Surtaxer les Résidences Secondaires : la Nouvelle Stratégie des Métropoles face à la Location Saisonnière : Marseille Rejoint le Trio de Tête

L’une après l’autre, les grandes métropoles internationales annoncent en fanfare les mesures prises pour contrer la location saisonnière dans leur ville. En outre, dans la lignée des Paris, Bordeaux et Lyon, c’est maintenant au tour de Marseille de voter une hausse de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires. Avec l’objectif clair, de susciter un retour à la location meublée classique. Oiqia partage avec vous la dernière actualité de la location courte durée

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Hausse de 20 à 60% de la Taxe d’Habitation: les Résidences Secondaires en Location Saisonnière Dans le Viseur

Depuis quelques heures, la presse relaye en boucle l’annonce de majoration de la taxe d’habitation pour les résidences secondaires de « 20% à 60%, le taux maximal autorisé  » par le Code Général des Impôts sur la ville de Marseille.

En effet, le Maire adjoint aux Finances, Joel Canicave, ne s’en cache pas. Il indique vouloir réattribuer à de la location classique, des logements dédiés à de la location saisonnière ou courte durée. Dans l’objectif, une rentrée financière pour la ville de 3 millions d’euros espérée. Cependant, seuls 3,3% des logements sur Marseille sont concernés par cette mesure (15 000 sur 450 000 logements).

En Conclusion

Sachant qu’en matière de location saisonnière, le propriétaire paiera soit la taxe d’habitation, soit la cotisation foncière des entreprises (CFE). Ainsi, cette majoration de taxe d’habitation pour les résidences secondaires va peut-être redistribuer les cartes. En effet, les propriétaires auront tout intérêt à comparer les deux montants. Et déterminer quelle est la meilleure stratégie sociale et financière à adopter.

In fine, pour être prêt pour la nouvelle période de vacances scolaires, n’hésitez pas à contacter Oiqia pour un accompagnement simple, rapide et efficace! 

 

Le Top Box des Destinations les plus Prisées pour la Location Estivale 2021: Et Vous, en Avez-Vous Profité?

Suite du bilan de l’été 2021… Nous l’avons vu dans notre précédent article, les prix des locations saisonnières ont su tirer profit de la demande, toute disposée à ne pas (trop) regarder à la dépense. Mais qu’en est-il des destinations prisées de la période estivale ? Sachant que les touristes n’étaient pas au rendez-vous (période Covid oblige), quel est le top box de cette année? Grande métropole, régions côtières ? Grâce à l’étude de Likibu.com (site comparatif), relayée par la presse, nous en savons plus sur les préférences des voyageurs.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Top Box des Destinations les Plus Dynamiques

Nous le savons grâce aux études menées par la location saisonnière, le nombre de réservations a augmenté cet été. En volume, les nuitées ont affiché une croissance de 24% en juillet-août par rapport à la même période l’année précédente. 

Le top box des régions les plus dynamiques est:

  1. Ile de France (+95,8%)
  2. Bourgogne Franche Comté (+49,1%)
  3. Grand-Est (+47,4%)
  4. Corse (+42,2%)
  5. Centre Val de Loire (+41,1%)

Les Destinations les Plus Prisées: PACA grande gagnante !

En matière de nombre de réservations, les régions les plus dynamiques sont les suivantes:

  1. Provence-Côte d’Azur (21,5%)
  2. Nouvelle Aquitaine (15,6%)
  3. Occitanie (14,9%)
  4. Auvergne-Rhône-Alpes (12,1%)

Vive la Montagne & les Zones Rurales

Annoncé précédemment par Airbnb, les régions montagnardes et rurales profitent d’une popularité certaine, peut-être due à une volonté d’espace et de nature des voyageurs. Un constat qui fait le bonheur des plateformes de location, telles que Airbnb, qui dans les grandes métropoles font face à l’acharnement des mairies afin d’en limiter le pouvoir. Au total, ces régions représentent 14% des ventes de nuitées totales, réparties comme suit (en fonction de leur popularité): 

  1. Haute Savoie
  2. Savoie
  3. Hautes Alpes

En Conclusion

La liste des destinations les plus prisées en période estivale 2021 démontre bien la forte demande en location saisonnière, ainsi que l’écrasante victoire de la région PACA. Notons enfin, qu’en matière de budget moyen dépensé par le voyageur pour sa location, ce montant est le plus élevé en Corse (1732 € en moyenne), suivi par PACA (1514 €) et Nouvelle Aquitaine (1230 €). Parmi les départements aux locations les moins onéreuses, nous avons le Cher (panier moyen à 389€), le territoire de Beaufort (368€) et la Meurthe et Moselle (340€). Attention, ce ne sont que des moyennes, l’emplacement, l’attractivité du bien, ainsi que les services associés, peuvent faire toute la différence.

