6 astuces & éco-gestes pour réduire sa facture énergétique et préserver la planète !

6 astuces - Conciergerie OIQIA

Toutes nos astuces pour consommer moins d’eau

 

  • Repérez les fuites et réparez-les rapidement. Un robinet qui goutte, c’est jusqu’à 5 litres par heure gaspillés (soit 120 litres par jour), une chasse d’eau qui fuit, plus de 600 litres par jour, (soit la consommation quotidienne d’une famille de 4 personnes).
  • Préférez les douches rapides (moins de 5 minutes) aux bains ;
  • Coupez l’eau pendant le savonnage ;
  • Installez des mousseurs sur les robinets. Ils mélangent de minuscules bulles d’air dans l’eau qui coule. Le débit est ainsi réduit de 30  50 % sans pour autant perdre en confort !
  • Installez une douchette économe qui limite le débit d’eau tout en optimisant la pression du jet. À la clé, c’est jusqu’à 75 % d’eau économisée ! Et en consommant moins d’eau chaude, vous économisez aussi de l’énergie.
  • Ne prélavez pas la vaisselle avant de la mettre dans le lave-vaisselle ;
  • remplissez complètement votre lave-linge ou votre lave-vaisselle avant de l’utiliser.
  • Installez un système d’arrosage automatique en goutte-à-goutte ;
  • Installez un collecteur d’eau de pluie. Pour une toiture de 100 mètres carré, c’est 70 mètres cube d’eau gratuite par an.

Toutes nos astuces pour consommer moins d’énergie

 

  • Réglez la température en fonction de vos besoins grâce à un thermostat programmable (coût de 60 à 250 euros) et réalisez jusqu’à 15 % d’économie de chauffage.
    La température moyenne idéale est de 19 °C à l’intérieur du logement. Elle peut être modulée en fonction de l’utilisation des pièces, des moments de la journée, de votre présence, pour faire des économies d’énergie tout en gardant votre logement confortable.7 °C le reste du temps
  • Baissez le chauffage en cas de courte absence et quand la température extérieure est plus douce ;
  • En cas d’absence prolongée, mettez le chauffage en hors gel ;
  • Baissez le chauffage de 1 °C : moins 7 % de consommation ;
  • L’été, préférez le ventilateur au climatiseur
  • Eteignez la lumière en quittant une pièce
  • Eteignez complètement vos appareils électriques et électroniques plutôt que de les laisser en veille, c’est jusqu’à 10 % d’économies d’électricité.
  • Eteignez complètement l’ordinateur, la télévision, la console de jeu, la TV, le boîtier TV… quand ils sont inutilisés
  • Eteignez complètement la box avant d’aller dormir. Une box allumée en continu consomme autant qu’un petit réfrigérateur en une année !
  • Branchez plusieurs appareils sur une multiprise à interrupteur pour tout éteindre plus facilement.
  • Isolez les tuyaux et le ballon d’eau chaude ;
  • Réglez la température du chauffe-eau entre 50 et 55 °C ;
  • Programmez le chauffe-eau en heures creuses
  • Lavez le linge à 30 °C, cela consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90 °C
  • Privilégiez les programmes Éco. Le mode éco du lave-vaisselle consomme jusqu’à 45 % d’électricité en moins par rapport au programme intensif.
Sources : ADEME (Agence de la Transition Ecologique)
 
____________________________
Téléchargez l’affiche ci-dessous pour vos voyageurs !
« 6 éco-gestes spécial VOYAGEURS »

6 éco-gestes VOYAGEURS - Conciergerie OIQIA

Confiez la gestion de votre appartement à une conciergerie Airbnb !

Ce n’est pas toujours évident de penser à tout lorsque l’on est hôte Airbnb, en particulier si c’est la première fois. Soyez rassurés, OIQIA est là pour vous faciliter la vie ; de la rédaction de votre annonce à l’entrée autonome de vos invités en passant par un ménage de votre logement, nous prenons tout en charge. Vous pouvez ainsi partir l’esprit tranquille loin de votre logement. Alors, convaincu ?

Location Airbnb : Quels sont les équipements indispensables en 2022 ?

Equipement - Conciergerie OIQIA

Les principales attentes des voyageurs en ce moment

Equipement  - Conciergerie OIQIA

Un logement chaleureux
Les résultats de recherche des voyageurs dans le monde entier montrent que les 10 équipements les plus recherchés par les voyageurs sont les suivants :

  1. Une piscine
  2. Le wifi
  3. Une cuisine
  4. Le stationnement gratuit
  5. Un jacuzzi
  6. Un lave-linge ou sèche-linge
  7. La climatisation ou le chauffage
  8. L’arrivée autonome (Proposé par l’application OIQIA Traveler)
  9. Un espace de travail pour ordinateur
  10. Les animaux acceptés

Voici ce que vous pouvez faire pour vous assurer que certains de ces équipements répondent autant que possible aux besoins des voyageurs :

  • Wifi : vérifiez qu’il fonctionne et que les voyageurs savent comment s’y connecter. Vous pourriez placer une affiche dans votre logement avec toutes les instructions utiles et la plastifier pour faciliter son nettoyage.
  • Climatisation : nous savons que la climatisation centralisée n’est pas très répandue dans certaines zones géographiques. SI le logement en dispose, indiquez aux voyageurs où se trouve la télécommande et comment l’utiliser. Une affichette plastifiée décrivant les instructions peut aussi s’avérer utile dans ce cas. Si le logement n’en dispose pas, envisagez de proposer un climatiseur mobile pour les mois les plus chauds.
  • Cuisine : les voyageurs souhaiteront peut-être cuisiner pendant leur séjour, alors assurez-vous de fournir de la vaisselle, des casseroles, des poêles et des ustensiles de cuisine. Il est conseillé de mentionner ces éléments dans la description de votre logement.
  • Stationnement : si vous disposez d’une place de stationnement pour vos voyageurs, pensez à leur fournir toutes les instructions utiles avant leur arrivée et n’oubliez pas de l’indiquer dans la liste des équipements sur votre annonce.

Espaces extérieurs
De nombreux voyageurs souhaitent avoir la possibilité de pratiquer des activités de plein air pendant leur séjour. S’il y a des sentiers de randonnée réputés dans votre région ou d’autres activités de plein air à proximité, indiquez-le dans votre guide ou manuel de la maison.

Vous pouvez également embellir les espaces extérieurs de votre logement pour qu’ils puissent profiter d’un peu d’air frais. Assurez l’entretien du jardin et envisagez d’ajouter (ou de rafraîchir) les équipements suivants :

  • Mobilier d’extérieur
  • Barbecue
  • Verres et assiettes d’extérieur
  • Jeux et autres activités

Produits de nettoyage
De nombreux voyageurs apprécieront la possibilité de garder le logement propre. Nous vous recommandons d’approvisionner le logement en :

  • Papier essuie-tout
  • Gants jetables
  • Produit nettoyant multi-surfaces
  • Lingettes ou spray désinfectants
  • Désinfectant antibactérien pour les mains
  • Savon

Qui sont ces voyageurs et comment répondre à leurs attentes ?

Familles avec enfants
Vous pouvez aider les parents de jeunes enfants à se sentir plus à l’aise dans votre logement en leur fournissant certains articles essentiels :

  • Des lits pour bébé
  • Des chaises hautes
  • Des barrières de sécurité pour bébés
  • Des tasses, assiettes et ustensiles pour enfants
  • Une table à langer
  • Des babyphones
  • Des cache-prises

Vous devriez également vous assurer de mettre à disposition suffisamment de produits et équipements de base, tels que :

  • Du savon
  • Du shampoing
  • Du papier toilette
  • Du linge de lit et de toilette supplémentaire

Propriétaires d’animaux de compagnie
De nombreux voyageurs souhaitent emmener leurs compagnons à quatre pattes avec eux lors de leurs voyages. Nous savons qu’il n’est pas possible pour certains hôtes de proposer un logement adapté aux animaux de compagnie. Mais si vous en avez la possibilité, c’est le moment idéal pour le faire.

Les personnes qui voyagent avec leurs animaux souhaiteront peut-être savoir ce que vous proposez dans votre logement, par exemple si vous avez un jardin fermé ou une terrasse privée. Vous pouvez également fournir des équipements adaptés aux animaux de compagnie, tels que :

  • Des gamelles pour l’eau et la nourriture
  • Des housses pour canapés et fauteuils
  • Des serviettes pour essuyer leurs pattes avant d’entrer
  • Des produits d’entretien supplémentaires

Il est également recommandé de mettre à jour votre règlement intérieur. Vous pouvez indiquer aux voyageurs combien d’animaux vous autorisez par séjour, quels types d’animaux vous acceptez et s’ils peuvent être laissés sans surveillance dans votre logement.

