L’arrivée autonome du voyageur : Comment le self-care crée l’effet Waouh! chez le voyageur ?

OIQIA - effet waouh en LCD

L’arrivée autonome en location courte durée est plébiscitée par les voyageurs, annonce sans détour Airbnb. Autonomiser le voyageur pour qu’il accède à son logement, de manière indépendante, sans présence humaine est la solution qui répond aujourd’hui aux règles de distanciation sociale. Et l’industrie hôtelière, portée par les Marriott et Hilton, ne s’y est pas trompée. Comment répondre à la fois à un besoin de rentabilité, une demande de gestion barrières et une attente de qualité de service irréprochable, tout à la fois?

Dernièrement, Kayak a ouvert un hôtel à Miami avec arrivée autonome, grâce à une application qui intègre check-in, ouverture de porte et livraisons de plats en chambre. Selon le groupe, le contexte sanitaire actuel a poussé vers ce type d’autonomisation afin de respecter les règles de distanciation sociale. On parle alors de self-care. Pourtant, bien avant la pandémie, la question d’autonomiser l’accès aux services s’est maintes fois posée. En effet, regardons les banques, postes, etc. qui poussent les clients à être acteurs de la livraison du service. Et non plus passifs, à attendre qu’un tiers les serve. Pourquoi?

Parce que les services, tout comme les produits, doivent être rentables. A défaut, ils ne pourront se maintenir dans le temps. Or toute création d’entreprise a pour mission de perdurer.  Au sein de la location courte durée, si l’on calcule les dépenses occasionnées par les entres sorties des voyageurs, est-on réellement rentable? Car se déplacer à un coût. Et ignorer ce coût est une erreur. Ainsi, pour être rentable en location courte durée, peut-on se passer de l’arrivée autonome? Oiqia vous explique comment le self-care garantit l’effet Waouh! chez le voyageur et la rentabilité de l’hôte/concierge.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation: Je télécharge la documentation. Bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur l’entrée autonome en location courte durée, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

La Tendance au Self-Care dans le Milieu des Services

Un client autonome est un client heureux

Dans un excellent article du magazine en ligne Comarketing, il est dit « un client autonome est un client heureux ». Comment cela? Un client n’aurait-il plus besoin de nous, pourvoyeur de services? Adulateurs de la satisfaction client? Un postulat est vite posé: « les clients ont changé. (…) avec les solutions actuelles de self-care, ils pourraient bien trouver leur bonheur ultime; l’autonomie dans la réponse à leurs requêtes simples. » La faute à quoi? Aux objets connectés bien sûr. Dès lors, la digitalisation aurait-elle transformé nos clients passifs en acteurs de la livraison du service attendu?

Le self-care, source de fidélisation. 

Le self-care ou autrement dit, la capacité du client à être autonome, le fidéliserait. Il s’agit concrètement de passer seul par un site web, une application mobile ou une borne pour obtenir un résultat. Soit, la réponse à son problème. Le client veut une réponse immédiate à ses questions et son besoin. Le terme « immédiat » est important. En effet, tout est question de temps. 

Le client n’a plus le temps justement d’attendre pour faire la queue, plus le temps à tenter d’expliquer son besoin. Les tutoriels, les guides et autres FAQ sont là pour lui permettre de répondre lui-même à son besoin, de manière autonome. Le Docteur Montessori applaudirait des deux mains. Ainsi, si le client trouve l’outil pour répondre rapidement à son besoin, pourquoi en changerait-il? La fidélisation à l’outil qui lui permet de répondre au plus vite à ce qu’il cherche est ce qui va créer sa loyauté. Pourquoi changer quand on est satisfait? 

On n’est jamais mieux servi que par soi-même 

Cela ne répondrait-il pas finalement à l’adage « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». Selon l’article de Comarketing, citant une étude Forrester, 72% des consommateurs préfèrent trouver la réponse à leur question sans passer par un service client. Cela veut-il dire que le client désire désormais se passer de toute intervention humaine? Non. Mais s’il peut résoudre son problème de base lui-même, il apprécie le faire. De manière autonome. En revanche, s’il rencontre un problème, il veut pouvoir parler à une personne qui apportera une réponse adaptée et comblera ses lacunes. 

Finalement, le service client est là pour répondre à une insatisfaction. Autrement, il n’en a pas besoin. Dans le contexte de la location courte durée, Oiqia partage tout à fait ce point de vue. L’idée est bien de rendre le voyageur autonome dans ce qu’il est capable d’accomplir. Et surtout, d’être là et l’accompagner dans sa résolution de problème quand il n’a pas les compétences pour le faire. La satisfaction client passe par la résolution de ses insatisfactions. Un service client à l’écoute, présent pour son client, actif et persévérant dans la relation est un facteur clef de succès. Et Oiqia compte bien relever ce beau défi!

L’effet Waouh!: comment enchanter le client et générer un haut niveau de satisfaction

La mise en place du self-care crée chez le prestataire de service une baisse de ses coûts de gestion. Ce que préconise Oiqia en location courte durée afin de rentabiliser l’activité. Il n’est pas intéressant de consacrer des ressources humaines à répondre à des questions sans valeur ajoutée. Un interlocuteur humain est surtout indispensable lorsque la résolution de problème requiert dextérité, diplomatie et expérience. 

Mettre en place un service digitalisé permet de traiter des questions récurrentes de manière automatisée et rapide. Le gain de temps pour tous, prestataires et clients, est loin d’être négligeable. Mais alors l’effet Waouh!? Enchanter le client dans un service telle que la location courte durée, c’est trouver un juste équilibre entre digital et physique. Comme le dit l’article du Comarketing, c’est « créer une expérience client optimale, reposant sur des outils adaptés, pérennes, simples, rapides et efficaces ». Permettre au client de vivre une expérience unique, sans heurts durant toute la prestation de service. 


L’Arrivée Autonome du Voyageur En Location Courte Durée Vue Par Oiqia: le Self-Care et Effet Waouh! 

L’arrivée autonome du voyageur en location courte durée, ce n’est pas pour Oiqia, seulement donner l’accès au logement de manière autonome. Cette définition est trop réductrice. Ici, le self care comprend un ensemble de besoins du voyageur auquel Oiqia souhaite répondre. De manière plus précise, cela concerne les points suivants:

L’accès autonome via une serrure connectée

Le voyageur se verra expliquer la procédure pour accéder au logement: les codes d’entrée, la géolocalisation, l’accès parking, etc. Il pourra se projeter et s’organiser en amont de manière autonome.

Le check-in

Comme pour les loueurs de voitures, le voyageur va effectuer son check-in de manière autonome. Le principal pour lui? Indiquer tout problème avec l’appartement pour dégager sa responsabilité. Communiquer en cas de souci majeur avec le service client afin de trouver une solution au problème.

Un chatbot

L’assistant virtuel d’Oiqia, appelé Qboy, va répondre à ses questions simples sur l’appartement. Même au milieu de la nuit.

Les documents d’accueil

Soit, les livrets d’accueil, les règles de la maison et divers modes d’emploi. Tout est regroupé au même endroit. Il peut les consulter en ligne. Ou rechercher l’information qu’il veut quand il veut.

Le check-out

Ici s’applique la même procédure que pour le check-in.

La vision d’Oiqia

 Ainsi, la notion même de self-care est respectée. La vision d’Oiqia responsabilise le voyageur en l’autonomisant dans sa prise de possession du logement et durant son séjour. Et l’effet Waouh! ? Le voyageur va apprendre à utiliser l’application mobile Oiqia Traveler & Free Access. En outre, une fois en main, il n’aura plus envie d’en changer. 

L’expérience client est optimale car ses besoins de base trouvent une réponse immédiate. L’outil est adapté, pérenne, simple et rapide. Et à chaque fois que le voyageur réservera un logement chez un utilisateur de l’outil Oiqia, il retrouvera l’application qu’il connaît bien. Avec lequel il est familier. Qui lui apporte satisfaction car il répond à toutes ses attentes et au-delà.
 

Rentabiliser l’Activité de Location Courte Durée: Un Objectif du Self-Care

Ne soyons pas dupe, la mise en place du self-care est aussi motivée par le besoin de rentabiliser une activité au sein d’un environnement de plus en plus concurrentiel. Qu’il soit digital ou physique. Survivre pour une entreprise est clef. Et impossible d’y parvenir sans rentabiliser son activité et la rendre de plus en plus attrayante aux yeux des clients en se réinventant.

Bien sûr, l’activité est surtout rentable pour la plateforme de location qui prend sa commission. Tout en laissant son client, « l’hôte », gérer de manière autonome la location de son bien en utilisant ses outils. Notons la notion de self-care là aussi. In fine, pour un concierge, rentabiliser son activité est aussi essentielle que de rentabiliser son investissement pour le propriétaire. Afin de pouvoir répondre à ces deux objectifs, il est essentiel de se placer dans une relation gagnant gagnant.