Pour être prêt pour la nouvelle période de vacances scolaires, n’hésitez pas à contacter Oiqia pour un accompagnement simple, rapide et efficace! 

 

Oiqia Lance Sa Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur ! Entre Fausses Idées et Croyances… Mais Sans Langue de Bois !

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce premier épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question de l’état des lieux. Nous connaissons bien son fonctionnement lors d’une location en bail classique. Mais qu’en est-il en location saisonnière ? D’autant plus, en arrivée autonome du voyageur ? Vous vous posez des questions légitimes sur la confiance à accorder à ce mode de fonctionnement. C’est compréhensible. Et Oiqia est là pour vous apporter des éléments de réponse.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questons plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

En Location Saisonnière, Point d’Obligation !

Bercés par notre expérience en location classique, nous avons retenu l’importance du contradictoire, de l’écrit et de la preuve. Tout en gardant en mémoire quelques accrochages avec des bailleurs, soit concernant la notion d’état (bon état ou état d’usage…) ou la différence entre usure normale et dégradation… Bref, nous avons conservé en mémoire l’importance de bien rédiger notre état des lieux pour protéger notre responsabilité ou pouvoir engager celle du locataire. 

En location saisonnière, l’état des lieux n’est pas obligatoire. Si aucun état des lieux n’est établi, le logement est présumé livré en bon état (selon l’article 1731 du code civil). Ainsi, c’est vraiment le voyageur que cela protège. Cependant, même s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé d’en rédiger un. Car en cas de conflit, la négociation permettra de s’appuyer sur des preuves écrites. 

2 Cas de Figure: Absence ou Présence d’un Etat des Lieux

Nous insistons fortement sur le fait qu’en absence d’état des lieux, cela pourra porter préjudice au voyageur qui serait tenu responsable de toute dégradation, casse ou vol d’équipement ou mobilier. Ce sera à lui, le cas échéant, de rapporter la preuve de sa non responsabilité, chose ardue en absence d’écrit.

En outre, l’état des lieux peut se réaliser lors de deux points de passage: à l’arrivée et à la sortie. Même à défaut d’un état des lieux d’entrée, il est là aussi, fortement recommandé d’en effectuer un à la sortie, soit au départ du voyageur.

Cas de l’état des lieux à l’arrivée et à la sortie:

Lorsqu’un état des lieux à l’entrée a été réalisé, un comparatif sera effectué à la sortie. Le bailleur pourra faire constater toute dégradation, vol ou casse. Pour sa part, le locataire cherchera à se prémunir contre toute réclamation de réparation qu’il estimera ne pas être de son fait.

Cas de l’état des lieux à la sortie uniquement:

L’état des lieux permettra de faire constater tout vol, dégradation ou casse durant le séjour. En absence d’état des lieux d’entrée, l’appartement est réputé loué en bon état. De fait, cela peut s’avérer difficile pour le voyageur de prouver que cela n’est pas de son fait en cas de dégradation.
 

En Cas de Dégradation? Casse? ou Vol? 

En cas de dégradation, casse ou vol, avec les preuves adéquates, le bailleur pourra utiliser le dépôt de garantie (si existant préalablement à la location) afin d’obtenir réparation. Bien entendu, si l’état des lieux d’entrée et de sortie est identique, alors ce dépôt sera restitué au locataire.

Avec l’Arrivée Autonome du Voyageur, en Cas de Désaccord avec Ce Dernier, Comment Avoir Gain de Cause? 