Télétravailleurs
De nombreuses personnes pratiquent toujours le télétravail, et certaines d’entre elles peuvent avoir besoin de travailler pendant leur séjour. Vous pouvez les aider à rester productives en proposant les équipements suivants :

    • Wifi rapide : les voyageurs sont de plus en plus nombreux à faire du télétravail et souhaitent plus que jamais disposer d’une connexion Internet rapide. Si votre connexion est lente, envisagez de passer à un service plus rapide.
    • Un espace de travail pour ordinateur : installez un bureau ou une table à proximité d’une source d’alimentation, avec une chaise confortable (encore mieux si elle est ergonomique). Vous voulez en faire encore plus ? Ajoutez une agrafeuse, une pile de Post-It et un pot rempli de stylos neufs. Si vous disposez d’une imprimante ou d’une photocopieuse, veillez à le préciser dans la description de votre logement.
    • Cafetière et bouilloire : ces voyageurs sont susceptibles d’apprécier un peu d’aide pour surmonter leurs journées chargées.

Confiez la gestion de votre appartement à une conciergerie Airbnb !

Ce n’est pas toujours évident de penser à tout lorsque l’on est hôte Airbnb, en particulier si c’est la première fois. Soyez rassurés, OIQIA est là pour vous faciliter la vie ; de la rédaction de votre annonce à l’entrée autonome de vos invités en passant par un ménage de votre logement, nous prenons tout en charge. Vous pouvez ainsi partir l’esprit tranquille loin de votre logement. Alors, convaincu ?

L’arrivée autonome du voyageur : Comment le self-care crée l’effet Waouh! chez le voyageur ?

OIQIA - effet waouh en LCD

L’arrivée autonome en location courte durée est plébiscitée par les voyageurs, annonce sans détour Airbnb. Autonomiser le voyageur pour qu’il accède à son logement, de manière indépendante, sans présence humaine est la solution qui répond aujourd’hui aux règles de distanciation sociale. Et l’industrie hôtelière, portée par les Marriott et Hilton, ne s’y est pas trompée. Comment répondre à la fois à un besoin de rentabilité, une demande de gestion barrières et une attente de qualité de service irréprochable, tout à la fois?

Dernièrement, Kayak a ouvert un hôtel à Miami avec arrivée autonome, grâce à une application qui intègre check-in, ouverture de porte et livraisons de plats en chambre. Selon le groupe, le contexte sanitaire actuel a poussé vers ce type d’autonomisation afin de respecter les règles de distanciation sociale. On parle alors de self-care. Pourtant, bien avant la pandémie, la question d’autonomiser l’accès aux services s’est maintes fois posée. En effet, regardons les banques, postes, etc. qui poussent les clients à être acteurs de la livraison du service. Et non plus passifs, à attendre qu’un tiers les serve. Pourquoi?

Parce que les services, tout comme les produits, doivent être rentables. A défaut, ils ne pourront se maintenir dans le temps. Or toute création d’entreprise a pour mission de perdurer.  Au sein de la location courte durée, si l’on calcule les dépenses occasionnées par les entres sorties des voyageurs, est-on réellement rentable? Car se déplacer à un coût. Et ignorer ce coût est une erreur. Ainsi, pour être rentable en location courte durée, peut-on se passer de l’arrivée autonome? Oiqia vous explique comment le self-care garantit l’effet Waouh! chez le voyageur et la rentabilité de l’hôte/concierge.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation: Je télécharge la documentation. Bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur l’entrée autonome en location courte durée, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

La Tendance au Self-Care dans le Milieu des Services

Un client autonome est un client heureux

Dans un excellent article du magazine en ligne Comarketing, il est dit « un client autonome est un client heureux ». Comment cela? Un client n’aurait-il plus besoin de nous, pourvoyeur de services? Adulateurs de la satisfaction client? Un postulat est vite posé: « les clients ont changé. (…) avec les solutions actuelles de self-care, ils pourraient bien trouver leur bonheur ultime; l’autonomie dans la réponse à leurs requêtes simples. » La faute à quoi? Aux objets connectés bien sûr. Dès lors, la digitalisation aurait-elle transformé nos clients passifs en acteurs de la livraison du service attendu?

Le self-care, source de fidélisation. 

Le self-care ou autrement dit, la capacité du client à être autonome, le fidéliserait. Il s’agit concrètement de passer seul par un site web, une application mobile ou une borne pour obtenir un résultat. Soit, la réponse à son problème. Le client veut une réponse immédiate à ses questions et son besoin. Le terme « immédiat » est important. En effet, tout est question de temps. 

Le client n’a plus le temps justement d’attendre pour faire la queue, plus le temps à tenter d’expliquer son besoin. Les tutoriels, les guides et autres FAQ sont là pour lui permettre de répondre lui-même à son besoin, de manière autonome. Le Docteur Montessori applaudirait des deux mains. Ainsi, si le client trouve l’outil pour répondre rapidement à son besoin, pourquoi en changerait-il? La fidélisation à l’outil qui lui permet de répondre au plus vite à ce qu’il cherche est ce qui va créer sa loyauté. Pourquoi changer quand on est satisfait? 

On n’est jamais mieux servi que par soi-même 

Cela ne répondrait-il pas finalement à l’adage « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Selon l’article de Comarketing, citant une étude Forrester, 72% des consommateurs préfèrent trouver la réponse à leur question sans passer par un service client. Cela veut-il dire que le client désire désormais se passer de toute intervention humaine? Non. Mais s’il peut résoudre son problème de base lui-même, il apprécie le faire. De manière autonome. En revanche, s’il rencontre un problème, il veut pouvoir parler à une personne qui apportera une réponse adaptée et comblera ses lacunes. 

Finalement, le service client est là pour répondre à une insatisfaction. Autrement, il n’en a pas besoin. Dans le contexte de la location courte durée, Oiqia partage tout à fait ce point de vue. L’idée est bien de rendre le voyageur autonome dans ce qu’il est capable d’accomplir. Et surtout, d’être là et l’accompagner dans sa résolution de problème quand il n’a pas les compétences pour le faire. La satisfaction client passe par la résolution de ses insatisfactions. Un service client à l’écoute, présent pour son client, actif et persévérant dans la relation est un facteur clef de succès. Et Oiqia compte bien relever ce beau défi!

L’effet Waouh!: comment enchanter le client et générer un haut niveau de satisfaction

La mise en place du self-care crée chez le prestataire de service une baisse de ses coûts de gestion. Ce que préconise Oiqia en location courte durée afin de rentabiliser l’activité. Il n’est pas intéressant de consacrer des ressources humaines à répondre à des questions sans valeur ajoutée. Un interlocuteur humain est surtout indispensable lorsque la résolution de problème requiert dextérité, diplomatie et expérience. 

Mettre en place un service digitalisé permet de traiter des questions récurrentes de manière automatisée et rapide. Le gain de temps pour tous, prestataires et clients, est loin d’être négligeable. Mais alors l’effet Waouh!? Enchanter le client dans un service telle que la location courte durée, c’est trouver un juste équilibre entre digital et physique. Comme le dit l’article du Comarketing, c’est « créer une expérience client optimale, reposant sur des outils adaptés, pérennes, simples, rapides et efficaces ». Permettre au client de vivre une expérience unique, sans heurts durant toute la prestation de service. 


L’Arrivée Autonome du Voyageur En Location Courte Durée Vue Par Oiqia: le Self-Care et Effet Waouh! 

L’arrivée autonome du voyageur en location courte durée, ce n’est pas pour Oiqia, seulement donner l’accès au logement de manière autonome. Cette définition est trop réductrice. Ici, le self care comprend un ensemble de besoins du voyageur auquel Oiqia souhaite répondre. De manière plus précise, cela concerne les points suivants:

L’accès autonome via une serrure connectée

Le voyageur se verra expliquer la procédure pour accéder au logement: les codes d’entrée, la géolocalisation, l’accès parking, etc. Il pourra se projeter et s’organiser en amont de manière autonome.

Le check-in

Comme pour les loueurs de voitures, le voyageur va effectuer son check-in de manière autonome. Le principal pour lui? Indiquer tout problème avec l’appartement pour dégager sa responsabilité. Communiquer en cas de souci majeur avec le service client afin de trouver une solution au problème.

Un chatbot

L’assistant virtuel d’Oiqia, appelé Qboy, va répondre à ses questions simples sur l’appartement. Même au milieu de la nuit.

Les documents d’accueil

Soit, les livrets d’accueil, les règles de la maison et divers modes d’emploi. Tout est regroupé au même endroit. Il peut les consulter en ligne. Ou rechercher l’information qu’il veut quand il veut.

Le check-out

Ici s’applique la même procédure que pour le check-in.

La vision d’Oiqia

 Ainsi, la notion même de self-care est respectée. La vision d’Oiqia responsabilise le voyageur en l’autonomisant dans sa prise de possession du logement et durant son séjour. Et l’effet Waouh! ? Le voyageur va apprendre à utiliser l’application mobile Oiqia Traveler & Free Access. En outre, une fois en main, il n’aura plus envie d’en changer. 

L’expérience client est optimale car ses besoins de base trouvent une réponse immédiate. L’outil est adapté, pérenne, simple et rapide. Et à chaque fois que le voyageur réservera un logement chez un utilisateur de l’outil Oiqia, il retrouvera l’application qu’il connaît bien. Avec lequel il est familier. Qui lui apporte satisfaction car il répond à toutes ses attentes et au-delà.
 