La logistique est un poste de dépense non négligeable pour le concierge ou l’hôte. Ne pas choisir le moment de ses déplacements, s’adapter sans cesse aux aléas des retards ou avances des voyageurs, utiliser son véhicule, etc. Voici des postes de dépenses à ne pas négliger. Ainsi, choisir de se déplacer que lorsque vous le décidez, au moment opportun, est une décision plus que rentable. Bien entendu, la question de la rentabilité est un sujet vaste, que nous ne manquerons pas de traiter dans un prochain post.

 

En Conclusion

Ainsi, le self-care et l’effet Waouh! font partie des valeurs adoptées par Oiqia dès le début afin d’optimiser la rentabilité de l’activité de conciergerie. Et bien sûr, de proposer ses services au meilleur tarif pour son client. Enchanter le voyageur est essentiel en location courte durée car il est celui qui créé la demande. Plus il est satisfait et plus il reste fidèle à ses appartements préférés et à la location courte durée.

L’arrivée autonome du voyageur est donc essentielle selon Oiqia, un avis largement partagé aujourd’hui. Dès lors, il ne faut pas oublier que le voyageur est également un client informé, indépendant qui va privilégier toute solution lui permettant de répondre à ses besoins rapidement. Un défi qu’Oiqia compte relever avec brio!

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com

OIQIA vous présente 5 villes pour investir en location courte durée

5 villes pour investir en location courte durée- Conciergerie OIQIA

1- Narbonne

Narbonne est une ville de plus de 55 000 habitants située dans l’Aude en région Occitanie.

La ville est connue pour son canal de Robine qui est classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO depuis 1996.

Ses atouts : 

  • Ville ensoleillée qui bénéficie de 3000 heures de soleil par an.
  • C’est une station balnéaire avec 5 km de plage de sable fin (Narbonne plage).
  • Située à proximité de grandes villes (entre Toulouse, Montpellier et Perpignan), Narbonne est un carrefour incontournable du Sud de la France.

Le projet Grand Narbonne 2030 entend accélérer le développement économique de la ville notamment en renforçant l’attractivité de son territoire. Cette croissance se voudra verte et axée sur la mobilité, l’innovation économique et l’emploi en s’appuyant sur les points forts de la ville notamment ses offres touristiques et culturelles.

Narbonne tente actuellement de moderniser son centre-ville en améliorant le confort des immeubles grâce à des rénovations des appartements, des façades et la construction de parkings.

Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 1 869 €. Ce prix varie et se situe dans une fourchette de prix comprise entre 1 129 € et 2 484 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 2 495 € par mètre carré. Ce prix oscille entre 1 496 € et 3 328 €.

> Faites une demande de gestion locative à Narbonne

Narbonne - Conciergerie OIQIA

—-

2- Le Mans

Le Mans situé dans le département de la Sarthe dans les Pays de la Loire, cette ville compte plus de 143 800 habitants. C’est une ville à l’économie forte grâce à ses commerces et qui regorge d’un patrimoine culturel et historique fort.

Le centre est l’atout charme du Mans avec des bâtiments d’architecture médiévale et des maisons à colombages, et est surtout très prisé par les touristes.

Ses atouts : 

  • Labellisée Ville d’art et d’histoire.
  • Accueille les 24h du Mans chaque année : L’événement rapporterait 75 % des retombées économiques annuelle de la commune.
  • Elle se situe à 2h30 de Paris, 2h de Nantes, 2h de Rouen, 1h40 de Rennes et à 50 minutes de Tours

Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 1 626 €. Ce prix varie et se situe dans une fourchette de prix comprise entre 1 062 € et 2 107 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 1 986 € par mètre carré. Ce prix oscille entre 1 298 € et 2 579 €

> Faites une demande de gestion locative au Mans

Le Mans - Conciergerie OIQIA

3- Quimper

Quimper est une commune française de plus de 63 283 habitants. 

Elle est située à seulement 15 km de l’océan atlantique. Sa position de fond d’estuaire joue un rôle important dans l’économie de la ville. 

C’est également une ville touristique importante, car elle possède une architecture plutôt atypique et de nombreux monuments à visiter tels que la cathédrale St Corentin, des musées, des cidreries, ou bien même la ville en elle-même qui a reçu le Grand Prix National du fleurissement. Son littoral authentique et préservé saura ravir les amateurs de nature.

Ses atouts : 

  • Ville agréable où il fait bon vivre.
  • Ville touristique très prisée.
  • Quimper est desservie et très accessible et elle ne se situe pas très loin de grandes villes tel que Rennes (2h), Nantes (2h30) ou Brest (1h) en voiture.

Quimper fait partie des meilleures villes à investir en location saisonnière, avec des prix au m² abordables : Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 1 856 €. Ce prix varie et se situe dans une fourchette de prix comprise entre 1 183 € et 2 619 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 2 026 € par mètre carré. Ce prix oscille entre 1 289 € et 2 868 €.

> Faites une demande de gestion locative à Quimper

Quimper - Conciergerie OIQIA

 

4- Carcassonne

Carcassonne totalise plus de 46 800 habitants et connaît une croissance démographique constante depuis les années 1800.

La ville est notamment connue pour la Cité de Carcassonne, ensemble architectural médiéval, qui est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997. Carcassonne est située à 95 kilomètres de la ville de Toulouse et est à un emplacement stratégique entre la mer Méditerranée et l’océan Atlantique. 

Ses atouts : 

  • Une ville classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO
  • La commune est située sur la route permettant de relier la mer Méditerranée et l’océan Atlantique.
  • Carcassonne n’est qu’à 95 kilomètres de Toulouse, la célèbre ville rose.

La ville permet de profiter d’un rendement locatif exceptionnel avec des réservations qui s’étalent du mois d’avril au mois de décembre. 

Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 1 156 €. Ce prix peut varier entre 637 € et 1 562 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 1 585 €. Ce prix oscille entre 874 € et 2 143 €.

> Faites une demande de gestion locative à Carcassonne

Carcassonne - Conciergerie OIQIA

—-

5- Tours

La ville totalise 136 125 habitants, dont la moyenne d’âge est de 35 ans. 

Sa proximité avec l’Île-de-France lui permet de bénéficier d’une grande compétitivité économique ainsi qu’une capacité d’innovation certaine. Tours a pris le parti de continuer sa modernisation tout en gardant son côté traditionnel. 

Ainsi, avec le développement de son écoquartier, les immeubles modernes côtoient les monuments de la Renaissance et de l’époque médiévale. Comme évoqué auparavant, Tours présente de nombreux atouts culturels. On y trouve les célèbres Châteaux de la Loire, de grandes terres viticoles et on peut y visiter plus d’une centaine de caves touristiques. Au niveau de son accessibilité, Tours est en constante amélioration. Avec sa ligne de TGV, on peut s’y rendre en moins d’une heure depuis Paris.

Ses atouts : 

  • Attrait touristique de Tours grâce à sa forte identité culturelle
  • Son terroir gastronomique et vinicole très apprécié en Val de Loire.
  • Accessibilité rapide en TGV à 1h00 de Paris

Pour un appartement, le prix moyen par mètre carré sera de 2 951 €. Ce prix varie entre 2 036 € et 4 127 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 3 872 € par mètre carré. Ce prix oscille entre 2 667 € et 5 410 €.

> Faites une demande de gestion locative à Tours

Tours - Conciergerie OIQIA

—-

Conclusion : Quels avantages d’investir en courte durée ?

Vous hésitez encore sur cette stratégie locative ?
Tous les adeptes de la location courte durée sont d’accord pour dire que les revenus tirés de cette activité sont en moyenne 2,5 à 3 fois supérieurs à ceux d’une location nue.
Les taux de retour sur investissement quant à eux grimpent facilement entre 12% et 25 % (et oui, selon le prix d’achat au m2 effectué sur des villes attractives)
C’est donc le mode de location idéal pour l’investisseur qui souhaite faire du cash flow rapidement. Même remarque pour l’investisseur qui veut rembourser son bien en un laps de temps très court.

Les arguments ne manquent pas et voici un récapitulatif à garder en tête :

1/ L’assurance d’être payé.
2/ La flexibilité de pouvoir faire varier librement ses tarifs.
3/ Une rentabilité à deux chiffres.
4/ Une fiscalité avantageuse.
5/ Un très faible niveau de dégradation.
6/ Déléguer la gestion à une conciergerie et profitez de ses revenus…

Location Courte Durée : Comment améliorer votre classement Booking.com

Avec plus de 380 millions de visiteurs au total par mois,
Booking.com est devenu une plate-forme mondiale, particulièrement populaire
auprès du public européen, qui propose un choix sans cesse croissant de
locations de vacances. Alors que l’industrie de la location de vacances devient
de plus en plus compétitive, pour réussir sur cette plateforme, vous devez être
bien classé dans les premières pages de recherche. 

Alors, que pouvez-vous faire pour améliorer votre classement
Booking.com ? Nous vous disons tout.

Qu’est-ce qui détermine votre classement Booking.com ?

Les clients qui recherchent un hébergement sur Booking.com
voient les résultats de leurs recherches classés par classement. Ces
classements sont déterminés par la pertinence de chaque annonce par rapport aux
préférences des utilisateurs. Les algorithmes de Booking.com prennent également
en compte les recherches passées d’un visiteur, les demandes actuelles du
marché et les performances globales des établissements sur leur plateforme.