L’état des lieux lorsqu’il y a arrivée autonome du voyageur

En matière d‘arrivée autonome du voyageur, puisqu’il n’y a personne de physique pour établir cet état des lieux, est-il aussi valable ? Sans langue de bois, nous vous dirons qu’il y a rien de tel que de rester une bonne heure (au moins ! selon la superficie…) dans l’appartement pour compter le petit matériel (fourchettes, louches, cuillères…). Regarder le moindre petit détail des équipements et meubles. Mais est-ce utile en location courte durée? Rappelons qu’en matière de bail classique, l’état des lieux est facturé. Et le temps, c’est de l’argent.

Puisque l’état des lieux protège surtout le voyageur, à lui de faire parvenir au bailleur toute réclamation concernant l’état du logement. Chez Oiqia, nous avons mis en place au sein de l’application Oiqia Traveler un check-in permettant au voyageur d’établir un état des lieux. Et cela, via un écrit. Un envoi valant signature et des photos (si nécessaires) afin de nous signaler ce qui lui semble important. Le check-out permettra un état des lieux de sortie dans le même esprit. Au voyageur de signaler toute dégradation ou casse. 

La confiance, c’est bien. Mais en cas de conflit, quelle preuve apporter ? 

A nouveau, la preuve écrite est plus que recommandée pour prouver vos dires. Vous pouvez demander au voyageur de remplir un document écrit, puis d’envoyer sa copie en photo au bailleur. De scanner un QR code pour remplir l’état des lieux…. Chez Oiqia, on aime l’innovation et nous avons tout inclus dans l’application pour faire simple, efficace et probant. Car nous gardons des traces de tout. Et lorsqu’en plus, il y a une serrure connectée sur la porte, nous avons un récapitulatif des entrées sorties dans le logement. 
 

Le Conflit est Avéré. Que Faire ? 

Nous le répétons souvent, un mauvais voyageur, casse-pieds, de mauvaise foi… sera difficile à gérer. Impossible de s’en prémunir totalement, malgré toutes les précautions prises. L’humain est toujours plein de surprise. Et le formidable nounours à l’arrivée peut parfois se révéler être un véritable tyran à la sortie. 

Que l’état des lieux se fasse lors d’un accueil physique ou lors d’une arrivée autonome du voyageur, un désaccord sur l’état des lieux va entraîner un conflit quant à l’imputabilité de la faute. Seul un huissier pourra venir constater la dégradation (les frais sont partagés entre le voyageur et le bailleur). Puis, il vous faudra faire des démarches (auprès de la plateforme, de votre assurance et/ou des autorités compétentes pour dépôt de plainte) si vous voulez aller au bout de la démarche. 

Enfin, sachez qu’un mauvais voyageur aura tendance, arrivée autonome ou non, à décamper des lieux avant l’état des lieux de sortie. A vous d’évaluer si cela vaut le coup d’entamer des poursuites. De facto, il vous faudra évaluer à la fois le temps et l’argent que vous allez y investir versus le montant que vous réclamez. Enfin, à chaque bailleur d’établir la stratégie qui lui semble adéquate et avec laquelle il est en paix. Par rapport à ses attentes et à son porte-monnaie.

 

 

En Conclusion

L’état des lieux, qu’il soit fait lors d’un accueil présentiel ou d’une arrivée autonome, est fortement recommandé à l’entrée et à la sortie. Le vrai sujet concerne le conflit sur l’imputabilité de la faute lorsqu’il y a dégradation, casse ou vol. En cas de dépôt de garantie, le bailleur pourra prélever la somme nécessaire sur justificatif de facture ou devis. Au voyageur alors, de prouver sa non-responsabilité. 

Ainsi, un conflit de ce type ne sera jamais simple à régler. En effet, il est important de souscrire à une police d’assurance pour les dégradations durant votre activité de location courte durée. Vous pouvez aussi essayer d’actionner la responsabilité civile du voyageur si celui-ci accepte de vous fournir son attestation d’assurance pour location saisonnière.