Rentabiliser l’Activité de Location Courte Durée: Un Objectif du Self-Care

Ne soyons pas dupe, la mise en place du self-care est aussi motivée par le besoin de rentabiliser une activité au sein d’un environnement de plus en plus concurrentiel. Qu’il soit digital ou physique. Survivre pour une entreprise est clef. Et impossible d’y parvenir sans rentabiliser son activité et la rendre de plus en plus attrayante aux yeux des clients en se réinventant.

Bien sûr, l’activité est surtout rentable pour la plateforme de location qui prend sa commission. Tout en laissant son client, « l’hôte », gérer de manière autonome la location de son bien en utilisant ses outils. Notons la notion de self-care là aussi. In fine, pour un concierge, rentabiliser son activité est aussi essentielle que de rentabiliser son investissement pour le propriétaire. Afin de pouvoir répondre à ces deux objectifs, il est essentiel de se placer dans une relation gagnant gagnant.

La logistique est un poste de dépense non négligeable pour le concierge ou l’hôte. Ne pas choisir le moment de ses déplacements, s’adapter sans cesse aux aléas des retards ou avances des voyageurs, utiliser son véhicule, etc. Voici des postes de dépenses à ne pas négliger. Ainsi, choisir de se déplacer que lorsque vous le décidez, au moment opportun, est une décision plus que rentable. Bien entendu, la question de la rentabilité est un sujet vaste, que nous ne manquerons pas de traiter dans un prochain post.

 

En Conclusion

Ainsi, le self-care et l’effet Waouh! font partie des valeurs adoptées par Oiqia dès le début afin d’optimiser la rentabilité de l’activité de conciergerie. Et bien sûr, de proposer ses services au meilleur tarif pour son client. Enchanter le voyageur est essentiel en location courte durée car il est celui qui créé la demande. Plus il est satisfait et plus il reste fidèle à ses appartements préférés et à la location courte durée.

L’arrivée autonome du voyageur est donc essentielle selon Oiqia, un avis largement partagé aujourd’hui. Dès lors, il ne faut pas oublier que le voyageur est également un client informé, indépendant qui va privilégier toute solution lui permettant de répondre à ses besoins rapidement. Un défi qu’Oiqia compte relever avec brio!

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com

Location Courte Durée : Les règles de mise en location durcies dans de nombreuses villes.

Pourquoi ces réglementations ?

De plus en plus de communes françaises constateraient que l’augmentation du nombre de location courte durée empêcherait des habitants de se loger à l’année. De nombreux collectifs reprochent aux meublés de tourisme de contribuer dans certaines villes à l’augmentation des loyers.

Il faut ajouter à cela  une augmentation du prix des biens à vendre. La forte rentabilité de la location en meublé de tourisme attire désormais de nombreux investisseurs. Cela ferait ainsi augmenter les prix au mètre carré dans les villes touristiques.

Enfin, les nuisances et problèmes de voisinage tout comme la concurrence vécue comme déloyale par le secteur de l’hôtellerie, sont aussi pointés du doigt dans les zones où le développement de ce type de location s’accentue.

Quelles sont les règles pour les loueurs ?

Pour les résidences principales, la location d’un logement entier est possible dans la limite de 120 jours par an. Ainsi des plateformes, type Airbnb, n’autorisent plus la location d’une résidence principale plus de quatre mois dans l’année.

Pour les résidences secondaires, les règles se corsent. Il faut signaler en mairie la location d’un meublé de tourisme.

Aujourd’hui, l’organisation qui prévaut, dans les communes de plus de 20 000 habitants, c’est la demande d’autorisation préalable en mairie. Dite de ‘changement d’usage’, cette autorisation concerne les propriétaires qui décident, donc, de louer pour de courtes durées.

L’enregistrement d’un logement entier est une procédure simple, immédiate et gratuite qui ne prend que quelques minutes.

Les propriétaires peuvent demander leur numéro d’enregistrement via un formulaire en ligne. Il est disponible directement sur les sites internet des municipalités concernées. Pour plus d’information, nous vous invitons à vous rendre ici -> https://www.airbnb.fr/d/enregistrement

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Que risque un loueur ?

Celui qui ne déclare pas le changement d’usage de son bien est passible d’une amende pouvant atteindre 50 000 € par local irrégulièrement transformé.

Quelles villes sont concernées ?

Récemment, Colmar (Haut-Rhin) a annoncé de nouvelles règles contraignantes pour la location meublée de tourisme. Tout comme Bayeux (Calvados) à l’automne 2021. Mais aussi Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Deauville (Calvados), Paris, Lyon (Rhône), Marseille (Bouches-du-Rhône) ou encore Barcelone (Espagne)… Mais aussi des villes plus petites comme Dinan.

Ainsi par exemple, au pays Basque : la « mesure de compensation » déjà mise en place à Paris, Bordeaux, Lyon ou Nice va être appliquée. Elle obligera les propriétaires à produire, dans la même ville et avec une surface équivalente, un bien sur le marché locatif à l’année pour compenser un logement transformé en meublé touristique. La règle sera appliquée à partir du 1er juin 2022 sur 24 communes de « zone tendue » de la côte basque. Sont concernées Bayonne, Biarritz, Anglet, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz ou encore Hendaye.

Aux Sables d’Olonnes en Vendée : les élus ont récemment instauré un plafond du nombre de meublés touristiques par quartier.

De même à Saint-Malo, où il ne doit pas y avoir plus de 12,5 % de logements loués pour des courtes durées dans l’intra-muros. Chaque personne ou Société civile immobilière SCI, (structure juridique permettant de gérer un patrimoine à plusieurs), ne pourra pas louer plus de deux logements secondaires en résidences de vacances.

Comment réagissent les plateformes ?

Face à ces restrictions galopantes, les loueurs y voient une restriction de la liberté d’entreprendre et une atteinte au droit de propriété. Certains n’hésitent pas à porter l’affaire en justice.

De son côté Airbnb a lancé une initiative nommée « Le portail des territoires », présentée comme une plateforme pour aider les autorités locales à gérer l’activité de partage de logement au niveau local, ainsi que leur partenariat avec Airbnb.

Elles mettent aussi régulièrement en avant les sommes reversées à la commune au titre de la taxe de séjour. Airbnb reverse une taxe de séjour aux communes françaises pour le compte des hôtes. Pour exemple, en Occitanie, Toulouse perçoit 700 000 € et Montpellier 570 000 €.

Et plus récemment, Airbnb a imposé une nouvelle démarche pour les loueurs : l’enregistrement obligatoire du bien en location. Il s’agit pour le loueur de communiquer à Airbnb le numéro à 13 chiffres délivré par la mairie pour pouvoir accueillir des voyageurs en courte durée.

En conclusion,

La grande rentabilité des biens en location courte durée a considérablement modifié le marché de l’immobilier. Un équilibre est à trouver entre les communes et les propriétaires, mais la LCD a encore de beaux jours devant elle.

9 Actions à Mener Maintenant Si Vos Réservations Sont en Baisse

Vos réservations sont en baisse ? Vous êtes soumis comme l’ensemble du secteur de l’hébergement à des variations d’activité. Il existe cependant quelques astuces pour garder un flux de réservation correct à votre hébergement.

Aujourd’hui OIQIA vous propose 8 actions à mener pour le bien de vos locations courte durée, si les réservations fluctuent négativement.

1. On ne se Décourage pas quand les Réservations sont en Baisse !

Tout est une question d’état d’esprit. Attendre que la situation s’améliore d’elle-même n’est pas la solution.

Puisque vous avez moins de réservations, vous avez aussi plus de temps ! Il est alors opportun d’essayer de nouvelles stratégies marketing que vous n’aviez pas pu élaborer avant.

Continuez à parler de votre région, de votre logement, partagez des informations sur les coulisses et continuez à publier vos messages sur les réseaux sociaux et au sein de vos newsletters !

2. Montrez le Côté Positif de Chaque Situation.

La tentation est grande de mettre un mouchoir sur la situation.

Nous vous conseillons plutôt de répondre aux préoccupations des gens sur des questions telles que la fermeture des lieux de tourisme ou des restaurants.

Transformez tous les points négatifs en points positifs.

Par exemple, moins de touristes dans votre région ? Quelle aubaine pour les personnes en recherche de calme et d’authenticité !

Pandémie ? Votre beau logement permet d’accueillir toute une famille pour partager des moments conviviaux !

Prenez des photos de votre région sous la neige, sous la pluie, la beauté de ces paysages uniques convaincra sûrement bon nombre de voyageurs. Affichez des photos de votre salon confortable avec le feu de bois allumé.

La réassurance est une carte clé à jouer et les clients auront besoin d’être plus rassurés que d’habitude.

3. Contactez Personnellement vos Voyageurs Fidèles.

Vous avez déjà des voyageurs fidèles ? C’est le moment de les appeler !

Essayez de personnaliser vos e-mails à leur intention. Rappelez-leur que vous êtes toujours là, que votre logement est libre, proposez-leur des réservations et des activités qui pourraient leur plaire.