En conséquence, le classement des annonces que chaque
visiteur voit lui est entièrement personnalisé. 

—-

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises à notre équipe, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

—-

1. Améliorez le taux de conversion de vos propriétés

Lorsqu’un client réserve l’un de vos biens, cela indique à l’algorithme de Booking.com que des clients au profil similaire peuvent également vouloir le réserver. Pour cette raison, la conversion est l’un des principaux facteurs déterminants de la position à laquelle l’algorithme place votre annonce dans les résultats de recherche. 

Pour augmenter votre taux de conversion, vous devez rendre votre annonce plus attrayante. Voici quelques façons simples de rendre votre annonce attrayante pour les clients sur Booking.com : 

  • Prenez des photos de haute qualité de votre propriété. Comme la première impression que les clients ont de votre annonce, la qualité de vos images est essentielle.
  • Effectuez des recherches sur les besoins de vos invités. Avez-vous remarqué que toutes vos réservations proviennent d’un même type de profil client ? Couple, famille, voyageurs professionnels … Essayez de présenter votre propriété de manière qu’elle cible une niche spécifique. Cela vous aidera à vous classer plus haut lorsque des utilisateurs similaires de Booking.com recherchent leur prochaine location à court terme.
  • Fournir une description détaillée de la propriété. Assurez-vous que votre annonce inclut toutes les installations et commodités dont dispose votre propriété. Plus vous fournissez de détails sur votre propriété, plus votre annonce est susceptible d’apparaître dans les résultats de recherche, même après que les voyageurs ont appliqué plusieurs filtres. 

2. Assurez la disponibilité

En termes simples, si une propriété n’a pas de disponibilité aux dates recherchées par les clients, elle n’apparaîtra pas dans les résultats de recherche. Assurez-vous donc de fournir une disponibilité au moins un an à l’avance et ajustez vos restrictions de séjour minimum pour augmenter la visibilité de vos annonces.

S’assurer d’avoir de la disponibilité bien en avance encouragera non seulement les réservations répétées de clients satisfaits, mais attirera également de nouveaux clients qui aiment planifier à l’avance. 

Il est également crucial d’ajuster votre durée minimale de séjour. Par exemple, si votre nombre de nuitées minimum est défini sur 7 nuits, les clients qui recherchent des séjours plus courts ne verront pas votre annonce dans les résultats de recherche.

3. Offrez une variété de plans tarifaires

Offrir une grande variété de plans tarifaires augmente vos chances d’attirer différents clients, car cela vous permet de cibler différentes priorités. 

En utilisant tarifications spéciales, vous pouvez augmenter vos conversions, inciter les clients à réserver des séjours plus longs et même obtenir des réservations hors saison. 

Booking.com propose désormais des informations partagées sur le marché et des données localisées via les opportunités et les promotions de Booking.com qui vous permettent de créer des tarifs promotionnels en fonction de différents critères. 

Vous recevez un niveau élevé de données sur le type de personnes qui réservent votre propriété et celles à proximité, afin que vous puissiez adapter les promotions à celles-ci. Voici quelques-uns des types de promotions que vous pouvez envisager d’ajouter à vos propriétés : 

  • Tarif mobile : ajoutez une réduction pour les réservations effectuées sur des appareils mobiles. Plus de la moitié (59 %) des réservations Booking.com proviennent d’un appareil mobile. L’ajout d’un tarif mobile permet à vos établissements de se démarquer dans les résultats de recherche et d’augmenter les réservations à partir d’appareils mobiles jusqu’à 28 % en moyenne.
  • Tarif par pays : offrez une réduction uniquement aux clients potentiels dans les pays que vous souhaitez cibler. Cela contribue à rendre votre stratégie de prix plus dynamique ; être compétitif dans votre région ; attirer des clients de pays qui ont tendance à dépenser plus dans l’établissement ; attirer des clients des pays avec le pourcentage de croissance du marché le plus élevé et attirer les clients des marchés avec des taux d’annulation plus faibles.
  • Offrez des réductions hebdomadaires ou mensuelles sur les séjours plus longs.
  • Réduction pour les réservations anticipées : offrez une réduction aux clients qui réservent et paient longtemps à l’avance.
  • Remise de dernière minute : offrez une remise pour garantir des séjours de dernière minute. 
  • C’est aussi une bonne idée de fixer des prix différents par occupation, par exemple, 100€ pour 2 personnes, 110€ pour 3, 120€ pour 4 personnes et ainsi de suite. Cela vous permet de présenter vos annonces dans plus de recherches, car le système de Booking.com affiche l’option qui s’adapte le mieux à ce que les voyageurs recherchent.

4. Fournir des politiques d’annulation flexibles

Au cours des deux dernières années, les politiques d’annulation flexibles sont devenues la norme. En raison de l’incertitude persistante entourant les voyages, les clients s’attendent à des options d’annulation flexibles et sont même prêts à payer un supplément pour cela. 

Bien qu’offrir un remboursement complet puisse augmenter la probabilité d’une annulation, les propriétés avec des politiques d’annulation flexibles obtiennent plus de réservations que les propriétés avec une approche sans remboursement.  

De plus, de nombreux clients filtrent désormais leurs recherches à l’aide du filtre « Annulation gratuite » sur Booking.com. Ainsi, si vous ne voulez pas manquer ces réservations, vous devez absolument adopter une politique d’annulation clémente.

5. Boostez vos annonces avec le Visibility Booster de Booking.com

Pour une dernière poussée vers l’augmentation de la visibilité de votre annonce, Booking.com propose l’outil Visibility Booster. Pour une légère augmentation de votre taux de commission, le Visibility Booster propulsera votre propriété dans le classement. 

Cet outil est complètement flexible ; quand vous l’utilisez, c’est à vous de décider. Vous pouvez pousser votre propriété pendant les périodes creuses lorsque vous n’obtenez pas autant de réservations ou lorsque vous avez reçu plusieurs annulations. Ou, vous pouvez augmenter votre visibilité pendant les périodes précédant les périodes de forte demande, telles que les jours fériés.

Pour conclure, 

Booking.com propose une myriade d’outils pour vous aider à mieux vous classer et à en tirer le meilleur parti. 

Il est préférable de commencer par consacrer du temps à vous assurer que vos annonces sont aussi attrayantes que possible et à fournir toutes les informations dont les clients ont besoin pour prendre une décision de réservation.

Vous pouvez également utiliser les outils intelligents proposés par Booking.com, tels que les Opportunités et les Promotions, ainsi que les Programmes Partenaires exclusifs pour booster votre classement.

Source traduit de l’anglais : https://rentalsunited.com/blog/improve-booking-com-ranking/

Oiqia Lance Sa Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur ! Entre Fausses Idées et Croyances… Mais Sans Langue de Bois !

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce premier épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question de l’état des lieux. Nous connaissons bien son fonctionnement lors d’une location en bail classique. Mais qu’en est-il en location saisonnière ? D’autant plus, en arrivée autonome du voyageur ? Vous vous posez des questions légitimes sur la confiance à accorder à ce mode de fonctionnement. C’est compréhensible. Et Oiqia est là pour vous apporter des éléments de réponse.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questons plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

En Location Saisonnière, Point d’Obligation !

Bercés par notre expérience en location classique, nous avons retenu l’importance du contradictoire, de l’écrit et de la preuve. Tout en gardant en mémoire quelques accrochages avec des bailleurs, soit concernant la notion d’état (bon état ou état d’usage…) ou la différence entre usure normale et dégradation… Bref, nous avons conservé en mémoire l’importance de bien rédiger notre état des lieux pour protéger notre responsabilité ou pouvoir engager celle du locataire. 

En location saisonnière, l’état des lieux n’est pas obligatoire. Si aucun état des lieux n’est établi, le logement est présumé livré en bon état (selon l’article 1731 du code civil). Ainsi, c’est vraiment le voyageur que cela protège. Cependant, même s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé d’en rédiger un. Car en cas de conflit, la négociation permettra de s’appuyer sur des preuves écrites. 

2 Cas de Figure: Absence ou Présence d’un Etat des Lieux

Nous insistons fortement sur le fait qu’en absence d’état des lieux, cela pourra porter préjudice au voyageur qui serait tenu responsable de toute dégradation, casse ou vol d’équipement ou mobilier. Ce sera à lui, le cas échéant, de rapporter la preuve de sa non responsabilité, chose ardue en absence d’écrit.

En outre, l’état des lieux peut se réaliser lors de deux points de passage: à l’arrivée et à la sortie. Même à défaut d’un état des lieux d’entrée, il est là aussi, fortement recommandé d’en effectuer un à la sortie, soit au départ du voyageur.

Cas de l’état des lieux à l’arrivée et à la sortie:

Lorsqu’un état des lieux à l’entrée a été réalisé, un comparatif sera effectué à la sortie. Le bailleur pourra faire constater toute dégradation, vol ou casse. Pour sa part, le locataire cherchera à se prémunir contre toute réclamation de réparation qu’il estimera ne pas être de son fait.