Vouloir se prémunir de tout, c’est fuir l’inévitable

In fine, la location courte durée est la mise à disposition d’un bien, dans le but de le rentabiliser. Mais qui risque aussi de subir des dégradations. Un bailleur confronté à cela doit avoir une stratégie claire en tête. A partir de quel montant va-t-il se battre pour obtenir réparation ? Vous pensez que l’arrivée autonome du voyageur est synonyme d’un trop plein de confiance vis-à-vis du voyageur ? Nous répondrons que nos états des lieux sont écrits, acceptés par le voyageur qui en porte la responsabilité. Vouloir se prémunir de tout, c’est finalement fuir l’inévitable. Un jour ou l’autre votre appartement subira une petite ou grande dégradation. Vous vous battrez jusqu’à un certain point pour obtenir réparation. En attendant, l’arrivée autonome vous a permis d’économiser de l’argent et du temps. Et en bon gestionnaire, pensez au remplacement du petit matériel régulièrement. Cela fait partie du jeu de la location courte durée.

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

Les Prix Montent en Flèche Dans le Secteur de l’Hébergement Touristique (+15% Durant l’Eté) !

Les prix des hébergements touristiques ont augmenté durant l’été selon la section Economie du Figaro du 25/08/2021.

La période Covid a découragé durant de longs mois la prise de congés et par rebond, la réservation d’hébergements touristiques. Mais durant l’été 2021… tout change ! Les plateformes de location ont déjà communiqué sur la forte demande constatée, stimulée par le manque de vacances subi par la population. Nous sommes passés de la simple envie à un véritable besoin de congés. Et pour la location courte durée, c’est plutôt une bonne nouvelle!

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Une Hausse de Prix Moyen de +15%

Fortement impactés par la situation, les acteurs du secteur des meublés touristiques se devaient de se reconstituer une santé financière. Quand la demande est forte, la tendance est à la hausse des prix. Comme l’analyse justement l’article du Figaro, la hausse du prix moyen a été boostée par la baisse des promotions proposées. Plus précisément, l’on parle d’une augmentation de l’ordre de 6 à 12%, ce qui n’est pas négligeable. 

Le Bien Gagnant ? La Maison avec Piscine !

Le bien le populaire est sans conteste la maison avec piscine. D’après le Figaro, sur le littoral méditerranéen, les prix se sont même envolés à +35%, stimulés par le Festival de Cannes l’un des seuls évènements maintenus.

L’Absence des Touristes Etrangers Impacte le Taux d’Occupation Moyen Estival (-16.1 pts de Pourcentage vs 2020)

Certes, la demande a été forte cet été mais n’oublions pas l’absence des touristes étrangers, impactant tout de même les prévisions des professionnels. En somme, le taux d’occupation a avoisiné les 58,1% durant la période estivale 2021 vs 74,2% l’an passé. Et l’on observe de fortes disparités selon les régions. 

En Conclusion

La hausse du prix moyen a permis de valoriser le secteur de l’hébergement touristique. Cela dit, ce renflouement opportun de trésorerie chez les acteurs de meublés touristiques ne pourra perdurer. Le marché de la location courte durée va continuer à se valoriser surtout grâce à l’augmentation du nombre de biens proposés. Pour maintenir des prix élevés, ce seront les prestations proposées qui feront toute la différence. 

Enfin, le retour des touristes étrangers et la prise régulière de vacances vont certainement ramener les taux d’occupation à leur niveau de 2020. Et n’oublions pas l’impact du télétravail, installé depuis l’année dernière chez les cadres, dont la location courte durée saura tirer profit.

Pour être prêt pour la nouvelle période de vacances scolaires, n’hésitez pas à contacter Oiqia pour un accompagnement simple, rapide et efficace!

L’Investissement Immobilier en Location Courte Durée: Est-ce que Je Fais le Bon Choix de Modèle Economique ?

Investissement immobilier en LCD: un bon choix?

L’investissement immobilier locatif à court terme vous intéresse? Cela vous semble être LA solution pour votre future retraite, pour créer un futur patrimoine pour vos enfants ? Ou tout simplement pour faire fructifier votre argent ?

Avec l’avènement de plateformes de mise en relation entre propriétaires et voyageurs, telles que Airbnb, apportant une grande popularité aux locations à court terme, il peut sembler que les locations à long terme ne représentent pas un investissement si intéressant que cela. D’autant plus lorsque l’on dénombre pas moins de 800 000 meublés touristiques en France. 

 

En tant qu’investisseur, vous vous demandez peut-être quelle stratégie d’investissement immobilier est le plus rentable. C’est ce que nous allons voir dans cet article.  