Cette approche fonctionne aussi avec vos anciens voyageurs ou contacts. Sachez à quelles dates ils ont séjourné chez vous l’année dernière et dites-leur que ces dates sont encore libres et qu’ils peuvent réserver à nouveau.

Dans tous les cas, rester en contact avec votre clientèle est une très bonne idée pour garder un flux constant de réservations.

4. Rédigez un Guide Saisonnier des Activités du Moment.

Vous avez le temps de le faire maintenant, lorsque les réservations sont plus calmes.

Un « guide des activités saisonnières » dans votre région en hiver/printemps / été/automne, peut vraiment aider à susciter l’intérêt pour votre location de vacances.

Rédigez le guide, puis enregistrez-le sous format PDF. Proposez-le en téléchargement sur votre site web ou page Facebook en échange d’une adresse électronique. Plus largement, vous pourrez aussi le partager à l’ensemble de vos réseaux sociaux.

Voici quelques idées pour votre guide :

  • Les meilleurs restaurants à proximité
  • Où bruncher ?
  • Où aller danser ?
  • Quoi visiter par temps de pluie ?

5. Anticipez les Réservations.

Vous le savez, le début de l’année est la période où les congés et les futures vacances se décident.

Rappeler à vos voyageurs que les réservations sont désormais ouvertes et que des dates sont encore disponibles. Encouragez-les à réserver dans des images séduisantes qui donnent déjà envie d’être en vacances…

Faites de même si un événement a lieu près de chez vous : concert, festival, …

6. Ajustez votre Politique de Prix Dynamique (ou Yield Management)

Votre location courte durée est soumise à l’offre et à la demande. Le prix de votre location en est la conséquence. Soyez réactif sur l’ajustement de vos prix. Mettez en place une stratégie tarifaire.

Prenez le temps d’étudier la concurrence et votre positionnement sur le marché. Mettez en place des indicateurs clés pour mesurer votre stratégie de prix et son efficacité.

Si vos prix sont trop élevés, il y a un risque d’insatisfaction du client. Et si à l’inverse, ils sont trop bas, vous avez un manque à gagner et vous pourriez avoir une clientèle qui n’est pas réellement votre cible. Si vous n’avez aucune idée de comment ajuster votre stratégie tarifaire ou si vous souhaitez des conseils pour vous y aider, prenez rendez-vous avec un de nos conseillers –> ici.

C’est gratuit et cela ne vous engage à rien !

7. Appliquez une stratégie de « promotion » grâce aux OTA

Airbnb et Booking.com proposent des paramétrages de plans tarifaires qui permettent de faire des promotions ciblées à un segment de clientèle ou une période déterminée ou encore un canal de réservation. (réservation via mobile chez Booking)

  • Remisez un tarif de nuitée du lundi au jeudi si ce sont des jours creux.
  • Affichez un prix spécial aux abonnés de la plateforme.
  • Acceptez automatiquement une baisse de prix aux voyageurs qui ont un super profil.
  • Offrir la 3ème nuitées en semaine

Ainsi, les outils des OTA (plateforme de réservation) sont d’excellents vecteurs d’augmentation des réservations, immédiatement mesurables !

8. Augmentez la Flexibilité des Paramètres de vos Annonces quand vos Réservations sont en Baisse.

Quand la période est incertaine, certains voyageurs peuvent être réticents à réserver trop en avance leur logement. Proposez-leur des solutions pour les inciter à passer à l’action.

Voici une liste de toutes les choses que nous pouvons faire pour rendre nos annonces plus flexibles :

  • Diminuer le nombre de nuitées minimum
  • Accepter les réservations instantanées « LastMinute »
  • Choisir une politique d’annulation moins restrictive (souple ou modérée)
  • Ajouter ou augmenter les réductions hebdomadaires ou mensuelles
  • Autoriser les animaux de compagnie (même avec supplément)
  • Augmenter le nombre maximum de nuits

Ces ajustements augmenteront par conséquence votre position dans les moteurs de recherche. Consultez notre article « 11 Astuces pour Améliorer votre Position dans les Recherches Airbnb » pour intensifier votre démarche.

9. Créez des Partenariats Locaux !

Toutes les entreprises du tourisme de votre région ont la même problématique que vous.

Profitez de leurs initiatives pour apporter du contenu à votre audience. Partagez leurs évènements, publications, ou photos. Il y a fort à parier qu’ils feront de même pour vous ensuite.

Plus il y aura d’entreprises locales qui participeront à promouvoir votre région, plus le message sera fort et aura une grande portée.

En Conclusion 

Voir vos réservations baisser peut-être effrayant pour certains. Il est important de rester positif et de communiquer votre message au plus grand nombre.

Mettez régulièrement à jour votre site web et vos blogs et passez plus de temps à poster sur les médias sociaux. C’est le moyen le plus efficace de toucher un plus grand nombre de personnes intéressées par vous, en un minimum de temps.

Un dernier conseil, vérifiez tous les jours la visibilité de vos annonces, bougez vos prix, changez vos titres, travaillez votre stratégie … L’algorithme des plateformes adore ça !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

11 Astuces pour Améliorer votre Position dans les Recherches Airbnb

Les stratégies que nous proposons ci-dessous vous feront apparaître dans plus de résultats de recherche. La théorie est que plus votre annonce apparaît dans les résultats de recherche pertinents, plus elle sera réservée. Et, plus elle sera réservée (avec de bonnes critiques), plus Airbnb encouragera d’autres voyageurs à réserver votre logement, et votre rang de recherche Airbnb augmentera.
C’est le cercle vertueux d’Airbnb.

Oiqia partage avec vous ses conseils pour optimiser votre visibilité au sein des recherches des voyageurs 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Voici donc nos 11 astuces :

1. Abaissez Votre Exigence de Séjour Minimum

Chaque jour où vous réduisez votre durée de séjour minimum, votre annonce apparaîtra dans plus de résultats de recherche. Pensez-y : si votre séjour minimum est de 3 nuits, vous ratez des clients qui recherchent 1 ou 2 nuits.

2. Augmentez votre Fenêtre de Réservation

Pensez à ouvrir votre calendrier à « 12 mois dans le futur » lorsque cela est possible. Évidemment, vous apparaîtrez dans davantage de résultats de recherche.
Si vous n’avez pas une bonne connaissance des événements spéciaux de votre région (conférences, concerts, etc.), nous vous recommandons d’ouvrir votre calendrier à « 3 mois à l’avance », car les clients avisés sont susceptibles de réserver leurs annonces Airbnb longtemps à l’avance, alors que les hôtes peu attentifs n’ont pas actualisé leurs prix.

3. Assouplissez Votre Politique d’Annulation Airbnb

Ce n’est pas un secret qu’Airbnb a mis en avant une politique d’annulation flexible. Elle l’a même imposée à certains hôtes. À un moment donné, ils ont envisagé de facturer aux hôtes 4 % et 5 % s’ils choisissaient une politique d’annulation modérée ou stricte, respectivement.
Étant donné qu’Airbnb a fait la promotion de la politique d’annulation flexible, il est plausible qu’elle donne un coup de pouce aux annonces dont la politique d’annulation l’est également.

4. Ajoutez des Lieux d’Intérêt à votre Guide Airbnb

Ajoutez des destinations touristiques populaires à votre guide, car ces lieux sont consultables dans Airbnb.
Vous apparaitrez également sur la page web individuelle de l’endroit sur Airbnb. C’est un lien qui pointe vers votre annonce Airbnb depuis Airbnb.

5. Assurez-vous que votre Annonce et vos Equipements sont Mis à Jour

Airbnb ajoute des sections de temps à autre, sans communiquer outre mesure. Vérifiez régulièrement afin de garder une longueur d’avance. Les commodités les plus récemment ajoutées sont les « produits de nettoyage », le « coffre-fort » et, surtout, une « plaque à pâtisserie ».
Vous pouvez facilement trouver cette section dans la sous-section « commodités » de la page principale pour modifier votre annonce Airbnb.

6. Ajoutez tous les Dispositifs de Sécurité de la Maison

Airbnb souhaite limiter autant que possible ses risques et sa responsabilité. En tant que tel, il est logique pour eux de donner un coup de pouce de recherche aux annonces dotées de tous les dispositifs de sécurité disponibles.
En outre, vous devez disposer d’un détecteur de fumée et d’un détecteur de monoxyde de carbone pour être considéré comme une annonce « Business Travel Ready ».

7. Plus d’Enregistrements de Listes de Souhaits Airbnb

Dans chaque annonce, le client a la possibilité d’enregistrer votre annonce Airbnb dans sa liste de souhaits.
Airbnb a récemment confirmé que le fait d’avoir plus d’enregistrements dans la liste de souhaits affecte positivement votre rang de recherche. C’est l’une des seules choses que l’entreprise ait jamais dites publiquement au sujet de son algorithme de recherche.
Demandez à votre famille/amis d’enregistrer votre annonce dans leur liste de souhaits et partagez cette demande sur vos comptes de médias sociaux (Facebook et Twitter).
Ce faisant, vous créez des liens vers votre propre annonce Airbnb et vers le site web d’Airbnb, et vous attirerez des visiteurs vers votre annonce. Tout cela se traduira probablement par des enregistrements supplémentaires sur la liste de souhaits, car davantage de personnes voient votre annonce.

