dès maintenant que vous n’aurez ni le temps, ni l’énergie de vous occuper de votre location saisonnière au quotidien, Oiqia est à votre disposition pour gérer votre bien de A à Z. Pour cela, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

Les Tendances de La Location Courte Durée 2021: Proactivité, Flexibilité et Automatisation

Les tendances de l'année 2021 en location courte durée

Les tendances de la location courte durée 2021 ont été publiées il y a peu par l’IGMS au sein d’un article (lire l’article), sur la base d’une étude menée par Airbnb, ainsi que sur des entretiens d’experts du marché. 

Qui est l’IGMS? C’est une entreprise américaine de propriétaires professionnels qui gère les locations courte durée pour les propriétaires professionnels. Oiqia résume pour vous, propriétaires ou concierges Airbnb, les tendances 2021 au sein de cette industrie, fortement secouée l’an passé.

La pandémie du Covid-19 a modifié, en les prenant par surprise, la manière dont les hôtes et investisseurs immobiliers opéraient jusqu’à cet instant. En premier lieu, l’industrie du tourisme, via les restrictions de vol et déplacements internationaux, a été fortement impactée. Résiliente, elle reste optimiste: une étude menée indique que 70% des répondants annoncent vouloir prendre des vacances en 2021! Ils n’ont d’ailleurs qu’une hâte: en profiter!

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur le digital, l’automatisation, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

 

2020: Une Année Marquée Par une Chute des Réservations de Locations Courte Durée

Le volume de réservations atteint un point critique en Avril 2020

Les mois de mars et d’avril 2020 ont respectivement enregistré une chute du volume des réservations, selon Airbnb, de 42% et de 72% versus l’an passé. Un record dont la plateforme se serait bien passée. Annulations et problèmes de réservations ont explosé: un défi que les hôtes ont du surmonter et qui a nécessité une adaptation contextuelle. 

Des annulations et problèmes liés à la réservation en hausse

Les politiques d’annulation ont été multiples: les plus souples ont permis d’attirer de nouvelles réservations. Les plus strictes ont généré nombre de conflits. Cela a permis d’en tirer un enseignement pour 2021: persévérer en terme de souplesse et de flexibilité face à des gouvernements peu enclins à proposer des directives précises en matière de futur confinement ou non. La menace ne cesse de planer, provocant de nombreuses craintes chez les voyageurs. Seront-ils remboursés on non? 

Une surprise: l’augmentation du tarif moyen de la nuitée

Si le début de la pandémie a occasionné des réductions tarifaires en masse de l’ordre de 60%, la donne a changé en juin 2020. Afin de palier leur perte de revenu, les hôtes ont eu le réflexe d’augmenter leur tarif par nuitée. En outre, le revenu locatif a notamment chuté de 80 à 100% durant le mois d’avril 2020, dû aux annulations et au manque de réservation. Cela, bien entendu, étant imputable au confinement. 

Une explosion des réservations dernière minute et des séjours qui s’allongent

L’incertitude face au futur a poussé les voyageurs à réserver en dernière minute. Les restrictions changeantes, soudaines, par les autorités expliquent ce comportement mondialement observé. De facto, les voyageurs ont rencontré des difficultés à planifier leur voyage en avance. De même, les observateurs soulignent un allongement de la durée des séjours. Un exemple: en novembre 2019, le séjour moyen affiché comptait 3,4 jours alors qu’en novembre 2020 le séjour s’allonge à 4,9 jours.
 
Prédire l’année 2021 est compliqué, selon les auteurs de l’étude. Cela dit, les rapprochements familiaux et l’envie de voyager restent des valeurs fortement ancrées pour beaucoup, laissant présager de belles perspectives pour 2021. Pour autant que les populations ne soient pas reconfinées ou restreintes dans leurs déplacements. 

Les Tendances de la Location Courte Durée 2021 

Une tendance haussière fin 2020 aux USA suscite un certain optimisme pour 2021 (d’après l’experte Daniela Andreevska de Mashvisor)

Les prix moyens affichés sur Airbnb sont en hausse de 11% entre mars et septembre 2020. Le taux d’occupation suit la tendance, avec une évolution positive à +13% au sein de plus de 300 villes. La localisation reste un levier clef et crée des différences géographiques importantes à cet égard. Chez Oiqia, on remarque la même disparité en France, les régions étant différemment touchées par la pandémie. 