 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Investissement Immobilier Locatif à Court Terme: Les Avantages 

Avant d’investir dans une propriété que vous pensez pouvoir bien positionner comme location de courte durée, vous vous demandez peut-être quels sont les avantages de ce type d’investissement. Notamment, les locations à court terme offrent à leurs propriétaires une certaine flexibilité et un plus grand contrôle sur leur propriété. Ainsi que de nombreux autres avantages détaillés ci-dessous.

Utilisation personnelle pour les vacances

De nombreux investisseurs aiment faire un usage personnel de leur propriété de location de vacances et la louer lorsqu’elle n’est pas utilisée. Lorsqu’une propriété est inscrite sur le marché de la location à court terme, il est beaucoup plus facile pour le propriétaire de bloquer les dates auxquelles il souhaite utiliser la propriété. 

Moins d’usure

Les locations à court terme ont tendance à être occupées autour des week-ends et des saisons touristiques, mais pas nécessairement tout au long de l’année. Pour cette raison, l’usure de la propriété est plus lente. 

Entretien plus aisé

Les propriétés louées à court terme sont souvent plus faciles à entretenir. En effet, l’entretien étant réalisé plus fréquemment (généralement à chaque changement de locataire), cela se traduit par des propriétés mieux entretenues. Cela permet d’éviter tout dommage à long terme et surtout, tout un logement à rénover entièrement.

Revenus locatifs plus élevés de votre investissement immobilier

Les tarifs de location à court terme ne sont pas comparables à ceux pratiqués pour une location sur le long terme. Bien que l’occupation puisse fluctuer, rendant les revenus locatifs moins constants, les locations à court terme ont tendance à fournir des revenus locatifs multipliés par 3.

Ajustement du prix: des augmentations de prix non encadrées

Les locations à court terme offrent la possibilité d’ajuster le prix du loyer plus souvent que ne le peuvent les propriétaires de locations à long terme. Les propriétaires de location à court terme peuvent modifier le prix du loyer entre les occupants comme bon leur semble. Ainsi, s’il y a une forte demande pendant la saison estivale; ils peuvent augmenter leur loyer et produire encore plus de revenus. 

Investissement Immobilier Locatif à Court Terme: Les Inconvénients 

 

Des efforts commerciaux importants

    Les locations à court terme ne sont pas sans inconvénients. Etant donné que les revenus locatifs sont le résultat direct de la possibilité de réserver des séjours à court terme tout au long de l’année, les propriétaires constateront qu’ils doivent faire plus d’efforts pour commercialiser leur bien. Suivi, réactivité et positionnement prix sont les maîtres mots.


De même, cela va inclure des échanges de messages avec les voyageurs intéressés, la mise à jour des annonces sur les plateformes de location. Ou même, l’offre de remises promotionnelles. Arts de la communication, de la relation client et du marketing seront ici requis.

Les contraintes de temps: attention à l’effet pervers de tout vouloir gérer soi-même

En outre, de nombreux propriétaires locatifs choisiront de gérer eux-mêmes le roulement des locataires pour réduire les coûts. Si cela leur permet de ne pas payer de prestataire extérieur, attention aux effets pervers. En effet, cela va inclure une perte de temps conséquente, des efforts physiques non négligeables (notamment pour le ménage et la blanchisserie). Ainsi que des coûts qu’il ne faut pas éluder (usure du véhicule, essence pour les déplacements… et coût de votre temps). Car au fond, combien vaut votre temps? Cliquez ici pour plus d’informations sur ce sujet. 

 

Les exigences du voyageur: « zen attitude » requise

La plupart des clients s’attendent à ce que leur location à court terme soit joliment meublée lorsqu’ils partent en vacances. Nous l’avons vu au sein des études Airbnb publiées, le voyageur cherche à recréer un « home sweet home« . En parallèle, les nombreuses émissions télévisuelles popularisant les astuces et atouts d’une belle décoration influencent les voyageurs qui deviennent de plus en plus exigeants en la matière. 

Cela oblige donc le propriétaire à investir dans la décoration. A remplacer les meubles si besoin. Sans oublier l’équipement à renouveler régulièrement (petit électroménager, outils cuisine, etc.). En d’autres mots, si un meublé en longue durée fonctionne même avec des meubles et une décoration défraichis, en courte durée, cela sera très difficilement le cas. 
 