8. Plaidoyer pour un Airbnb Adapté aux Animaux

La demande de locations de vacances adaptées aux animaux a longtemps été faible et l’offre encore plus faible. Cela dit, cela a dernièrement changé au vu de l’évolution du comportement des voyageurs.  
Supposons que la demande de locations saisonnières admettant des animaux ne représente que 2 % du nombre total de celles-ci dans votre ville. Si l’offre n’est que de 1%, cela représente une opportunité potentielle conséquente pour vos résultats.
Avant d’interdire les animaux dans votre location saisonnière, n’hésitez pas à lire notre article sur ce sujet.  

9. Transformez votre Canapé en Lit

Même si ce n’est pas un canapé-lit, si vous l’incluez comme un lit dans Airbnb, vous apparaitrez dans plus de résultats de recherche et pourrez facturer plus. Évidemment, pensez à fournir un oreiller et des couvertures.

10. Soyez un Airbnb Prêt pour l’Evénement

Dans la mesure du possible, cochez la case « Adapté aux événements ». Les hôtes qui cherchent à utiliser votre espace pour une séance photo, etc. sélectionneront souvent ce filtre.
Cette option n’est pas aussi simple que de sélectionner un filtre. Les invités qui souhaitent utiliser votre espace pour un événement ont des besoins différents auxquels vous devrez répondre. 
N’oubliez pas que vous pouvez facturer davantage pour les utilisations commerciales de votre espace.

11. Parlez plus d’une Langue

Saviez-vous que parler plus d’une langue vous fera gagner plus sur Airbnb ? C’est vrai…
C’est enfin directement rentable d’apprendre une nouvelle langue !
Un voyageur est autorisé à effectuer sa recherche via le filtre de langue parlée par le propriétaire. Cela augmentera définitivement votre rang de recherche. Si vous, votre conjoint, votre colocataire, etc., parlez une autre langue, n’hésitez pas à le mentionner. Mais seulement si cette personne est raisonnablement disponible pour répondre aux demandes de renseignements ..

En Conclusion

N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience ou vos astuces pour améliorer votre classement dans les recherches Airbnb ! Peut-être avez-vous aussi des conseils que vous souhaitez partager avec la communauté Oiqia ?

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Episode #3 Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur : Animaux Acceptés ! Bonne ou Mauvaise Idée ?

Pets Allowed
Pets Allowed

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce troisième épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question épineuse des animaux en location courte durée. L’idée d’écrire sur le sujet est venue en tombant sur un article récent du Washington Post. En effet, l’interview d’Airbnb insiste à nouveau sur les dernières tendances en location courte durée. Et notamment, l’allongement des séjours. Le besoin de se recréer un foyer et… l’inclusion des animaux de compagnie au voyage! Que ce soit pour des raison affectives et/ou financières.

Si Airbnb encourage notablement la venue des animaux, suite aux dernières déclarations de ses voyageurs, est-ce vraiment une bonne idée en location courte durée? Ou autrement dit, quel est le risque d’accepter des animaux versus les refuser ? Oiqia partage avec vous sa réflexion sur le sujet. Et notamment, dans le contexte d’une arrivée autonome où personne physiquement ne vérifiera la présence de cet éventuel occupant supplémentaire. 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Airbnb ou la Recherche de Nouveaux Leviers Financiers: Voyageurs avec Chien et Chat, Bienvenue !

Airbnb et les autres plateformes de location ne peuvent que constater le combat acharné que mènent les grandes métropoles pour limiter leur développement. Comme toute entreprise, elle a donc besoin de se diversifier et de chercher de nouveaux leviers financiers afin de perdurer. Ainsi, la plateforme a décidé d’encourager la location courte durée dans les zones rurales, où les mairies sont plus neutres vis-à-vis de cette nouvelle activité. Puis vint la question des animaux de compagnie.

La plateforme affiche de nombreuses annonces où l’interdiction de ces derniers est érigée au même niveau que celle des fêtes et évènements. Et face à sa dernière étude de tendances, Airbnb prit rapidement conscience d’un écart entre l’offre et la nouvelle demande de ses voyageurs. En effet, d’un côté, un grand nombre (non chiffré) d’annonces les interdisent et de l’autre, de plus en plus de voyageurs indiquent vouloir séjourner avec leurs animaux de compagnie.
 

Le Risque Perçu de la Présence d’Animaux de Compagnie

En location courte durée, ce que l’hôte redoute le plus, est la dégradation de son bien. D’autant plus, lorsque la réparation de son préjudice n’est pas assurée du fait des politiques de certaines plateformes. Les animaux de compagnie, on les aime, on les chérit, on les trouve merveilleux. Mais il faut tout de même avouer qu’ils peuvent aussi abîmer, salir ou même détruire le lieu où ils se trouvent. 

Le risque perçu est le risque qu’anticipe le propriétaire au sein de son logement et la crainte d’une situation irréversible ou pécuniairement dommageable. Comment rassurer l’hôte ? Airbnb s’est bien entendu penchée sur la question. Car la crainte constitue bien une barrière à l’entrée pour l’objectif que veut atteindre la plateforme: élargir le nombre de logements « pets friendly » ou autrement dit, accueillant les animaux dans un futur proche.

Nous ne rentrerons pas dans le débat des animaux dits de support émotionnel/psychiatrique, notamment acceptés en cabine, exceptionnellement, lors des voyages en avion. Car dans ce cas précis, même si les plateformes de location n’ont pas clairement abordé le sujet, il sera certainement difficile pour un hôte de refuser le voyageur qui soulèvera un tel motif médical. 

Le Risque Réel de Présence d’Animaux et la Perte d’un Segment de Clientèle qui Pèse Lourd

 

Comme Airbnb l’a maintes fois énoncé, les familles voyagent de plus en plus avec leurs animaux de compagnie. La plateforme a bien compris la problématique du risque perçu et surtout, du risque réel de dégradation. Car un animal n’a pas de conscience. En d’autres mots, la dégradation n’est pas volontaire. Nous pourrions évoquer une problématique d’éducation de l’animal mais n’allons pas si loin. Ainsi, le risque réel de dégradation lié à un animal est-il aussi important que celui lié à un jeune adulte fêtard ? A des enfants ?

Nous pouvons légitimement nous poser la question. Ainsi, finalement, le risque n’est-il pas le même au bout du compte ? Car n’oublions pas que chaque interdiction posée est une diminution de votre cible potentielle de voyageurs. Il est certain qu’il vaut mieux éviter des chats avec des canapés en tissu. Et des chiens avec des bibelots fragiles. Mais là aussi, un enfant peut tout autant dégrader sans le faire exprès. Et tout parent le sait bien, avec ce dernier, tout peut arriver: tissu tâché, vaisselle cassée, meuble abîmé… Ainsi, faut-il forcément pointer du doigt les animaux de compagnie ? Plus que les enfants ou les adultes sans gêne ? 

En Arrivée Autonome du Voyageur, Que Faire en Cas de Présence Animale ? 

En arrivée autonome du voyageur, n’y a-t-il pas plus de risque qu’un voyageur vienne incognito avec son animal de compagnie ? Nous répondrons, comme pour la prostitution, que bien entendu, cela est possible. Avec un accueil présentiel aussi par ailleurs. Il suffit juste de l’emmener dans le logement une fois le concierge ou l’hôte parti. Rien ne prémunit à 100% de la présence d’un animal lors d’un séjour. 

En revanche, il peut être intéressant de prévoir un supplément dans votre règlement intérieur en cas de présence animale afin de prendre en compte les frais supplémentaires de nettoyage. Et le risque perçu de sa présence dans votre logement. Cela vous permet de profiter d’une clientèle plus large, d’autant plus si vous avez une maison avec du terrain. Ou que vous vivez en zone rurale. Ou même, si vous cherchez une solution pour louer davantage hors saison. Sans omettre bien sûr de rappeler au voyageur les règles élémentaires d’hygiène concernant les animaux de compagnie. (Comme le dit le dicton, la répétition fixe la notion).

Ainsi, nous le répétons à nouveau, l’arrivée autonome ne favorisera ni plus ni moins les animaux incognito. Un mauvais voyageur restera toujours un mauvais voyageur. Par contre, en cas de flagrant délit, il ne faut pas hésiter à recadrer et à sévir financièrement. Une relation gagnant gagnant se base sur la confiance mutuelle entre hôte et voyageur. N’oublions pas non plus qu’en payant la location, le voyageur a agréé un contrat stipulant bien les règles de la location. A lui de le respecter !

La Réponse Airbnb: une Assurance Dédommagement Rapide Appelée AirCover

Airbnb l’annonce sans ambiguïté: cette année dans le top 3 des recherches privilégiées des voyageurs (entendez « filtre utilisé sur la plateforme »), se trouve la permission d’emmener ses animaux. Face à ce besoin exprimé, la réponse de la plateforme très enclin à chouchouter ses voyageurs est la création de Aircover, l’assurance sans coût pour l’hôte. Sa promesse ? Une protection contre les dommages de 1 million de dollars et d’un million en responsabilité, incluant aussi la perte de revenu et le ménage renforcé.