Cas de l’état des lieux à la sortie uniquement:

L’état des lieux permettra de faire constater tout vol, dégradation ou casse durant le séjour. En absence d’état des lieux d’entrée, l’appartement est réputé loué en bon état. De fait, cela peut s’avérer difficile pour le voyageur de prouver que cela n’est pas de son fait en cas de dégradation.
 

En Cas de Dégradation? Casse? ou Vol? 

En cas de dégradation, casse ou vol, avec les preuves adéquates, le bailleur pourra utiliser le dépôt de garantie (si existant préalablement à la location) afin d’obtenir réparation. Bien entendu, si l’état des lieux d’entrée et de sortie est identique, alors ce dépôt sera restitué au locataire.

Avec l’Arrivée Autonome du Voyageur, en Cas de Désaccord avec Ce Dernier, Comment Avoir Gain de Cause? 

L’état des lieux lorsqu’il y a arrivée autonome du voyageur

En matière d‘arrivée autonome du voyageur, puisqu’il n’y a personne de physique pour établir cet état des lieux, est-il aussi valable ? Sans langue de bois, nous vous dirons qu’il y a rien de tel que de rester une bonne heure (au moins ! selon la superficie…) dans l’appartement pour compter le petit matériel (fourchettes, louches, cuillères…). Regarder le moindre petit détail des équipements et meubles. Mais est-ce utile en location courte durée? Rappelons qu’en matière de bail classique, l’état des lieux est facturé. Et le temps, c’est de l’argent.

Puisque l’état des lieux protège surtout le voyageur, à lui de faire parvenir au bailleur toute réclamation concernant l’état du logement. Chez Oiqia, nous avons mis en place au sein de l’application Oiqia Traveler un check-in permettant au voyageur d’établir un état des lieux. Et cela, via un écrit. Un envoi valant signature et des photos (si nécessaires) afin de nous signaler ce qui lui semble important. Le check-out permettra un état des lieux de sortie dans le même esprit. Au voyageur de signaler toute dégradation ou casse. 

La confiance, c’est bien. Mais en cas de conflit, quelle preuve apporter ? 

A nouveau, la preuve écrite est plus que recommandée pour prouver vos dires. Vous pouvez demander au voyageur de remplir un document écrit, puis d’envoyer sa copie en photo au bailleur. De scanner un QR code pour remplir l’état des lieux…. Chez Oiqia, on aime l’innovation et nous avons tout inclus dans l’application pour faire simple, efficace et probant. Car nous gardons des traces de tout. Et lorsqu’en plus, il y a une serrure connectée sur la porte, nous avons un récapitulatif des entrées sorties dans le logement. 
 

Le Conflit est Avéré. Que Faire ? 

Nous le répétons souvent, un mauvais voyageur, casse-pieds, de mauvaise foi… sera difficile à gérer. Impossible de s’en prémunir totalement, malgré toutes les précautions prises. L’humain est toujours plein de surprise. Et le formidable nounours à l’arrivée peut parfois se révéler être un véritable tyran à la sortie. 

Que l’état des lieux se fasse lors d’un accueil physique ou lors d’une arrivée autonome du voyageur, un désaccord sur l’état des lieux va entraîner un conflit quant à l’imputabilité de la faute. Seul un huissier pourra venir constater la dégradation (les frais sont partagés entre le voyageur et le bailleur). Puis, il vous faudra faire des démarches (auprès de la plateforme, de votre assurance et/ou des autorités compétentes pour dépôt de plainte) si vous voulez aller au bout de la démarche. 

Enfin, sachez qu’un mauvais voyageur aura tendance, arrivée autonome ou non, à décamper des lieux avant l’état des lieux de sortie. A vous d’évaluer si cela vaut le coup d’entamer des poursuites. De facto, il vous faudra évaluer à la fois le temps et l’argent que vous allez y investir versus le montant que vous réclamez. Enfin, à chaque bailleur d’établir la stratégie qui lui semble adéquate et avec laquelle il est en paix. Par rapport à ses attentes et à son porte-monnaie.

 

 

En Conclusion

L’état des lieux, qu’il soit fait lors d’un accueil présentiel ou d’une arrivée autonome, est fortement recommandé à l’entrée et à la sortie. Le vrai sujet concerne le conflit sur l’imputabilité de la faute lorsqu’il y a dégradation, casse ou vol. En cas de dépôt de garantie, le bailleur pourra prélever la somme nécessaire sur justificatif de facture ou devis. Au voyageur alors, de prouver sa non-responsabilité. 

Ainsi, un conflit de ce type ne sera jamais simple à régler. En effet, il est important de souscrire à une police d’assurance pour les dégradations durant votre activité de location courte durée. Vous pouvez aussi essayer d’actionner la responsabilité civile du voyageur si celui-ci accepte de vous fournir son attestation d’assurance pour location saisonnière.

Vouloir se prémunir de tout, c’est fuir l’inévitable

In fine, la location courte durée est la mise à disposition d’un bien, dans le but de le rentabiliser. Mais qui risque aussi de subir des dégradations. Un bailleur confronté à cela doit avoir une stratégie claire en tête. A partir de quel montant va-t-il se battre pour obtenir réparation ? Vous pensez que l’arrivée autonome du voyageur est synonyme d’un trop plein de confiance vis-à-vis du voyageur ? Nous répondrons que nos états des lieux sont écrits, acceptés par le voyageur qui en porte la responsabilité. Vouloir se prémunir de tout, c’est finalement fuir l’inévitable. Un jour ou l’autre votre appartement subira une petite ou grande dégradation. Vous vous battrez jusqu’à un certain point pour obtenir réparation. En attendant, l’arrivée autonome vous a permis d’économiser de l’argent et du temps. Et en bon gestionnaire, pensez au remplacement du petit matériel régulièrement. Cela fait partie du jeu de la location courte durée.

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

Vous Etes Propriétaire, Loueur en Meublé Professionnel ? Attention, aux Cotisations Sociales !

Vous êtes propriétaire, loueur en meublé professionnel, soit en LMP? L’article 22 de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2021 énonce un changement pour vous. Désormais, vous serez assujettis aux cotisations sociales alors que jusqu’à maintenant, vous pouviez ne pas relever du régime des cotisations sociales (Sécurité sociale des indépendants).

Quel impact pour vous? L’excellent article du cabinet Rivières Avocats décrypte pour nous l’impact d’une telle mesure. Pour le lire, cliquez ici. En résumé, l’impact se fera surtout lors de la cession d’immeuble dédié à la location saisonnière. Et grâce aux amortissements déductibles, l’assiette des cotisations sociales sera modeste. 

L’activité de location courte durée intéresse de plus en plus le législateur et il y a fort à parier que d’autres changements sont en préparation. Oiqia vous décrypte la nouvelle règle, en toute simplicité!

 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises à notre équipe, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

 

Propriétaire, Loueur en Meublé Professionnel: Rappel des Principes Généraux

Au sein d’un précédent article, nous vous rappelions la différence entre le loueur en meublé professionnel (LMP) et le loueur en meublé non professionnel (LMNP). Pour mémoire, le loueur en meublé professionnel doit générer plus de 23 000 euros de revenus HT par an. Et ses revenus doivent dépasser les revenus du foyer fiscal. Les deux conditions sont cumulatives: c’est à dire qu’il faut remplir les 2 conditions pour bénéficier de ce statut.

Et en matière sociale?

Jusqu’à la nouvelle Loi évoquée, un loueur en meublé n’était redevable de cotisations sociales que:

  • lorsque son chiffre d’affaires excédait 23000 euros. 
  • lorsque, soit le meublé était dédié à la location courte durée, soit le loueur s’était inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Or comme de nombreux propriétaires, loueurs en meublé professionnels, ne s’inscrivaient pas au RCS, ils relevaient donc du régime des prélèvements sociaux (au taux de 17,2%). 

Depuis la nouvelle Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2021, il n’y a plus deux régimes (celui où le loueur en meublé paie des cotisations sociales et celui où il est assujetti à des prélèvements sociaux). Désormais, tous les loueurs en meublé professionnels vont payer des cotisations sociales.

A partir de quand cela va t-il rentrer en vigueur pour le propriétaire, loueur en meublé professionnel ? 

Cela rentre en vigueur à compter du 1er janvier 2021 et n’est pas applicable aux revenus 2020.

Propriétaire, Loueur en Meublé Professionnel: Quel Impact?

L’impact de cette nouvelle mesure produira davantage ses effets lors de la cession du bien, plutôt que durant son exploitation. Pourquoi? Car durant l’exploitation, l’assiette des cotisations se base sur le bénéfice net d’exploitation. Or, comme ce bénéfice est impacté à la baisse du fait des amortissements, il est quasi nul. In fine, la cotisation minimale annuelle imposée par le législateur est d’environ 1200€. 
 
Par contre, dans le cas d’une cession, la plus-value à court terme est entièrement assujettie aux cotisations sociales. 
 

En Conclusion

Les propriétaires, loueurs en meublé professionnels, sont dorénavant soumis aux cotisations sociales, applicable depuis le 1er janvier 2021. Dans les faits, ce changement ne sera guère notable durant l’exploitation de la location courte durée. Mais il en sera autrement lors de la cession du bien! 