In fine, le propriétaire doit proposer un « produit » appétent, au sein d’un catalogue bien fourni. La concurrence est telle, que cela nécessite des compétences commerciales et marketing afin que le logement soit toujours attractif. Un coût en terme de temps et d’argent.
 
 

La forte saisonnalité: le risque du logement vide

Il est nécessaire de prendre en considération les périodes hors saison durant lesquelles vous n’aurez pas de voyageurs. Il est crucial d’en tenir compte dans vos coûts annuels et de fixer vos prix de la nuitée en conséquence. De nombreux propriétaires réduiront les tarifs de location et concluront des accords pendant la basse saison pour attirer les locataires. 

Cette adaptation nécessite une grande réactivité et une bonne connaissance de son marché local. Vos réductions de prix, ainsi que ceux des autres hôtes, auront un impact sur ce dernier (c’est un écosystème qui interagit fortement). Il est important d’y consacrer du temps car si vous restez, sans raison, bien au delà du prix marché, vous aurez peu de chance de louer votre bien.
 
 

L’investissement personnel requis

Enfin, il y a la gestion du bien en location qui va réclamer du temps et de l’implication. Si vous n’habitez pas à proximité de votre logement en location courte durée, ou si vous achetez plusieurs logements dans des villes différentes, cela peut nécessiter une organisation hors pair. Il existe toutefois une solution: faire appel à une conciergerie.
 
Souvent, l’implication personnelle que requiert une location en courte durée est sous-estimée. Pourtant, cela nécessite de nombreuses compétences et beaucoup de temps: entre les questions des voyageurs, leurs problèmes ou exigences. Les problématiques liées aux plateformes de location. Sans oublier les enjeux du ménage et de la blanchisserie. Enfin, et non des moindres, il est demandé une adaptation à toute situation puisque de particulier, vous devenez un « personnel en contact ». Un professionnel du service. Sans formation, vous vous jetez dans le bain. Cela peut vite devenir sportif, d’autant plus si vous avez une famille ou un travail à gérer en parallèle. 

Location Court ou Long Terme Pour Votre Investissement Immobilier ? De l’Hésitation à la Prise de Décision 

Un fait: la popularité indéniable des plateformes de location en courte durée

Les plateformes de location de courte durée telles que Airbnb ont rapidement stimulé la popularité des locations saisonnières ou ponctuelles ces dernières années. Un meublé touristique destiné à la location courte durée proposé sur une plateforme de location offre aux propriétaires la possibilité de modifier les prix, de recevoir les avis des locataires et de faire toute la promotion du logement gratuitement (seul le service de réservation est payant). Ainsi, la plateforme de location transforme un particulier en professionnel de service, en commercial et en marketer. 
 
 

L’hésitation entre revenu régulier et revenu plus attractif: comprendre sa propre aversion au risque 

Souvent, les propriétaires hésitent entre longue et courte durée: « comment être certain que cela marche en courte durée? » « La longue durée n’est-ce pas plus sécurisant ? » Comme tout investissement, la vraie question à se poser est: que cherchez-vous ? De la sécurité ? Du rendement ? 
 
Pour répondre sur la certitude de succès en courte durée, il n’y a que le test terrain qui validera ou non l’intérêt de cette stratégie locative. Comme tout nouveau produit lancé sur un marché, il y a une zone d’incertitude. Pour qu’un test soit réussi, il faut bien gérer le mix produit/prix/emplacement/communication. En d’autres mots, le marketing-mix. Bien présenter le produit (annonce), bien positionner le prix, avoir un emplacement stratégique et enfin, gérer efficacement la communication. Si tout cela est maîtrisé, alors ne reste que la perception et la réponse du voyageur (réservation). Le fameux « test terrain ». 
 
Une conciergerie 2.0 est là pour vous aider à bien cadrer le marketing-mix de votre logement. N’hésitez pas à contacter Oiqia pour bien comprendre l’importance de la préparation du logement avant sa mise en location en courte durée. Cette dernière se doit d’être bien plus rentable que la longue durée. Si ce n’est le cas, adressez-vous à des professionnels pour vous aider objectivement à comprendre d’où vient le problème. Un meublé en bail long terme, c’est un revenu régulier et lissé mensuellement. Un meublé en bail longue durée, c’est un revenu plus important et fluctuant. In fine, ce n’est qu’une décision stratégique à prendre. Non irréversible par ailleurs.
 