Les déplacements nationaux restent une valeur sûre (d’après les experts Damian Sheridan, fondateur de The Book Direct Network et Jasper Ribbers, auteur de Get Paid For Your Pad

Selon l’expert, si une leçon doit être retenue de 2020, c’est bien la nécessité d’être proactif et adaptable pour survivre et réussir. Les déplacements nationaux vont rester pour l’heure un levier important au sein de la location de courte durée. Et vont développer l’offre d’hébergements de type camping. Les voyages en famille avec animaux vont également, selon lui, devenir la norme. Aux hôtes de le prendre en compte et de s’adapter.

Ces déplacements nationaux sont aussi d’une nature différente. Les séjours s’allongent et requièrent des aménagements spécifiques en matière d’entertainment (Netflix et options TV bienvenues). Sans oublier la connexion wifi sollicitée notamment en matière de télétravail: rapide et fiable. On parle des « digital nomads » qui est devenu un segment de voyageurs qui va encore perdurer durant encore 5 ans. Les voyageurs sont souvent des nationaux qui quittent leur logement pour un meublé touristique dans lequel ils seront plus à l’aise: une véritable opportunité pour les hôtes, que l’on a également constatée en France.

Les locations dotées de procédures de nettoyage renforcé seront privilégiées (d’après l’experte Alexandra Alvarado, American Apartment Owners Association

La politique de nettoyage renforcé, pour le ménage, imposée par Airbnb rassurerait les voyageurs, selon leurs propres déclarations (81% des répondants). Il est recommandé si l’annonce est passée hors plateforme de bien détailler la procédure suivie. Egalement, de ne pas hésiter à faire appel à un professionnel dans le domaine. Et enfin, de bien inclure des frais de ménage/nettoyage en 2021.

Faire preuve de flexibilité: un levier clef pour attirer de nouvelles réservations (selon l’experte Jade Tinsley, Transparent Intelligence

En Europe et aux USA, les réservations accusent toujours en début d’année une baisse drastique de 40 à 60%. Tous les points d’intérêt fortement dépendants du tourisme continueront à souffrir tant que les politiques frontalières seront toujours aussi restrictives. L’expert recommande une politique d’annulation flexible, un check-in autonome et des réservations instantanées, afin d’augmenter le taux de réservation. Même si beaucoup d’hôtes redoutent ces réservations dernière minute, le contexte actuel les favorise malheureusement. S’y refuser reste une stratégie qui qui risque de s’avérer perdante. 

Les destinations rurales et côtières seront attractives (selon l’expert Andy McNultyTouch Stay)

Durant l’été 2021, il est anticipé que les voyageurs rechercheront prioritairement l’aventure près de chez eux. Les voyageurs indiquent vouloir visiter des lieux moins achalandés pour se protéger le temps de la vaccination. Les destinations balnéaires seront en 2021 fortement populaires, surtout les spots moins achalandés. Il est évident que le contexte français s’y prête moins, nos plages étant fortement bondées en été. 

L’inscription sur plusieurs plateformes de location de courte durée pour favoriser la diversification et le référencement 

Cette stratégie sera payante en 2021 afin de maintenir un taux d’occupation stable. Airdna irait plus loin, en affirmant, selon les auteurs, que les hôtes qui publient leurs annonces sur plusieurs sites gagneraient deux fois plus que ceux présents sur une seule plateforme. Il est également recommandé de publier sur les réseaux sociaux la liste des plateformes sur lesquelles tout hôte est présent. 

L’usage d’un logiciel et d’outils digitaux est crucial pour assurer sa croissance 

En 2021, il est recommandé aux hôtes de se reposer sur la technologie et d’adopter l’automatisation pour répondre aux nouvelles tendances de location courte durée annoncées. Les solutions digitales vont simplifier le processus de gestion à distance qui en fonction du contexte sanitaire, est plus que recommandé. De plus, il est indéniable que leur utilisation permettra de réduire les coûts opérationnels. Cela permettra notamment aux hôtes de récupérer les pertes de l’année 2020. Une étude menée par les auteurs a par ailleurs démontré que 71,4% des hôtes n’ont pas l’intention de réduire leurs coûts de logiciel. 

En conclusion

Les tendances de la location courte durée 2021 se résument en 3 mots: proactivité, flexibilité et automatisation. Ce que l’équipe Oiqia soutient totalement. Sur les outils recommandés par les auteurs de l’article citons enfin la boite de réception unique concentrant l’ensemble des messages, l’automatisation de ces derniers pour améliorer votre taux de réactivité sur les plateformes, l’automatisation des avis voyageurs pour en augmenter leur nombre, les outils intelligents et digitaux pour gérer les réservations etc. Oiqia vous propose cet outil répondant aux tendances 2021.

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com