Les services Oiqia sont sans engagement. C’est simple, transparent et rentable: Prenez rendez-vous avec notre équipe pour en savoir plus! A très vite!

Oiqia Lance Sa Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur ! Entre Fausses Idées et Croyances… Mais Sans Langue de Bois !

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce premier épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question de l’état des lieux. Nous connaissons bien son fonctionnement lors d’une location en bail classique. Mais qu’en est-il en location saisonnière ? D’autant plus, en arrivée autonome du voyageur ? Vous vous posez des questions légitimes sur la confiance à accorder à ce mode de fonctionnement. C’est compréhensible. Et Oiqia est là pour vous apporter des éléments de réponse.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questons plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

En Location Saisonnière, Point d’Obligation !

Bercés par notre expérience en location classique, nous avons retenu l’importance du contradictoire, de l’écrit et de la preuve. Tout en gardant en mémoire quelques accrochages avec des bailleurs, soit concernant la notion d’état (bon état ou état d’usage…) ou la différence entre usure normale et dégradation… Bref, nous avons conservé en mémoire l’importance de bien rédiger notre état des lieux pour protéger notre responsabilité ou pouvoir engager celle du locataire. 

En location saisonnière, l’état des lieux n’est pas obligatoire. Si aucun état des lieux n’est établi, le logement est présumé livré en bon état (selon l’article 1731 du code civil). Ainsi, c’est vraiment le voyageur que cela protège. Cependant, même s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé d’en rédiger un. Car en cas de conflit, la négociation permettra de s’appuyer sur des preuves écrites. 

2 Cas de Figure: Absence ou Présence d’un Etat des Lieux

Nous insistons fortement sur le fait qu’en absence d’état des lieux, cela pourra porter préjudice au voyageur qui serait tenu responsable de toute dégradation, casse ou vol d’équipement ou mobilier. Ce sera à lui, le cas échéant, de rapporter la preuve de sa non responsabilité, chose ardue en absence d’écrit.

En outre, l’état des lieux peut se réaliser lors de deux points de passage: à l’arrivée et à la sortie. Même à défaut d’un état des lieux d’entrée, il est là aussi, fortement recommandé d’en effectuer un à la sortie, soit au départ du voyageur.

Cas de l’état des lieux à l’arrivée et à la sortie:

Lorsqu’un état des lieux à l’entrée a été réalisé, un comparatif sera effectué à la sortie. Le bailleur pourra faire constater toute dégradation, vol ou casse. Pour sa part, le locataire cherchera à se prémunir contre toute réclamation de réparation qu’il estimera ne pas être de son fait.

Cas de l’état des lieux à la sortie uniquement:

L’état des lieux permettra de faire constater tout vol, dégradation ou casse durant le séjour. En absence d’état des lieux d’entrée, l’appartement est réputé loué en bon état. De fait, cela peut s’avérer difficile pour le voyageur de prouver que cela n’est pas de son fait en cas de dégradation.
 

En Cas de Dégradation? Casse? ou Vol? 

En cas de dégradation, casse ou vol, avec les preuves adéquates, le bailleur pourra utiliser le dépôt de garantie (si existant préalablement à la location) afin d’obtenir réparation. Bien entendu, si l’état des lieux d’entrée et de sortie est identique, alors ce dépôt sera restitué au locataire.

Avec l’Arrivée Autonome du Voyageur, en Cas de Désaccord avec Ce Dernier, Comment Avoir Gain de Cause? 

L’état des lieux lorsqu’il y a arrivée autonome du voyageur

En matière d‘arrivée autonome du voyageur, puisqu’il n’y a personne de physique pour établir cet état des lieux, est-il aussi valable ? Sans langue de bois, nous vous dirons qu’il y a rien de tel que de rester une bonne heure (au moins ! selon la superficie…) dans l’appartement pour compter le petit matériel (fourchettes, louches, cuillères…). Regarder le moindre petit détail des équipements et meubles. Mais est-ce utile en location courte durée? Rappelons qu’en matière de bail classique, l’état des lieux est facturé. Et le temps, c’est de l’argent.

Puisque l’état des lieux protège surtout le voyageur, à lui de faire parvenir au bailleur toute réclamation concernant l’état du logement. Chez Oiqia, nous avons mis en place au sein de l’application Oiqia Traveler un check-in permettant au voyageur d’établir un état des lieux. Et cela, via un écrit. Un envoi valant signature et des photos (si nécessaires) afin de nous signaler ce qui lui semble important. Le check-out permettra un état des lieux de sortie dans le même esprit. Au voyageur de signaler toute dégradation ou casse. 

La confiance, c’est bien. Mais en cas de conflit, quelle preuve apporter ? 

A nouveau, la preuve écrite est plus que recommandée pour prouver vos dires. Vous pouvez demander au voyageur de remplir un document écrit, puis d’envoyer sa copie en photo au bailleur. De scanner un QR code pour remplir l’état des lieux…. Chez Oiqia, on aime l’innovation et nous avons tout inclus dans l’application pour faire simple, efficace et probant. Car nous gardons des traces de tout. Et lorsqu’en plus, il y a une serrure connectée sur la porte, nous avons un récapitulatif des entrées sorties dans le logement. 
 

Le Conflit est Avéré. Que Faire ? 

Nous le répétons souvent, un mauvais voyageur, casse-pieds, de mauvaise foi… sera difficile à gérer. Impossible de s’en prémunir totalement, malgré toutes les précautions prises. L’humain est toujours plein de surprise. Et le formidable nounours à l’arrivée peut parfois se révéler être un véritable tyran à la sortie. 

Que l’état des lieux se fasse lors d’un accueil physique ou lors d’une arrivée autonome du voyageur, un désaccord sur l’état des lieux va entraîner un conflit quant à l’imputabilité de la faute. Seul un huissier pourra venir constater la dégradation (les frais sont partagés entre le voyageur et le bailleur). Puis, il vous faudra faire des démarches (auprès de la plateforme, de votre assurance et/ou des autorités compétentes pour dépôt de plainte) si vous voulez aller au bout de la démarche. 

Enfin, sachez qu’un mauvais voyageur aura tendance, arrivée autonome ou non, à décamper des lieux avant l’état des lieux de sortie. A vous d’évaluer si cela vaut le coup d’entamer des poursuites. De facto, il vous faudra évaluer à la fois le temps et l’argent que vous allez y investir versus le montant que vous réclamez. Enfin, à chaque bailleur d’établir la stratégie qui lui semble adéquate et avec laquelle il est en paix. Par rapport à ses attentes et à son porte-monnaie.

 

 

En Conclusion

L’état des lieux, qu’il soit fait lors d’un accueil présentiel ou d’une arrivée autonome, est fortement recommandé à l’entrée et à la sortie. Le vrai sujet concerne le conflit sur l’imputabilité de la faute lorsqu’il y a dégradation, casse ou vol. En cas de dépôt de garantie, le bailleur pourra prélever la somme nécessaire sur justificatif de facture ou devis. Au voyageur alors, de prouver sa non-responsabilité. 

Ainsi, un conflit de ce type ne sera jamais simple à régler. En effet, il est important de souscrire à une police d’assurance pour les dégradations durant votre activité de location courte durée. Vous pouvez aussi essayer d’actionner la responsabilité civile du voyageur si celui-ci accepte de vous fournir son attestation d’assurance pour location saisonnière.

Vouloir se prémunir de tout, c’est fuir l’inévitable

In fine, la location courte durée est la mise à disposition d’un bien, dans le but de le rentabiliser. Mais qui risque aussi de subir des dégradations. Un bailleur confronté à cela doit avoir une stratégie claire en tête. A partir de quel montant va-t-il se battre pour obtenir réparation ? Vous pensez que l’arrivée autonome du voyageur est synonyme d’un trop plein de confiance vis-à-vis du voyageur ? Nous répondrons que nos états des lieux sont écrits, acceptés par le voyageur qui en porte la responsabilité. Vouloir se prémunir de tout, c’est finalement fuir l’inévitable. Un jour ou l’autre votre appartement subira une petite ou grande dégradation. Vous vous battrez jusqu’à un certain point pour obtenir réparation. En attendant, l’arrivée autonome vous a permis d’économiser de l’argent et du temps. Et en bon gestionnaire, pensez au remplacement du petit matériel régulièrement. Cela fait partie du jeu de la location courte durée.

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

Vous Etes Propriétaire, Loueur en Meublé Professionnel ? Attention, aux Cotisations Sociales !

Vous êtes propriétaire, loueur en meublé professionnel, soit en LMP? L’article 22 de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2021 énonce un changement pour vous. Désormais, vous serez assujettis aux cotisations sociales alors que jusqu’à maintenant, vous pouviez ne pas relever du régime des cotisations sociales (Sécurité sociale des indépendants).