Avec en sus, une promesse de dédommagement rapide. Une bonne nouvelle lorsque l’on connait quel parcours du combattant cela peut être de faire une réclamation auprès de la garantie hôte de la plateforme. Ainsi, le message d’Airbnb est fort: ne passez pas à côté de ces réservations nombreuses aujourd’hui ! Soyez sélectionnés par les voyageurs au sein de la plateforme !

 
 

En Conclusion

En aucun cas, nous ne vous conseillons d’accepter des animaux de compagnie. En revanche, il nous parait important de noter l’importance que constitue ce nouveau segment de voyageurs. Et qu’en refusant les animaux de compagnie, ce sont des réservations supplémentaires dont vous vous privez. D’autant plus en période de basse saison où les locations se font plus rares. En outre, à ce stade de lancement de l’assurance Aircover, impossible de dire avec certitude si celle-ci fonctionne bien et avec célérité. 

N’hésitez pas à partager avec nous votre expérience avec des animaux: bonne ou mauvaise ! Peut-être avez-vous aussi des conseils que vous souhaitez partager avec la communauté Oiqia !

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

Episode #2 Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur : La Problématique de la Prostitution

La Prostitution en Location Courte Durée
La Prostitution en Location Courte Durée

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce deuxième épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question épineuse de la prostitution. Une activité illégale redoutée par les hôtes et concierges car fermer les yeux s’apparenterait à de la complicité. Au pire à du proxénétisme qui est au sens de la Loi, le fait de « tirer des bénéfices de l’activité de prostitution d’autrui ou qui favorise des actes de prostitution ». Ainsi, il est légitime de s’interroger sur l’éventuel risque que peut représenter l‘arrivée autonome du voyageur dans le cadre de la prostitution en location courte durée.

Les fervents défenseurs de l’accueil présentiel vous diront qu’on ne les y trompe pas ou peu: une prostituée se reconnaît assez facilement d’où l’avantage de l’accueillir en personne. Soit. Nous n’avons pas tous des qualités de profiler, sachant que si l’attitude peut alerter, cette personne tâchera certainement de se fondre dans la masse afin de pouvoir louer votre logement sans encombre. Et n’oublions pas que les jugements hâtifs face à l’habillement d’une personne peuvent relever de l’injure, voire de la discrimination. En outre, si la prostitution s’intéresse à la location courte durée, ce n’est pas sans raison. En effet, cette activité recherche la discrétion pour pouvoir atteindre son objectif premier: la rentabilité. Oiqia partage avec vous ses astuces pour déjouer le piège de la prostitution en location courte durée, dans un contexte d’arrivée autonome du voyageur.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

De l’Hôtel à la Location Courte Durée: Quand les Activités Illégales s’Adaptent au Terrain

La recherche de rentabilité

La prostitution, comme toute activité économique, recherche avant tout la rentabilité. Sans être spécialiste de la chose, l’on peut imaginer qu’outre la rue, la recherche d’un lieu adapté et chauffé est particulièrement opportune. Pour la satisfaction clientèle. En matière d’hébergement, l’hôtel a historiquement eu la primeur, notamment celui acceptant de s’adapter à ces nouveaux besoins en louant à l’heure. Cela dit, avec l’avènement de la location courte durée et les divers confinements que nous venons de vivre, la donne a changé. En effet, il peut être beaucoup plus rentable de louer un appartement en Airbnb pour la nuit ou la semaine (remise bien entendu négociée) qu’un hôtel.

Si l’hôtel et la plateforme de location réclament tous deux des pièces d’identité, l’hôtel reste une place facilement contrôlée par les autorités compétentes. Ce n’est que rarement le cas d’une location courte durée. Or pour être rentable, il faut pouvoir exercer. Enfin, la question de la discrétion ne peut être éludée. Car une activité illégale recherche avant tout à ne pas attirer le regard.

La recherche de discrétion

Les hôtels louant à l’heure ferment clairement les yeux sur les activités qui se passent dans leurs murs. Cela dit, les moeurs de la société ont aussi évolué. Les sites de rencontre de type Gleeden (pour gens mariés) ont favorisé les petites escapades à l’heure au sein d’hôtels ou de locations courte durée. Et cela, ce n’est aucunement illégal. Mais à première vue, comment faire la différence avec de la prostitution ? Pas simple. 
 
En règle générale, la prostitution s’apparente à une recherche de discrétion du client pour de multiples raisons qui lui sont propres. Un hôtel ou un hôte qui vous accueille représente un potentiel jugement et une nécessité de se justifier. Il est rare d’être parfaitement à l’aise lorsque l’on craint de se faire prendre ou que l’on culpabilise de ce que l’on fait (l’on parle bien de l’attitude du client accompagnant). Ainsi, il est très probable que l’arrivée autonome du voyageur soit une solution facilitante pour ce type d’activités qui se veut rentable et discrète. C’est dommageable mais c’est ainsi. Même la location courte durée aura du fil à retordre avec le plus vieux métier du monde.
 

Le ciblage de cette activité: vive le facile d’accès, le peu onéreux et … la boîte à clefs !

La prostitution recherche avant tout des lieux peu onéreux (35/50€ la nuitée). Dans une ville donnée, où le potentiel clients semble intéressant (la prostitution comme toute activité économique répond aux mêmes règles), il sera repéré à la fois un lieu facile d’accès et économique. Nous excluons bien entendu de notre illustration les call-girls qui économiquement ciblent un autre type de bien et sont difficilement reconnaissables. 
 
En outre, il est aussi très probable que l’arrivée autonome soit également ciblée. Pour les raisons évoquées ci-dessus. Pas de justification, pas de jugement. Pas de risque d’annulation sans remboursement « à la tête du client ». Car la discrétion est assurée. La boîte à clefs est la solution idéale pour la prostitution: elle ne laisse aucune trace des entrées sorties du logement. Visible de l’extérieur, le logement peut, après repérage terrain, être sélectionné au sein de la plateforme de location. Comme cela, pas de doute sur l’arrivée autonome et la tranquillité nécessaire pour s’adonner à son activité. Nous verrons plus loin que la serrure connectée, quant à elle, nous semble une solution adéquate en matière d’arrivée autonome du voyageur, pour détecter ce type de problème.
 
Ainsi, la location courte durée a permis à la prostitution d’adapter ses nouveaux besoins. L’arrivée autonome du voyageur (la boîte à clefs) est bien entendu une solution favorisée par cette activité. Mais ne nous leurrons pas, elle n’en constitue pas la seule. Toute location courte durée peu onéreuse et bien placée constitue une cible pour la prostitution. Et comme tout problème a une solution, nous allons partager avec vous nos astuces pour déjouer autant faire ce peut cette plaie.
 

Les Astuces Oiqia Pour Déjouer les Pièges de la Prostitution en Arrivée Autonome du Voyageur

L’expression « pas vu pas pris » prend tout son sens ici. Il est probable que vous ayez déjà loué votre bien à un(e) prostitué(e) dans vous en être rendu compte. Ou peut-être la prise de conscience a été tardive, à la sortie, lorsque quelques éléments vous ont mis la puce à l’oreille. L’important pour éviter d’être soupçonné de proxénétisme est de mettre en place tout moyen pour éloigner cet écueil. Certaines mesures à mettre en place sont proactives, d’autres réactives.

Les mesures proactives

La communication

Communiquer votre interdiction de la prostitution est importante. Ne pensez pas que cela va de soi. Seuls les écrits restent. Indiquez le clairement dans votre annonce, dans votre livret d’accueil, etc. Si vous avez le moindre doute, communiquez avec diplomatie avec la personne en cause. Soyez sincère sur vos doutes, respectueux mais… ferme. Expliquez que vous ne cautionnez pas cette activité et si aveu de cette dernière, demandez lui de quitter les lieux manu militari. Il est difficile de porter plainte pour l’intention d’une activité illégale mais vous pouvez toujours faire une main courante pour laisser une trace. Sait-on jamais. 

La fiche de police

Une autre manière de déjouer la prostitution en votre demeure est la fiche de police. Obligatoire pour les étrangers, il est peu probable qu’un(e) prostitué(e) étranger(e) souhaite la remplir. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette fiche de police et obtenir un modèle, il suffit de cliquer ici.

Les mesures réactives

La serrure connectée et la surveillance en arrivée autonome du voyageur

Comme nous l’avons vu, la boîte à clefs soulève une vraie problématique en arrivée autonome du voyageur. Celle de n’avoir aucun contrôle une fois votre voyageur entré dans le logement. Il est vrai qu’une caméra pourrait être placée sur le perron de l’entrée mais attention, vous devrez en informer préalablement le voyageur. Une autre solution plus simple est la serrure connectée. En effet, cet outil permet de contrôler les entrées sorties du logement. Il est évident que de multiples sollicitations de la porte d’entrée pourraient laisser deviner une activité de prostitution. Il est donc nécessaire en cas de constat de communiquer sans tarder avec le voyageur. La diplomatie est de mise, il va s’en dire, car comme nous l’avons vu, la prostitution est une relation tarifée. A ne pas confondre avec d’autres types d’escapades, elles, permises légalement. 