Quand l’hésitation amène de « fausses excuses » pour ne pas se lancer en courte durée

« La courte durée va-t-elle abîmer votre logement plus rapidement ? » Non, loin de là. Un locataire en longue durée va « user » votre logement graduellement mais vous ne réaliserez l’ampleur de la chose que lors de sa sortie. En courte durée, les dégradations éventuelles sont réparées au fur et à mesure. La réactivité dans ce domaine est toujours conseillée. 
 
« La courte durée risque de m’amener fêtards, prostitués ou autre »… C’est possible. Mais dans ce cas, l’on peut réagir rapidement et résilier le contrat de location non honoré en matière de quiétude des lieux loués. En meublé longue durée, la procédure pour faire cesser les incivilités sera plus longue et fastidieuse. In fine, aucun des deux choix ne vous préservera de la nature humaine. 
 
« La longue durée va m’amener un revenu régulier et certain ». Attention aux fausses croyances. Certes, vous connaissez le montant en amont. Mais en longue durée, vous n’êtes jamais à l’abri d’un mauvais payeur, d’un locataire squatteur ou autre. Un locataire est toujours long à expulser et pendant ce temps, vous risquez de ne pas toucher (sauf cas particulier) de revenus. Avec les plateformes de location, le service est payé avant la prestation. Donc en courte durée, vous êtes certain du bon paiement. Mais effectivement, le revenu sera fluctuant en fonction du prix, des réductions et de toute action menée pour assurer sa rentabilité. 
 

Des revenus 3 fois supérieurs qu’en longue durée: vive les immeubles dédiés spécifiquement à la location courte durée

Racheter d’anciens hôtels pour les transformer en immeubles dédiés à la location courte durée, ou tout simplement un immeuble de plusieurs appartements est un investissement locatif que nous voyons de plus en plus. Pas de mélange de locataires en court ou long terme, facilités en terme logistique (ménage/blanchisserie), économies d’échelle en matière de coûts: ces modèles économiques présentent de nombreux avantages. 
 
 

Une prise de décision bien plus simple qu’il n’y paraît 

En marketing, rien ne vaut le test consommateurs. L’étude terrain. Vous hésitez? Testez. Car au lieu de supposer, vous aurez votre réponse. Testez la location courte durée pour voir si cette stratégie locative est la bonne. Bien sûr, si vous n’avez ni le temps, ni l’envie pour le faire, faîtes appel aux professionnels concierges. Notamment ceux qui, comme Oiqia, optent pour un contrat sans engagement. 
 
Evitez, bien sûr, de faire votre test uniquement en basse saison. Le mieux est de rôder son positionnement et mode de fonctionnement au printemps. Puis profitez de la haute saison. Si vous échouez en haute saison, il est impératif de faire auditer le problème rapidement. En fonction de vos résultats et de l’écart entre vos prévisions et la réalité, alors votre décision sera éclairée. Vous aurez des éléments chiffrés pour faire un choix pragmatique. Pas de supposition, juste des chiffres. C’est le mieux, non quand il s’agit d’évaluer un choix stratégique? 
  

En Conclusion

Comme nous venons de le voir, investir dans un meublé dédié à la location courte durée est un choix, une décision (action), qui offre de nombreux avantages. Même si quelques inconvénients ou contraintes sont à prendre en compte (on n’a rien sans rien…), il en va de même pour la location longue durée également. Si vous hésitez entre les deux stratégies locatives, Oiqia vous recommande de prendre une décision sur des chiffres et un test terrain. Testez la location courte durée et en fonction de résultats tangibles, optez pour la meilleure rentabilité pour vous. 
 
En sa qualité de professionnel, Oiqia est là pour vous accompagner durant cette prise de décision. Nous préférons les chiffres aux suppositions et seront ravis de vous assister pour dégager tout le potentiel de votre logement. Travailler au maximum sur votre rentabilité est notre engagement, ne l’oubliez pas !