Quel impact pour vous? L’excellent article du cabinet Rivières Avocats décrypte pour nous l’impact d’une telle mesure. Pour le lire, cliquez ici. En résumé, l’impact se fera surtout lors de la cession d’immeuble dédié à la location saisonnière. Et grâce aux amortissements déductibles, l’assiette des cotisations sociales sera modeste. 

L’activité de location courte durée intéresse de plus en plus le législateur et il y a fort à parier que d’autres changements sont en préparation. Oiqia vous décrypte la nouvelle règle, en toute simplicité!

 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises à notre équipe, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

 

Propriétaire, Loueur en Meublé Professionnel: Rappel des Principes Généraux

Au sein d’un précédent article, nous vous rappelions la différence entre le loueur en meublé professionnel (LMP) et le loueur en meublé non professionnel (LMNP). Pour mémoire, le loueur en meublé professionnel doit générer plus de 23 000 euros de revenus HT par an. Et ses revenus doivent dépasser les revenus du foyer fiscal. Les deux conditions sont cumulatives: c’est à dire qu’il faut remplir les 2 conditions pour bénéficier de ce statut.

Et en matière sociale?

Jusqu’à la nouvelle Loi évoquée, un loueur en meublé n’était redevable de cotisations sociales que:

  • lorsque son chiffre d’affaires excédait 23000 euros. 
  • lorsque, soit le meublé était dédié à la location courte durée, soit le loueur s’était inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Or comme de nombreux propriétaires, loueurs en meublé professionnels, ne s’inscrivaient pas au RCS, ils relevaient donc du régime des prélèvements sociaux (au taux de 17,2%). 

Depuis la nouvelle Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2021, il n’y a plus deux régimes (celui où le loueur en meublé paie des cotisations sociales et celui où il est assujetti à des prélèvements sociaux). Désormais, tous les loueurs en meublé professionnels vont payer des cotisations sociales.

A partir de quand cela va t-il rentrer en vigueur pour le propriétaire, loueur en meublé professionnel ? 

Cela rentre en vigueur à compter du 1er janvier 2021 et n’est pas applicable aux revenus 2020.

Propriétaire, Loueur en Meublé Professionnel: Quel Impact?

L’impact de cette nouvelle mesure produira davantage ses effets lors de la cession du bien, plutôt que durant son exploitation. Pourquoi? Car durant l’exploitation, l’assiette des cotisations se base sur le bénéfice net d’exploitation. Or, comme ce bénéfice est impacté à la baisse du fait des amortissements, il est quasi nul. In fine, la cotisation minimale annuelle imposée par le législateur est d’environ 1200€. 
 
Par contre, dans le cas d’une cession, la plus-value à court terme est entièrement assujettie aux cotisations sociales. 
 

En Conclusion

Les propriétaires, loueurs en meublé professionnels, sont dorénavant soumis aux cotisations sociales, applicable depuis le 1er janvier 2021. Dans les faits, ce changement ne sera guère notable durant l’exploitation de la location courte durée. Mais il en sera autrement lors de la cession du bien! 

Les services Oiqia sont sans engagement. C’est simple, transparent et rentable: Prenez rendez-vous avec notre équipe pour en savoir plus! A très vite!

L’Arrivée Autonome en Location Courte Durée: Et si Je Gérais mon Bien Meublé Autrement?

L’arrivée autonome en location courte durée est annoncée comme la tendance 2021 par Airbnb et les experts du secteur. Parfaitement adaptée à la période de pandémie que nous traversons, elle suscite néanmoins des passions. Notamment lorsque le sujet est abordé sur les réseaux sociaux. Défenseurs et récalcitrants s’y opposent, laissant percevoir un débat inachevé. 

L’arrivée autonome, en quelques mots, est la faculté offerte à un voyageur de prendre possession du bien loué, sans présence humaine. Il pourra donc accéder via une serrure connectée ou une boite à clefs. Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement des serrures connectées, n’hésitez pas à lire notre article ici. Et cela, sans nécessiter l’intervention d’une tierce personne (hôte ou concierge). La location courte durée s’y adonne, en outre, depuis peu. Pourtant, le secteur hôtelier, gardien des codes d’excellence de l’accueil voyageurs, a depuis de nombreuses années eu recours à ce modèle. Notamment pour les voyageurs tardifs, puis au quotidien. Sans parler des hôtels de première catégorie où l’accueil se fait automatiquement via une borne. Ceci ne remettant aucunement en cause la notion d’accueil dans cette activité. Elle est juste vécue et réalisée autrement. Car il faut l’avouer, tout change. Tout évolue.

L’entrée autonome signifie-t-elle que l’accueil sera forcément impersonnel et froid? Selon Airbnb elle-même, la réponse est non. « L’arrivée autonome permet aux hôtes d’offrir un accueil chaleureux même à distance ». Et pourtant, malgré le soutien affiché de la plateforme, la question divise. En revanche, elle rassemble tous les acteurs du secteur hôtelier et de la location courte durée sur un point fondamental. Seule compte la satisfaction du voyageur in fine. 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation: Je télécharge la documentation. Bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur l’entrée autonome en location courte durée ou sur les serrures connectées, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

L’Arrivée Autonome en Location Courte Durée: Comment cela fonctionne-t-il?

Pour que l’entrée dans le logement soit autonome, cela exige que chaque point d’entrée (depuis le premier portail, SAS, etc.) jusqu’à la porte du logement soit ouvrable sans intervention extérieure. Pour cela, plusieurs solutions existent. 

Les boites à clefs ou coffres à clefs (keylocks)

Très abordables (entre 20 à 50€ en moyenne), les boites à clefs ou keylocks prolifèrent. En entrant un code manuellement pour obtenir une clef physique, le voyageur peut accéder au logement. Cette boite à clefs peut être fixée au mur (attention aux autorisations), cachée, cadenassée. Tous les coups sont permis. Petits inconvénients et non des moindres: il faut la trouver (nécessité de bien expliquer son accès au voyageur) et elle peut aisément se faire braquer.

Les serrures connectées (ou smartlocks)

Les serrures connectées permettent d’ouvrir le logement loué via le téléchargement d’une application ou via un digicode. La serrure connectée ou le keypad (clavier à code) s’installe sur la porte, sans l’abimer, et facilite l’automatisation de l’entrée. De fait, les codes temporaires d’entrée peuvent être générés dès confirmation d’une réservation. Et permettent à l’hôte ou le concierge de gagner du temps. Pour le voyageur, il faut juste accéder à la porte d’entrée. Facile, simple d’utilisation, cryptée, cette solution est fortement encouragée. Elle permet également de contrôler les entrées sorties et de pouvoir ouvrir la porte à distance (pour le cas de Nuki, par exemple). Petit inconvénient: le prix (entre 200 et 400€ en moyenne). Mais la qualité, cela se paie.

L’outil innovant Oiqia: une application unique, simple qui révolutionne l’expérience voyageur 

Oiqia a fait le choix des serrures connectées et travaille en collaboration avec la marque Nuki. L’entrée autonome fait partie de son ADN et de ses valeurs. Comment cela fonctionne-t-il concrètement? Du point de vue du voyageur, il lui est demandé de télécharger l’application Oiqia sur le store (Android ou Apple). Une fois téléchargée, il pourra rentrer son numéro de réservation et accéder aux informations sur le logement loué. L’application lui permet une entrée autonome particulièrement simple. Soit il rentre un code, soit il appuie sur un bouton. Et la porte s’ouvre! Enfin, l’application lui permet également d’être téléguidé jusqu’à la porte du logement loué et d’accéder aux règles de la maison et livret d’accueil. (Je lis: le livret d’accueil en location courte durée Airbnb: pourquoi? comment? pour quoi?)

Du point de vue du gestionnaire, hôte ou concierge, il n’est pas nécessaire de multiplier les outils de gestion. C’est cela qui est révolutionnaire dans l’approche Oiqia: pas de gaspillage de temps et de ressources. Un seul outil de gestion pour tout gérer. Ce channel manager unique va permettre de manager à la fois les réservations et la serrure connectée Nuki. Unique et simple. Parce que le temps de l’hôte ou du concierge est précieux. 

Concrètement, plus besoin de téléphoner ou d’envoyer manuellement le code d’entrée au voyageur. L’outil Oiqia permet de générer automatiquement des codes temporaires qui lui seront adressés. Tout est géré d’un seul et même endroit. Et notre outil nous permet de contrôler les entrées et sorties. Nous permet de générer un code particulier pour le prestataire de ménage. L’on ne pouvait faire plus simple! 

Les portes d’entrée d’immeuble et portails: un problème?

Concernant les portes d’immeuble ou les portails, il faut considérer le cas par cas. Dans la majorité des configurations, l’arrivée autonome se met en place sans problème majeur. Notamment, lorsqu’il y a des interphones ou digicodes.

Faut-il indiquer l’arrivée autonome sur la plateforme de location?

Sur la plateforme de location (Airbnb, Booking, Abritel etc.), il est indispensable d’indiquer l’entrée autonome du logement. Ainsi que les instructions afférentes. Il est possible aussi de préciser qu’il peut s’agir d’une option, dans l’annonce. Selon l’objectif visé par l’hôte ou le concierge. Ainsi, le voyageur qui filtre par entrée autonome se verra proposer le logement. En outre, il aura le temps d’intégrer les instructions avant son arrivée. Même si les détails précis ne seront communiqués qu’une fois la réservation effectuée. Egalement, pour les segments de voyageurs récalcitrants à l’arrivée autonome, il leur sera possible d’effectuer leur choix en toute conscience.