C’est l’une des raisons pour lesquelles Oiqia a décidé de travailler avec la serrure connectée Nuki. En effet, il est important pour nous d’avoir un contrôle sur les accès au logement. Cela permet d’être réactif en cas de problème.
 

Le contrôle de la température du logement

Un des besoins de cette activité de prostitution est la chaleur dans le logement. Celui-ci sera rapidement à une température avoisinant les 30 degrés. Ainsi, il peut être utile d’intégrer à votre chauffage un outil connecté afin de pouvoir contrôler la température et la bloquer. Cela n’empêchera pas votre voyageur d’éventuellement acheter un radiateur d’appoint mais au moins, vous aurez essayé. Et en terme écologique, c’est une bonne chose de contrôler le chauffage. 

Ainsi, si vous constatez que la température de votre bien est élevée, vous pourrez, avec les outils adéquats, réagir.

En Conclusion

Il existe certainement d’autres moyens de contrecarrer la prostitution au sein de votre logement. Si vous souhaitez partager d’autres idées, n’hésitez as à nous en faire part à hello@oiqia.com. Une communauté ne s’enrichit que grâce aux échanges.

In fine, la location courte durée, et plus précisément l’arrivée autonome du voyageur, attirent la prostitution, c’est un fait. Et notamment, les boîtes à clefs. Mais de nombreuses solutions existent pour la déjouer et pour agir en cas de soupçon avéré. Si malgré cela, vous constatez des dégradations dans votre logement, n’hésitez pas à faire jouer la fameuse « caution ». Enfin, portez plainte pour dégradation de votre bien, en parallèle, afin de cumuler les preuves. Même si l’activité de location courte durée peut attirer des activités illégales, n’oublions pas néanmoins que cela reste marginal et que toute la prévention du monde n’empêchera pas l’incommodité. 

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

Oiqia Lance Sa Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur ! Entre Fausses Idées et Croyances… Mais Sans Langue de Bois !

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce premier épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question de l’état des lieux. Nous connaissons bien son fonctionnement lors d’une location en bail classique. Mais qu’en est-il en location saisonnière ? D’autant plus, en arrivée autonome du voyageur ? Vous vous posez des questions légitimes sur la confiance à accorder à ce mode de fonctionnement. C’est compréhensible. Et Oiqia est là pour vous apporter des éléments de réponse.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questons plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

En Location Saisonnière, Point d’Obligation !

Bercés par notre expérience en location classique, nous avons retenu l’importance du contradictoire, de l’écrit et de la preuve. Tout en gardant en mémoire quelques accrochages avec des bailleurs, soit concernant la notion d’état (bon état ou état d’usage…) ou la différence entre usure normale et dégradation… Bref, nous avons conservé en mémoire l’importance de bien rédiger notre état des lieux pour protéger notre responsabilité ou pouvoir engager celle du locataire. 

En location saisonnière, l’état des lieux n’est pas obligatoire. Si aucun état des lieux n’est établi, le logement est présumé livré en bon état (selon l’article 1731 du code civil). Ainsi, c’est vraiment le voyageur que cela protège. Cependant, même s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé d’en rédiger un. Car en cas de conflit, la négociation permettra de s’appuyer sur des preuves écrites. 

2 Cas de Figure: Absence ou Présence d’un Etat des Lieux

Nous insistons fortement sur le fait qu’en absence d’état des lieux, cela pourra porter préjudice au voyageur qui serait tenu responsable de toute dégradation, casse ou vol d’équipement ou mobilier. Ce sera à lui, le cas échéant, de rapporter la preuve de sa non responsabilité, chose ardue en absence d’écrit.

En outre, l’état des lieux peut se réaliser lors de deux points de passage: à l’arrivée et à la sortie. Même à défaut d’un état des lieux d’entrée, il est là aussi, fortement recommandé d’en effectuer un à la sortie, soit au départ du voyageur.

Cas de l’état des lieux à l’arrivée et à la sortie:

Lorsqu’un état des lieux à l’entrée a été réalisé, un comparatif sera effectué à la sortie. Le bailleur pourra faire constater toute dégradation, vol ou casse. Pour sa part, le locataire cherchera à se prémunir contre toute réclamation de réparation qu’il estimera ne pas être de son fait.

Cas de l’état des lieux à la sortie uniquement:

L’état des lieux permettra de faire constater tout vol, dégradation ou casse durant le séjour. En absence d’état des lieux d’entrée, l’appartement est réputé loué en bon état. De fait, cela peut s’avérer difficile pour le voyageur de prouver que cela n’est pas de son fait en cas de dégradation.
 

En Cas de Dégradation? Casse? ou Vol? 

En cas de dégradation, casse ou vol, avec les preuves adéquates, le bailleur pourra utiliser le dépôt de garantie (si existant préalablement à la location) afin d’obtenir réparation. Bien entendu, si l’état des lieux d’entrée et de sortie est identique, alors ce dépôt sera restitué au locataire.

Avec l’Arrivée Autonome du Voyageur, en Cas de Désaccord avec Ce Dernier, Comment Avoir Gain de Cause? 

L’état des lieux lorsqu’il y a arrivée autonome du voyageur

En matière d‘arrivée autonome du voyageur, puisqu’il n’y a personne de physique pour établir cet état des lieux, est-il aussi valable ? Sans langue de bois, nous vous dirons qu’il y a rien de tel que de rester une bonne heure (au moins ! selon la superficie…) dans l’appartement pour compter le petit matériel (fourchettes, louches, cuillères…). Regarder le moindre petit détail des équipements et meubles. Mais est-ce utile en location courte durée? Rappelons qu’en matière de bail classique, l’état des lieux est facturé. Et le temps, c’est de l’argent.

Puisque l’état des lieux protège surtout le voyageur, à lui de faire parvenir au bailleur toute réclamation concernant l’état du logement. Chez Oiqia, nous avons mis en place au sein de l’application Oiqia Traveler un check-in permettant au voyageur d’établir un état des lieux. Et cela, via un écrit. Un envoi valant signature et des photos (si nécessaires) afin de nous signaler ce qui lui semble important. Le check-out permettra un état des lieux de sortie dans le même esprit. Au voyageur de signaler toute dégradation ou casse. 

La confiance, c’est bien. Mais en cas de conflit, quelle preuve apporter ? 

A nouveau, la preuve écrite est plus que recommandée pour prouver vos dires. Vous pouvez demander au voyageur de remplir un document écrit, puis d’envoyer sa copie en photo au bailleur. De scanner un QR code pour remplir l’état des lieux…. Chez Oiqia, on aime l’innovation et nous avons tout inclus dans l’application pour faire simple, efficace et probant. Car nous gardons des traces de tout. Et lorsqu’en plus, il y a une serrure connectée sur la porte, nous avons un récapitulatif des entrées sorties dans le logement. 
 

Le Conflit est Avéré. Que Faire ? 

Nous le répétons souvent, un mauvais voyageur, casse-pieds, de mauvaise foi… sera difficile à gérer. Impossible de s’en prémunir totalement, malgré toutes les précautions prises. L’humain est toujours plein de surprise. Et le formidable nounours à l’arrivée peut parfois se révéler être un véritable tyran à la sortie. 

Que l’état des lieux se fasse lors d’un accueil physique ou lors d’une arrivée autonome du voyageur, un désaccord sur l’état des lieux va entraîner un conflit quant à l’imputabilité de la faute. Seul un huissier pourra venir constater la dégradation (les frais sont partagés entre le voyageur et le bailleur). Puis, il vous faudra faire des démarches (auprès de la plateforme, de votre assurance et/ou des autorités compétentes pour dépôt de plainte) si vous voulez aller au bout de la démarche. 

Enfin, sachez qu’un mauvais voyageur aura tendance, arrivée autonome ou non, à décamper des lieux avant l’état des lieux de sortie. A vous d’évaluer si cela vaut le coup d’entamer des poursuites. De facto, il vous faudra évaluer à la fois le temps et l’argent que vous allez y investir versus le montant que vous réclamez. Enfin, à chaque bailleur d’établir la stratégie qui lui semble adéquate et avec laquelle il est en paix. Par rapport à ses attentes et à son porte-monnaie.

 

 

En Conclusion

L’état des lieux, qu’il soit fait lors d’un accueil présentiel ou d’une arrivée autonome, est fortement recommandé à l’entrée et à la sortie. Le vrai sujet concerne le conflit sur l’imputabilité de la faute lorsqu’il y a dégradation, casse ou vol. En cas de dépôt de garantie, le bailleur pourra prélever la somme nécessaire sur justificatif de facture ou devis. Au voyageur alors, de prouver sa non-responsabilité. 

Ainsi, un conflit de ce type ne sera jamais simple à régler. En effet, il est important de souscrire à une police d’assurance pour les dégradations durant votre activité de location courte durée. Vous pouvez aussi essayer d’actionner la responsabilité civile du voyageur si celui-ci accepte de vous fournir son attestation d’assurance pour location saisonnière.

Vouloir se prémunir de tout, c’est fuir l’inévitable

In fine, la location courte durée est la mise à disposition d’un bien, dans le but de le rentabiliser. Mais qui risque aussi de subir des dégradations. Un bailleur confronté à cela doit avoir une stratégie claire en tête. A partir de quel montant va-t-il se battre pour obtenir réparation ? Vous pensez que l’arrivée autonome du voyageur est synonyme d’un trop plein de confiance vis-à-vis du voyageur ? Nous répondrons que nos états des lieux sont écrits, acceptés par le voyageur qui en porte la responsabilité. Vouloir se prémunir de tout, c’est finalement fuir l’inévitable. Un jour ou l’autre votre appartement subira une petite ou grande dégradation. Vous vous battrez jusqu’à un certain point pour obtenir réparation. En attendant, l’arrivée autonome vous a permis d’économiser de l’argent et du temps. Et en bon gestionnaire, pensez au remplacement du petit matériel régulièrement. Cela fait partie du jeu de la location courte durée.

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

Oiqia Lance Sa Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur ! Entre Fausses Idées et Croyances… Mais Sans Langue de Bois !

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce premier épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question de l’état des lieux. Nous connaissons bien son fonctionnement lors d’une location en bail classique. Mais qu’en est-il en location saisonnière ? D’autant plus, en arrivée autonome du voyageur ? Vous vous posez des questions légitimes sur la confiance à accorder à ce mode de fonctionnement. C’est compréhensible. Et Oiqia est là pour vous apporter des éléments de réponse.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questons plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

En Location Saisonnière, Point d’Obligation !

Bercés par notre expérience en location classique, nous avons retenu l’importance du contradictoire, de l’écrit et de la preuve. Tout en gardant en mémoire quelques accrochages avec des bailleurs, soit concernant la notion d’état (bon état ou état d’usage…) ou la différence entre usure normale et dégradation… Bref, nous avons conservé en mémoire l’importance de bien rédiger notre état des lieux pour protéger notre responsabilité ou pouvoir engager celle du locataire. 

En location saisonnière, l’état des lieux n’est pas obligatoire. Si aucun état des lieux n’est établi, le logement est présumé livré en bon état (selon l’article 1731 du code civil). Ainsi, c’est vraiment le voyageur que cela protège. Cependant, même s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé d’en rédiger un. Car en cas de conflit, la négociation permettra de s’appuyer sur des preuves écrites. 

2 Cas de Figure: Absence ou Présence d’un Etat des Lieux

Nous insistons fortement sur le fait qu’en absence d’état des lieux, cela pourra porter préjudice au voyageur qui serait tenu responsable de toute dégradation, casse ou vol d’équipement ou mobilier. Ce sera à lui, le cas échéant, de rapporter la preuve de sa non responsabilité, chose ardue en absence d’écrit.

En outre, l’état des lieux peut se réaliser lors de deux points de passage: à l’arrivée et à la sortie. Même à défaut d’un état des lieux d’entrée, il est là aussi, fortement recommandé d’en effectuer un à la sortie, soit au départ du voyageur.

Cas de l’état des lieux à l’arrivée et à la sortie:

Lorsqu’un état des lieux à l’entrée a été réalisé, un comparatif sera effectué à la sortie. Le bailleur pourra faire constater toute dégradation, vol ou casse. Pour sa part, le locataire cherchera à se prémunir contre toute réclamation de réparation qu’il estimera ne pas être de son fait.

Cas de l’état des lieux à la sortie uniquement:

L’état des lieux permettra de faire constater tout vol, dégradation ou casse durant le séjour. En absence d’état des lieux d’entrée, l’appartement est réputé loué en bon état. De fait, cela peut s’avérer difficile pour le voyageur de prouver que cela n’est pas de son fait en cas de dégradation.
 

En Cas de Dégradation? Casse? ou Vol? 

En cas de dégradation, casse ou vol, avec les preuves adéquates, le bailleur pourra utiliser le dépôt de garantie (si existant préalablement à la location) afin d’obtenir réparation. Bien entendu, si l’état des lieux d’entrée et de sortie est identique, alors ce dépôt sera restitué au locataire.

Avec l’Arrivée Autonome du Voyageur, en Cas de Désaccord avec Ce Dernier, Comment Avoir Gain de Cause? 

L’état des lieux lorsqu’il y a arrivée autonome du voyageur

En matière d‘arrivée autonome du voyageur, puisqu’il n’y a personne de physique pour établir cet état des lieux, est-il aussi valable ? Sans langue de bois, nous vous dirons qu’il y a rien de tel que de rester une bonne heure (au moins ! selon la superficie…) dans l’appartement pour compter le petit matériel (fourchettes, louches, cuillères…). Regarder le moindre petit détail des équipements et meubles. Mais est-ce utile en location courte durée? Rappelons qu’en matière de bail classique, l’état des lieux est facturé. Et le temps, c’est de l’argent.

Puisque l’état des lieux protège surtout le voyageur, à lui de faire parvenir au bailleur toute réclamation concernant l’état du logement. Chez Oiqia, nous avons mis en place au sein de l’application Oiqia Traveler un check-in permettant au voyageur d’établir un état des lieux. Et cela, via un écrit. Un envoi valant signature et des photos (si nécessaires) afin de nous signaler ce qui lui semble important. Le check-out permettra un état des lieux de sortie dans le même esprit. Au voyageur de signaler toute dégradation ou casse. 

La confiance, c’est bien. Mais en cas de conflit, quelle preuve apporter ? 

A nouveau, la preuve écrite est plus que recommandée pour prouver vos dires. Vous pouvez demander au voyageur de remplir un document écrit, puis d’envoyer sa copie en photo au bailleur. De scanner un QR code pour remplir l’état des lieux…. Chez Oiqia, on aime l’innovation et nous avons tout inclus dans l’application pour faire simple, efficace et probant. Car nous gardons des traces de tout. Et lorsqu’en plus, il y a une serrure connectée sur la porte, nous avons un récapitulatif des entrées sorties dans le logement. 
 

Le Conflit est Avéré. Que Faire ? 

Nous le répétons souvent, un mauvais voyageur, casse-pieds, de mauvaise foi… sera difficile à gérer. Impossible de s’en prémunir totalement, malgré toutes les précautions prises. L’humain est toujours plein de surprise. Et le formidable nounours à l’arrivée peut parfois se révéler être un véritable tyran à la sortie. 

Que l’état des lieux se fasse lors d’un accueil physique ou lors d’une arrivée autonome du voyageur, un désaccord sur l’état des lieux va entraîner un conflit quant à l’imputabilité de la faute. Seul un huissier pourra venir constater la dégradation (les frais sont partagés entre le voyageur et le bailleur). Puis, il vous faudra faire des démarches (auprès de la plateforme, de votre assurance et/ou des autorités compétentes pour dépôt de plainte) si vous voulez aller au bout de la démarche. 

Enfin, sachez qu’un mauvais voyageur aura tendance, arrivée autonome ou non, à décamper des lieux avant l’état des lieux de sortie. A vous d’évaluer si cela vaut le coup d’entamer des poursuites. De facto, il vous faudra évaluer à la fois le temps et l’argent que vous allez y investir versus le montant que vous réclamez. Enfin, à chaque bailleur d’établir la stratégie qui lui semble adéquate et avec laquelle il est en paix. Par rapport à ses attentes et à son porte-monnaie.

 

 

En Conclusion

L’état des lieux, qu’il soit fait lors d’un accueil présentiel ou d’une arrivée autonome, est fortement recommandé à l’entrée et à la sortie. Le vrai sujet concerne le conflit sur l’imputabilité de la faute lorsqu’il y a dégradation, casse ou vol. En cas de dépôt de garantie, le bailleur pourra prélever la somme nécessaire sur justificatif de facture ou devis. Au voyageur alors, de prouver sa non-responsabilité. 

Ainsi, un conflit de ce type ne sera jamais simple à régler. En effet, il est important de souscrire à une police d’assurance pour les dégradations durant votre activité de location courte durée. Vous pouvez aussi essayer d’actionner la responsabilité civile du voyageur si celui-ci accepte de vous fournir son attestation d’assurance pour location saisonnière.

Vouloir se prémunir de tout, c’est fuir l’inévitable

In fine, la location courte durée est la mise à disposition d’un bien, dans le but de le rentabiliser. Mais qui risque aussi de subir des dégradations. Un bailleur confronté à cela doit avoir une stratégie claire en tête. A partir de quel montant va-t-il se battre pour obtenir réparation ? Vous pensez que l’arrivée autonome du voyageur est synonyme d’un trop plein de confiance vis-à-vis du voyageur ? Nous répondrons que nos états des lieux sont écrits, acceptés par le voyageur qui en porte la responsabilité. Vouloir se prémunir de tout, c’est finalement fuir l’inévitable. Un jour ou l’autre votre appartement subira une petite ou grande dégradation. Vous vous battrez jusqu’à un certain point pour obtenir réparation. En attendant, l’arrivée autonome vous a permis d’économiser de l’argent et du temps. Et en bon gestionnaire, pensez au remplacement du petit matériel régulièrement. Cela fait partie du jeu de la location courte durée.

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...