 

La Tendance 2021: L’Automatisation de l’Arrivée Voyageur

L’arrivée autonome du voyageur est, selon Airbnb, un des filtres les plus populaires utilisés sur la plateforme. De plus, elle permet une entrée sans stress horaire. De nombreux pays l’ont déjà adoptée et les retours sont, selon la plateforme, plus que positifs. D’ailleurs, dans notre article sur les tendances 2021 de la location courte durée, nous avions clairement relayé ce fait. L’entrée autonome sera privilégiée dans les années à venir, notamment poussée par cette période de pandémie. Et de distanciation sociale. 

Une solution adaptée aux retards, couvre-feux et règles de distanciation sociale 

Sans arrivée autonome dans le logement, il est nécessaire de planifier un rendez-vous physique pour la remise des clefs. Malheureusement, dans les faits, le voyageur n’est pas toujours respectueux des horaires, de manière volontaire ou non. La mise en place d’une entrée autonome permet de parer à cet inconvénient. D’autant plus en période de couvre-feu. L’hôte ou le concierge n’a pas forcément envie de risquer une amende pour un retard hors limite horaire. 

Une solution adaptée aux centres-villes historiques, difficiles d’accès

L’entrée autonome en location courte durée est également une solution pratique pour les villes dont le centre est difficile d’accès. Impossible d’y accéder en voiture ou tout simplement par manque de place de parking gratuit. Cela va faciliter la prise de possession du voyageur de son logement, d’autant plus lorsque ce dernier est une petite surface avec peu d’instructions à échanger. Cela n’empêche bien sûr aucunement un hôte ou un concierge de lui rendre visite par la suite. La praticité ne fait là encore aucun doute.

Une solution pour rentabiliser sa logistique

Comme pour tout business, que l’on soit hôte ou concierge, l’intérêt est d’être rentable. Et cela, au delà de tout le plaisir ou le sens que l’on accorde à son activité. Il est préférable d’optimiser ses trajets afin d’accueillir un voyageur si l’on pense que cela est essentiel de le faire en présentiel. Que de s’adapter à son arrivée plus ou moins approximative en terme horaire. Car une logistique mal orchestrée, c’est autrement dit perdre du temps dans les transports, dépenser de l’essence, des tickets de parking. Sans parler d’éventuelles amendes pour stationnement gênant. La logistique est un point important, quel que soit le secteur d’activité. L’arrivée autonome du voyageur permet donc de gagner en rentabilité. Time is money, disent les Anglo-Saxons. Pas étonnant que l’arrivée autonome soit grandement utilisée dans ces pays-là.

L’arrivée autonome en location courte durée: si les superhosts Airbnb le disent…

Ainsi, l’arrivée autonome est une solution parfaitement adaptée à la période actuelle et devrait être considérée comme une option envisageable plutôt qu’une attaque frontale à l’accueil présentiel. Comme l’expliquent deux superhosts au Mexique sur le site Airbnb, l’idée est de permettre aux différents segments de voyageurs de choisir l’option qu’ils préfèrent. L’accueil peut également se faire de manière virtuelle via un message enregistré. La distance physique étant actuellement privilégiée, trouver de nouvelles astuces pour s’adapter au contexte est un must. La digitalisation des documents est enfin également recommandée. Et cela, afin de répondre aux préconisations sanitaires actuelles (format pdf, QR codes: tout est permis)

Les Défenseurs de l’Accueil Présentiel s’Insurgent: L’Accueil, c’est l’Humain!

Le besoin du voyageur est-il vraiment le même que celui qui accueille?

Durant des décennies, l’industrie hôtelière insistait sur l’importance de l’accueil présentiel. La petite touche d’accueil, le sourire, la bienveillance. Pourtant, cela ne l’a pas empêchée de virer à 360 degrés en privilégiant, dans de nombreux cas, l’arrivée autonome et rapide pour le voyageur. En effet, qui a envie de faire la queue à la réception pour prendre possession de sa chambre, en échange d’un sourire (certes fabuleux) de la réceptionniste? Soyons pragmatique. De nombreux segments de voyageurs veulent aujourd’hui accéder rapidement à leur chambre ou leur logement. Et n’ont pas forcément envie d’être accueillis en personne et de devoir échanger. Sourire, discuter. Le plaisir qu’a l’hôte ou le concierge de recevoir n’est pas forcément le plaisir ressenti par le voyageur, pressé de profiter de son séjour. 

La fatigue du voyage, les enfants courant dans tous les sens.. vous pourrez parfois faire tous les efforts du monde pour accueillir en présentiel le mieux du monde, votre voyageur n’en aura cure. Pourquoi? Parce que son besoin à cet instant précis n’est pas l’accueil mais de se reposer. De gérer les enfants. D’avoir la paix.

La résistance dans le milieu des services contre l’automatisation des procédures

L’industrie hôtelière n’est pas la seule aujourd’hui dans le milieu des services à en automatiser l’accès. Les banques le favorisent, ainsi que les loueurs automobiles, les transports en commun, les hypermarchés, etc. La liste est longue. Quelques mécontents s’insurgent contre le changement. Dans la location courte durée, il y aura toujours des voyageurs qui auront besoin et souhaiteront une personne en présentiel pour les accueillir. Il s’agit d’ailleurs d’un segment de clientèle transversal, doté notamment de seniors. Pourtant aujourd’hui le constat est clair: ceux qui exigent du présentiel, sont-ils réellement prêts à payer pour ce service? Autrement dit, est-ce suffisamment important pour qu’ils acceptent de payer un supplément si nécessaire? La réponse est non. Mais pour ne pas transformer ce segment de clientèle en groupe, organisé et critique, les différents secteurs d’activité continuent de proposer des services particuliers en présentiel. Mais à un coût plus élevé. A chacun de choisir. Lorsque le poids statistique de ce segment sera significativement minime, alors il aura vocation à disparaître. L’automatisation, l’autonomisation du client, du voyageur permettent de rentabiliser l’activité et de gagner du temps. Finalement, toutes les industries sont confrontées au même problème. Et semblent les résoudre de manière similaire. Peut-on réellement lutter contre le changement?

La peur du changement face à l’arrivée autonome en location courte durée

« Le changement tel que l’automatisation tue l’emploi ». Ah oui? Quel emploi?  Un emploi qui n’est plus adapté aux besoins, est-ce toujours un emploi utile? Ne l’oublions pas, les besoins évoluent. C’est un fait, qu’on le veuille ou non. Si l’on se penche sur l’exemple de la caissière qui disparaitrait au profit de l’autonomisation du client qui scanne lui même ses achats et procède au paiement. Ont-elles pour autant disparu de notre champ de vision? Non. Mais leur rôle évolue. Il est moins mécanique et plus axé sur les relations interpersonnelles et notamment la résolution de problèmes et de conflits. 

Et l’accueil chaleureux, c’est quoi dans le fond? C’est transmettre une énergie positive, un sourire, le bonheur de recevoir une autre personne. C’est communiquer avec l’autre et que ce dernier reçoive les signaux émis. La présence physique est-elle indispensable? Bien sur que les deux réponses sont admissibles. Car les voyageurs ne sont pas un mais multiples. Certains auront encore besoin de présentiel, d’autres non. Au fond, il existe plusieurs segments de clientèle. Et l’objectif est donc juste de servir le segment que l’on souhaite cibler. L’accueil, ce n’est ainsi pas l’humain. L’accueil, c’est la satisfaction client, quelle que soit la manière employée. Ce qui compte, c’est le résultat, pas le moyen. Et c’est pour cela que l’art de l’accueillant est multiple.

La vision d’Oiqia: l’humain avant tout. Mais lorsque le besoin est réel.

Oiqia privilégie l’entrée autonome mais en aucun cas, ne néglige l’humain. En revanche, l’humain comme l’ont fait de nombreux secteurs d’activité auparavant, est là lorsque l’on a besoin de lui. En d’autres mots, il répond à un besoin précis et réel. Une attente. L’équipe Oiqia répond présent lorsque le propriétaire a besoin d’un conseil, d’un retour d’expérience, d’une solution. Elle est là également lorsque le voyageur en exprime le besoin. A défaut, la digitalisation du service lui permet de répondre à ses propres besoins, lorsqu’il le souhaite, grâce à l’application qui lui est dédiée. 

Ainsi, l’humain est toujours là où l’on souhaite investir. Si l’accueil est, selon vous, uniquement du présentiel, c’est un point de vue tout à fait défendable. Mais il faut aussi avouer que l’on se fait plaisir soi, à accueillir en personne. D’où le fait que l’on projette beaucoup sur les voyageurs que l’on rencontre ses propres besoins et attentes. Que l’on soit hôte ou concierge.

En Conclusion

Ainsi, l’arrivée autonome en location courte durée du voyageur est un moyen pratique, efficace et rentable d’accéder à un logement loué. En aucun cas, il ne s’agit automatiquement d’éliminer toute présence humaine. L’accueil présentiel peut tout à fait s’effectuer mais de manière décalée. Plus optimisé en terme de logistique. Notamment en période de couvre-feu lorsque le voyageur arrive en retard. Il accède de manière autonome à son logement et l’hôte ou le concierge peut optimiser sa visite à un autre moment pour lui souhaiter la bienvenue. S’il le souhaite et s’il ressent un besoin chez le voyageur. 

L’arrivée autonome en location courte durée est avant tout un outil d’accès facile, flexible et sécurisé. Cela dit, de nombreux pays, de nombreux secteurs d’activité, ont automatisé la prise de possession de services et peu de doute subsiste sur la normalisation de cette évolution. En effet, qu’on le veuille ou non, les services se digitalisent de plus en plus car aucune activité ne peut survivre longtemps sans rentabilité. Et la location courte durée n’y fera pas exception. 

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com

CFE et Taxe d’Habitation en Location Courte Durée: Quelle Taxe Payer Lorsque Je Loue Un Meublé Touristique?

La CFE et la taxe d’habitation en location courte durée constituent deux impôts auxquels le propriétaire d’un bien meublé, loué à des visiteurs de passage, peut se voir redevable. Autant la taxe d’habitation et la taxe foncière sont bien connues du contribuable propriétaire, autant la CFE est ignorée par bon nombre d’entre eux. Et cela, en infraction avec le Code Général des Impôts. 

En premier lieu, l’occupant d’un logement au 1er janvier doit payer la taxe d’habitation dans le cadre de son bail ou de son titre de propriété. D’un autre côté, la CFE ou cotisation foncière des entreprises est « due par les professionnels exerçant à titre habituel non salariée au 1er janvier de l’année d’imposition. » En effet, l’activité de location meublée, exercée en LMP ou LMNP (je lis l’article d’Oiqia sur cette distinction) est considérée comme une activité commerciale d’un point de vue fiscal. Pour être imposable à la CFE, il est donc nécessaire de répondre simultanément à trois conditions. Le caractère habituel de l’activité. L’exercice de l’activité à titre professionnel (gestion d’un bien ne relevant pas d’un patrimoine privé). L’absence de rémunération salariale. Enfin, à noter, elle n’est pas due la première année d’activité.

Dès lors, la question se pose : quelle taxe doit payer un propriétaire d’une location courte durée ? S’il en paie une, est-il exonéré de l’autre ? Oiqia vous résume les différents cas de figure, sans omettre de vous rappeler une règle de bon sens. N’hésitez pas à contacter le centre des impôts auquel vous êtes rattaché pour valider votre situation. 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation: Je télécharge la documentation. Bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur la CFE et la taxe d’habitation en location courte durée, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

Le Cas Classique de la Taxe d’Habitation en Meublé Longue Durée

Lorsqu’un locataire loue un bien au 1er janvier de l’année en cours, il devra payer la
taxe d’habitation. Et ce, car il en a la jouissance dans le cadre de son bail. Le propriétaire ne paiera donc rien. 

Cependant, lorsque le bien n’est pas loué au 1er janvier de l’année en cours, le propriétaire est redevable de la taxe d’habitation. Cela dit, il existe quelques exonérations s’il peut démontrer l’impossibilité de trouver un locataire. En d’autres mots, il devra démontrer sa recherche vaine de locataires. Et déclarer qu’il n’a aucune intention de se réserver le bien en tant que propriétaire. Les preuves admises sont les suivantes :

  • Le mandat de gestion locative
  • La mise en place d’annonces sur des plateformes

CFE et Taxe d’Habitation: Le Cas Particulier de la Location Meublée en Courte Durée

En premier lieu, deux situations sont à prendre en compte. Le fait pour le propriétaire de garder la jouissance du logement ou non. Nous allons traiter des deux cas de
figure.

CFE et taxe d’habitation: le propriétaire d’un meublé en location courte durée garde la jouissance du bien une partie de l’année

Lorsque l’on parle de meublé, il s’agit de la résidence principale ou secondaire du propriétaire. L’habitation personnelle du propriétaire est, en revanche, son habitation habituelle. Ainsi, dans ce premier cas, le propriétaire se garde la jouissance du bien une partie du temps. Ici, c’est bien le propriétaire qui paiera la taxe d’habitation. Même si un locataire de type Airbnb loue le bien au 1er janvier. Cette « réserve du bien par le propriétaire » est donc déterminante.

Enfin, la plus haute juridiction administrative française précise que  » le propriétaire d’un local meublé est redevable de la taxe d’habitation dès lors qu’il peut être regardé, au 1er janvier de l’année d’imposition, comme entendant s’en réserver la disposition ou la jouissance une partie de l’année. »

En second lieu, concernant la CFE, les propriétaires qui louent occasionnellement une partie de leur habitation personnelle (qu’elle soit principale ou secondaire) en sont exonérés. Cela dit, il faut prouver le caractère non habituel de la location.

Il en est de même pour le cas du propriétaire qui loue en meublé une ou plusieurs pièces de son habitation principale à un locataire dont il s’agit également de la résidence principale. Si ce propriétaire réclame un « loyer fixé dans des limites raisonnables », alors ils ne sera pas assujetti à la CFE.

Le cas du bail de 9 mois pour un meublé

Attention, dans le cas singulier d’un bail de 9 mois (type bail étudiant), ce bail est considéré comme classique. C’est donc le locataire qui paie la taxe d’habitation.

Le cas du meublé de tourisme classé

Les propriétaires de meublés de tourisme classés, louant tout ou partie de leur habitation personnelle, sont assujettis à la taxe d’habitation. En revanche, ils sont en principe exonérés de la CFE (à valider auprès du centre des impôts).

CFE et taxe d’habitation: le propriétaire d’un meublé en location courte durée loue à l’année (aucune jouissance personnelle du bien)

Dans ce cas, si le propriétaire démontre que son bien est loué en location courte durée durant l’année entière et qu’il n’en a jamais la jouissance, il ne paiera aucune taxe d’habitation. Exemption totale pour le propriétaire et les différents locataires se succédant dans le logement locatif.

Concernant la CFE, le propriétaire en est redevable car son activité est considérée en matière fiscale comme une activité professionnelle. Cependant, si son chiffre d’affaires est inférieur à 5000€, il en sera exempté.

Le cas du meublé de tourisme classé

Un meublé de tourisme classé n’est pas imposable à la taxe d’habitation si le bien loué ne constitue pas l’habitation personnelle du propriétaire. 

En outre, le propriétaire d’un tourisme classé sera assujetti à la CFE.
 

En Conclusion

Ainsi, la CFE et la taxe d’habitation sont mutuellement exclusives. Un petit tableau récapitulatif ci-dessous vous aidera à comprendre en un clin d’oeil votre situation. 

Ainsi, il n’est pas possible pour un propriétaire de location courte durée de payer à la fois la CFE et la taxe d’habitation. L’article 1407 du CGI l’indique précisément (attention la taxe professionnelle indiquée est en réalité aujourd’hui la CFE). Sont exonérés de la taxe d’habitation, les locaux passibles de la taxe professionnelle lorsqu’ils ne font pas partie de l’habitation personnelle des contribuables. 

Attention, en revanche, à nuancer entre le propriétaire et le locataire. Ce n’est pas parce que le propriétaire est imposable à la CFE que cela exonère le locataire du paiement de la taxe d’habitation, s’il y est assujetti. 

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com

VIDEO EXPERT: la Règlementation de la Location Saisonnière Airbnb expliquée par l’Avocate Lorène Derhy

Cette semaine, Nous Partageons une « Vidéo Expert » de l’Avocate Lorène Derhy sur la Réglementation en Location Saisonnière Airbnb

La réglementation en location saisonnière Airbnb est un vaste sujet, souvent évoqué au sein des réseaux sociaux avec des questions plus ou moins précises. Dès lors, nous partageons avec vous la vidéo réalisée par l’avocate Lorène Derhy. Elle est spécialisée en droit immobilier et en location meublée touristique de type Airbnb. En outre, cette vidéo est claire, simple et fiable! Prenez le temps de la visionner et d’en apprendre plus sur ce sujet. Car n’oubliez pas, nul n’est censé ignorer la Loi!

De même, si vous souhaitez contacter directement Maître Derhy, cliquez sur ce lien.

De plus, sous un autre angle, Oiqia a également abordé ce sujet dans son blog, que vous pouvez lire ici: Je lis l’article Oiqia sur la réglementation en location courte durée: les bonnes questions à se poser avant de se lancer. Car il n’est pas toujours facile de comprendre les termes employés, les subtilités légales: ne pas hésiter à bien valider vos sources afin de ne pas commettre d’erreur. 
 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la neo-conciergerie Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et, bien entendu, si vous réalisez dès maintenant que vous n’aurez ni le temps, ni l’énergie de vous occuper de votre location saisonnière au quotidien, Oiqia est à votre disposition pour gérer votre bien de A à Z. Pour cela, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia