Entrée autonome : Et si j’installais une serrure connectée airbnb ?

Serrure connectée airbnb

Vous êtes propriétaire d’un meublé en location courte durée et vous vous interrogez sur les serrures connectées? Vous en avez assez d’attendre les voyageurs en retard? De vous adapter à ceux en avance? De courir pour être partout à la fois sans jamais l’être? Et si la serrure connectée était la solution? 

Objet du quotidien, la clef physique reste un incontournable pour accéder à un logement, un coffre, une voiture. Un objet au centre de notre vie trépidante. Que l’on perd, que l’on cherche, que l’on nous vole. D’où l’idée de le réinventer. Et pour cela, que de mieux que l’objet connecté? 

Le propriétaire en location courte durée ou le concierge qui gère plusieurs lots finira tôt ou tard par s’interroger sur les processus mis en place pour gérer l’arrivée du voyageur. L’équilibre vie professionnelle / vie privée étant devenu une valeur fondamentale: combien de temps peut-il tenir à courir dans tous les sens? 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous réalisez dès maintenant que vous n’aurez ni le temps, ni l’énergie de vous occuper de votre location saisonnière au quotidien, Oiqia est à votre disposition pour gérer votre bien de A à Z. Il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

Quand On Dit STOP à La Course Permanente et OUI à la Rentabilité

Beaucoup d’acteurs de la location courte durée le clament: « les voyageurs seront accueillis en personne à leur arrivée ». Jolie promesse qui trouve, dans le temps, ses limites. Certes, ce point de contact peut être un plaisir (bonheur de découvrir son voyageur, de discuter, de montrer un logement qui fait votre fierté). Mais aussi une source de stress (quand le voyageur est en retard, en avance, pointilleux, etc.)

Vous donnez le meilleur de vous-même mais ne recevez pas en retour un avis 5 étoiles. Cela vous frustre car la reconnaissance est importante pour vous. Et pour l’attractivité de votre logement sur les plateformes de location. Puis, la lassitude, le ras le bol face au comportement de certains voyageurs ont altéré votre excitation à accueillir en personne ces derniers. 

D’un autre côté, vous êtes aussi une personne dans l’action, vous courrez partout pour respecter à la lettre votre organisation rigoureuse. Mais voilà. Au début, c’était amusant mais plus les lots en gestion augmentent et plus vous avez de travail. Moins vous supportez les grains de sable qui viennent tout ébranler. Et vous vous interrogez sur la rentabilité de tous ces déplacements avec ce que cela génère. Coût du carburant, problèmes de stationnement, amendes, usure du véhicule, etc.

Et si la serrure connectée était la solution à vos problèmes? 

La Serrure Connectée: ça Marche Comment?

Une serrure connectée se place en lieu et sus de votre canon usuel. En d’autres mots, vous allez démonter votre serrure actuelle. De nombreux tutos existent pour vous aider dans cette démarche. Puis, vous allez installer la serrure connectée choisie. Les modes d’emploi sont la plupart du temps plutôt simples et clairs. Mais n’hésitez pas à lire les avis avant de faire votre sélection. Oiqia a travaillé pour vous et vous propose un comparateur de serrures connectées.

                                        TELECHARGEZ NOTRE COMPARATEUR 2022 !

Comparateur 2022 : Serrure connectée airbnb - OIQIA

Un usage adapté à la location courte durée

Une serrure connectée est présentée en kit avec, selon la marque, la visserie, l’outillage, la serrure, les accessoires et les consommables nécessaires (piles, keybord, clef de secours, etc.). Elle a le même objectif que la serrure mécanique (verrouiller/déverrouiller une porte). Mais elle offre aussi la possibilité de partager l’accès à sa famille, des invités, des voyageurs. Des prestataires temporaires tels qu’une femme de ménage. Et tout ceci, sans avoir à se déplacer. 

En location courte durée: le besoin de Bluetooth et de wifi 

L’accès se fait selon plusieurs modalités, en fonction de la marque de la serrure. Il est nécessaire de télécharger une application pour l’installation et/ou la gestion à distance. Les modalités sont l’empreinte digitale, le code numérique, la carte connectée, les clefs de secours, etc. Par Bluetooth et/ou par Wifi (le gestionnaire en location courte durée a besoin des deux). Finalement, les fabricants offrent de nombreuses possibilités d’accès au logement.

La Serrure Connectée dans le Système Oiqia: un Exemple Concret

Outre les propriétaires, les conciergeries ou autres gestionnaires de biens en location courte durée peuvent avoir intérêt à mettre en place ce type de serrure. Et proposer l’accès autonome du voyageur. En effet, hormis les boîtes à clef, peu sécurisées et dont l’installation semble parfois relever de l’amateurisme, seules les serrures connectées proposent l’automatisation de l’arrivée du voyageur. 

Sans rentabilité, point de salut

Oiqia, la conciergerie digitale, a décomposé toutes les tâches nécessaires à un gestionnaire de location courte durée pour mener à bien sa mission. Et la question se pose: à partir de combien de biens devient-il impossible de tout gérer soi-même? Quel est l’intérêt de cumuler les clefs physiques de nombreux lots au vu du risque que cela représente (pertes, vols)? Comment quantifier le temps perdu pour courir après chaque arrivée voyageur ? Et comment prendre en compte les aléas des rendez-vous (retards notamment)? Enfin, comment rentabiliser une activité de gestionnaire de location courte durée et croître dans démultiplier les coûts?

L’arrivée autonome du voyageur chez Oiqia

Chez Oiqia, une certitude: l’arrivée autonome du voyageur est fondamentale pour les raisons évoquées ci-dessus. Le jour de son arrivée, il sera guidé via l’application Oiqia sur smartphone jusqu’au logement. Il bénéficie ainsi d’un accueil personnalisé, grâce également au livret d’accueil et à l’assistant virtuel Qboy mis à sa disposition 24/7. Oiqia a choisi une serrure connectée fiable et adaptée à la location courte durée qui permet le contrôle à distance et l’envoi d’un code temporaire au voyageur. Si vous voulez en savoir plus sur la serrure connectée sélectionnée par Oiqia, cliquez ici. 

Et l’humain? 

Bien sûr, en cas de problème, le voyageur pourra contacter Camille et son équipe du service client. La qualité de service est la priorité d’Oiqia. Quant à la rentabilité, elle est cruciale. Ainsi que la satisfaction du voyageur, primordiale dans un métier de service. Sans nul doute, la serrure connectée est un outil qui facilite la gestion des locations en courte durée. Elle autorise un contrôle des accès à distance via Internet. Permet de démultiplier les arrivées voyageurs dans le même laps de temps. Et économise les frais de déplacement, parking, embauche en cas de problème d’organisation. 

L’objectif de l’objet connecté: allier rentabilité et l’augmentation du degré de satisfaction du voyageur

Il ne faut pas perdre de vue qu’un voyageur insatisfait sera toujours plus expressif qu’un voyageur satisfait. Or son objectif est le suivant: accéder au logement loué sans encombre. Le modèle Oiqia insiste sur l’importance de concilier la rentabilité de l’activité et l’augmentation du degré de satisfaction du voyageur. Nul n’a pour ambition de travailler à perte. Et la serrure connectée est un outil adapté pour atteindre cet objectif.

Et les Risques, On y Pense? 

Rentrons dans le vif du sujet: quels pourraient être nos freins: la panne? le piratage informatique? Et si mon logement était squatté? cambriolé? resté entrouvert ou ouvert à tout vent? Regardons de plus près: une serrure mécanique ou connectée peut rencontrer à tout moment un problème. Mais le fabricant y a aussi pensé et vous apporte certaines solutions.

La serrure mécanique

Une clef qui casse dans la serrure constitue un véritable problème. Impossible de fermer la porte (peut-être même de l’ouvrir) et dans le cas de la location courte durée, pour l’accès au voyageur rapide, il faudra appeler de toute urgence un serrurier. De même, un voyageur qui ne rend pas la clef vous obligera à changer toute la serrure pour éviter tout problème d’intrusion. Donc une serrure mécanique n’est pas exempte de tout risque en location courte durée. 

La serrure connectée

Dans le cas de la serrure connectée, nous savons que la défaillance sera de deux ordres. Soit elle émanera des consommables (pile à plat, batterie à changer). Soit la défaillance sera électronique (accès au Bluetooth ou Wifi, panne de téléphone, application qui plante).

Le coup de la panne

Cela veut-il dire que vous resterez enfermé dehors? Voyons plusieurs cas de figure. Consommable défaillant? Cela n’arrive pas soudainement. Les serrures connectées sont dotées d’alarme qui indiquent que vous devez réagir. Si le téléphone tombe en panne, effectivement, le voyageur devra trouver un moyen de pouvoir contacter l’hôte ou son concierge afin d’accéder au logement. Avec une serrure connectée adéquate, il pourra y accéder par d’autres moyens, gérés à distance. Idem pour les problèmes de Bluetooth et de Wifi en panne: une solution d’urgence est souvent anticipée par le fabricant. D’où l’intérêt, encore, de bien sélectionner sa serrure connectée. Pour bien choisir sa serrure connectéecliquez ici

La porte mal fermée

Que ce soit une serrure connectée ou mécanique, un voyageur qui part sans verrouiller la porte vous prendra par surprise. En revanche, avec une serrure connectée, il est possible d’en être alerté et donc de pouvoir réagir promptement. Par contre, avec une serrure mécanique, seule la présence humaine pourra constater l’ouverture de la porte. 

Le piratage informatique

Dans le cas du piratage informatique, il est évident que les blockbusters ont largement exploité le filon et développé notre imaginaire. Mais dans la réalité, cela reste compliqué à mettre en oeuvre. En effet, le fabricant de la serrure connectée a anticipé ce problème et travaille sur les questions de sécurité. SI les serrures mécaniques ont des normes afin de démontrer leur niveau de sécurité (A2P ou VdS), il en est de même pour les serrures connectées. Certaines proposent des niveaux de sécurité élevés et notamment au niveau du cryptage des données échangées. Il est donc important de bien se renseigner avant. Et de faire régulièrement des mises à jour de l’application. Téléchargez notre comparatif de serrures connectées pour gagner du temps dans votre recherche. 

Le cambriolage

Que ce soit dans le cas d’une serrure connectée ou mécanique, un logement visé par un cambrioleur fera l’objet d’une attention particulière. L’ atout d’une serrure connectée est, sans nul doute, le déclenchement d’une alarme ou le signalement d’une intrusion sans autorisation (selon les marques). Mais soyons lucide, le risque 0 n’existe pas et ce ne sera pas imputable à la serrure particulièrement.

En conclusion

En conclusion, la serrure connectée est un outil particulièrement adapté à la location en courte durée en matière de gain de temps, d’argent et de facto, de rentabilité. Pour résumer, les atouts sont le verrouillage, le déverrouillage à distance via Internet, le partage de clefs d’accès temporaires aux voyageurs et le montage facile et sans perçage (pour les novices). Par contre, les inconvénients sont la surveillance des consommables, l’organisation en amont nécessaire en cas de panne et le coût d’achat. Cela dit, le système Oiqia a démontré qu’elle est indispensable pour atteindre son objectif de rentabilité. Un gestionnaire de location courte durée qui veut assurer sa croissance ne pourra faire l’impasse d’outils connectés afin de maîtriser davantage ses coûts. 

Des questions?

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com

 

Location Courte Durée : Les règles de mise en location durcies dans de nombreuses villes.

Pourquoi ces réglementations ?

De plus en plus de communes françaises constateraient que l’augmentation du nombre de location courte durée empêcherait des habitants de se loger à l’année. De nombreux collectifs reprochent aux meublés de tourisme de contribuer dans certaines villes à l’augmentation des loyers.

Il faut ajouter à cela  une augmentation du prix des biens à vendre. La forte rentabilité de la location en meublé de tourisme attire désormais de nombreux investisseurs. Cela ferait ainsi augmenter les prix au mètre carré dans les villes touristiques.

Enfin, les nuisances et problèmes de voisinage tout comme la concurrence vécue comme déloyale par le secteur de l’hôtellerie, sont aussi pointés du doigt dans les zones où le développement de ce type de location s’accentue.

Quelles sont les règles pour les loueurs ?

Pour les résidences principales, la location d’un logement entier est possible dans la limite de 120 jours par an. Ainsi des plateformes, type Airbnb, n’autorisent plus la location d’une résidence principale plus de quatre mois dans l’année.

Pour les résidences secondaires, les règles se corsent. Il faut signaler en mairie la location d’un meublé de tourisme.

Aujourd’hui, l’organisation qui prévaut, dans les communes de plus de 20 000 habitants, c’est la demande d’autorisation préalable en mairie. Dite de ‘changement d’usage’, cette autorisation concerne les propriétaires qui décident, donc, de louer pour de courtes durées.

L’enregistrement d’un logement entier est une procédure simple, immédiate et gratuite qui ne prend que quelques minutes.

Les propriétaires peuvent demander leur numéro d’enregistrement via un formulaire en ligne. Il est disponible directement sur les sites internet des municipalités concernées. Pour plus d’information, nous vous invitons à vous rendre ici -> https://www.airbnb.fr/d/enregistrement

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

Que risque un loueur ?

Celui qui ne déclare pas le changement d’usage de son bien est passible d’une amende pouvant atteindre 50 000 € par local irrégulièrement transformé.

Quelles villes sont concernées ?

Récemment, Colmar (Haut-Rhin) a annoncé de nouvelles règles contraignantes pour la location meublée de tourisme. Tout comme Bayeux (Calvados) à l’automne 2021. Mais aussi Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Deauville (Calvados), Paris, Lyon (Rhône), Marseille (Bouches-du-Rhône) ou encore Barcelone (Espagne)… Mais aussi des villes plus petites comme Dinan.

Ainsi par exemple, au pays Basque : la « mesure de compensation » déjà mise en place à Paris, Bordeaux, Lyon ou Nice va être appliquée. Elle obligera les propriétaires à produire, dans la même ville et avec une surface équivalente, un bien sur le marché locatif à l’année pour compenser un logement transformé en meublé touristique. La règle sera appliquée à partir du 1er juin 2022 sur 24 communes de « zone tendue » de la côte basque. Sont concernées Bayonne, Biarritz, Anglet, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz ou encore Hendaye.

Aux Sables d’Olonnes en Vendée : les élus ont récemment instauré un plafond du nombre de meublés touristiques par quartier.

De même à Saint-Malo, où il ne doit pas y avoir plus de 12,5 % de logements loués pour des courtes durées dans l’intra-muros. Chaque personne ou Société civile immobilière SCI, (structure juridique permettant de gérer un patrimoine à plusieurs), ne pourra pas louer plus de deux logements secondaires en résidences de vacances.

Comment réagissent les plateformes ?

Face à ces restrictions galopantes, les loueurs y voient une restriction de la liberté d’entreprendre et une atteinte au droit de propriété. Certains n’hésitent pas à porter l’affaire en justice.

De son côté Airbnb a lancé une initiative nommée « Le portail des territoires », présentée comme une plateforme pour aider les autorités locales à gérer l’activité de partage de logement au niveau local, ainsi que leur partenariat avec Airbnb.

Elles mettent aussi régulièrement en avant les sommes reversées à la commune au titre de la taxe de séjour. Airbnb reverse une taxe de séjour aux communes françaises pour le compte des hôtes. Pour exemple, en Occitanie, Toulouse perçoit 700 000 € et Montpellier 570 000 €.

Et plus récemment, Airbnb a imposé une nouvelle démarche pour les loueurs : l’enregistrement obligatoire du bien en location. Il s’agit pour le loueur de communiquer à Airbnb le numéro à 13 chiffres délivré par la mairie pour pouvoir accueillir des voyageurs en courte durée.

En conclusion,

La grande rentabilité des biens en location courte durée a considérablement modifié le marché de l’immobilier. Un équilibre est à trouver entre les communes et les propriétaires, mais la LCD a encore de beaux jours devant elle.

Episode #2 Mini-Série sur l’Arrivée Autonome du Voyageur : La Problématique de la Prostitution

La Prostitution en Location Courte Durée
La Prostitution en Location Courte Durée

L’arrivée autonome du voyageurnous l’avons évoquée au sein de plusieurs articles, est la solution la plus adaptée pour une gestion optimisée de sa logistique, pour offrir de la flexibilité horaire aux voyageurs. Et pour se faciliter la vie en cas de gestion multiple d’appartements. Toutefois, de nombreuses fausses idées ou croyances subsistent à ce sujet. Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’en France, cela s’installe progressivement dans les moeurs d’une société, très attachée à ses valeurs hôtelières mondialement reconnues. Et ce que l’on ne connaît pas ou peu, suscite bien des peurs. 

Dans ce deuxième épisode de notre mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur, nous avons décidé de nous attaquer à la question épineuse de la prostitution. Une activité illégale redoutée par les hôtes et concierges car fermer les yeux s’apparenterait à de la complicité. Au pire à du proxénétisme qui est au sens de la Loi, le fait de « tirer des bénéfices de l’activité de prostitution d’autrui ou qui favorise des actes de prostitution ». Ainsi, il est légitime de s’interroger sur l’éventuel risque que peut représenter l‘arrivée autonome du voyageur dans le cadre de la prostitution en location courte durée.

Les fervents défenseurs de l’accueil présentiel vous diront qu’on ne les y trompe pas ou peu: une prostituée se reconnaît assez facilement d’où l’avantage de l’accueillir en personne. Soit. Nous n’avons pas tous des qualités de profiler, sachant que si l’attitude peut alerter, cette personne tâchera certainement de se fondre dans la masse afin de pouvoir louer votre logement sans encombre. Et n’oublions pas que les jugements hâtifs face à l’habillement d’une personne peuvent relever de l’injure, voire de la discrimination. En outre, si la prostitution s’intéresse à la location courte durée, ce n’est pas sans raison. En effet, cette activité recherche la discrétion pour pouvoir atteindre son objectif premier: la rentabilité. Oiqia partage avec vous ses astuces pour déjouer le piège de la prostitution en location courte durée, dans un contexte d’arrivée autonome du voyageur.

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter et/ou à télécharger notre documentation. Je télécharge la documentation. Et bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur cet article, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia

De l’Hôtel à la Location Courte Durée: Quand les Activités Illégales s’Adaptent au Terrain

La recherche de rentabilité

La prostitution, comme toute activité économique, recherche avant tout la rentabilité. Sans être spécialiste de la chose, l’on peut imaginer qu’outre la rue, la recherche d’un lieu adapté et chauffé est particulièrement opportune. Pour la satisfaction clientèle. En matière d’hébergement, l’hôtel a historiquement eu la primeur, notamment celui acceptant de s’adapter à ces nouveaux besoins en louant à l’heure. Cela dit, avec l’avènement de la location courte durée et les divers confinements que nous venons de vivre, la donne a changé. En effet, il peut être beaucoup plus rentable de louer un appartement en Airbnb pour la nuit ou la semaine (remise bien entendu négociée) qu’un hôtel.

Si l’hôtel et la plateforme de location réclament tous deux des pièces d’identité, l’hôtel reste une place facilement contrôlée par les autorités compétentes. Ce n’est que rarement le cas d’une location courte durée. Or pour être rentable, il faut pouvoir exercer. Enfin, la question de la discrétion ne peut être éludée. Car une activité illégale recherche avant tout à ne pas attirer le regard.

La recherche de discrétion

Les hôtels louant à l’heure ferment clairement les yeux sur les activités qui se passent dans leurs murs. Cela dit, les moeurs de la société ont aussi évolué. Les sites de rencontre de type Gleeden (pour gens mariés) ont favorisé les petites escapades à l’heure au sein d’hôtels ou de locations courte durée. Et cela, ce n’est aucunement illégal. Mais à première vue, comment faire la différence avec de la prostitution ? Pas simple. 
 
En règle générale, la prostitution s’apparente à une recherche de discrétion du client pour de multiples raisons qui lui sont propres. Un hôtel ou un hôte qui vous accueille représente un potentiel jugement et une nécessité de se justifier. Il est rare d’être parfaitement à l’aise lorsque l’on craint de se faire prendre ou que l’on culpabilise de ce que l’on fait (l’on parle bien de l’attitude du client accompagnant). Ainsi, il est très probable que l’arrivée autonome du voyageur soit une solution facilitante pour ce type d’activités qui se veut rentable et discrète. C’est dommageable mais c’est ainsi. Même la location courte durée aura du fil à retordre avec le plus vieux métier du monde.
 

Le ciblage de cette activité: vive le facile d’accès, le peu onéreux et … la boîte à clefs !

La prostitution recherche avant tout des lieux peu onéreux (35/50€ la nuitée). Dans une ville donnée, où le potentiel clients semble intéressant (la prostitution comme toute activité économique répond aux mêmes règles), il sera repéré à la fois un lieu facile d’accès et économique. Nous excluons bien entendu de notre illustration les call-girls qui économiquement ciblent un autre type de bien et sont difficilement reconnaissables. 
 
En outre, il est aussi très probable que l’arrivée autonome soit également ciblée. Pour les raisons évoquées ci-dessus. Pas de justification, pas de jugement. Pas de risque d’annulation sans remboursement « à la tête du client ». Car la discrétion est assurée. La boîte à clefs est la solution idéale pour la prostitution: elle ne laisse aucune trace des entrées sorties du logement. Visible de l’extérieur, le logement peut, après repérage terrain, être sélectionné au sein de la plateforme de location. Comme cela, pas de doute sur l’arrivée autonome et la tranquillité nécessaire pour s’adonner à son activité. Nous verrons plus loin que la serrure connectée, quant à elle, nous semble une solution adéquate en matière d’arrivée autonome du voyageur, pour détecter ce type de problème.
 
Ainsi, la location courte durée a permis à la prostitution d’adapter ses nouveaux besoins. L’arrivée autonome du voyageur (la boîte à clefs) est bien entendu une solution favorisée par cette activité. Mais ne nous leurrons pas, elle n’en constitue pas la seule. Toute location courte durée peu onéreuse et bien placée constitue une cible pour la prostitution. Et comme tout problème a une solution, nous allons partager avec vous nos astuces pour déjouer autant faire ce peut cette plaie.
 

Les Astuces Oiqia Pour Déjouer les Pièges de la Prostitution en Arrivée Autonome du Voyageur

L’expression « pas vu pas pris » prend tout son sens ici. Il est probable que vous ayez déjà loué votre bien à un(e) prostitué(e) dans vous en être rendu compte. Ou peut-être la prise de conscience a été tardive, à la sortie, lorsque quelques éléments vous ont mis la puce à l’oreille. L’important pour éviter d’être soupçonné de proxénétisme est de mettre en place tout moyen pour éloigner cet écueil. Certaines mesures à mettre en place sont proactives, d’autres réactives.

Les mesures proactives

La communication

Communiquer votre interdiction de la prostitution est importante. Ne pensez pas que cela va de soi. Seuls les écrits restent. Indiquez le clairement dans votre annonce, dans votre livret d’accueil, etc. Si vous avez le moindre doute, communiquez avec diplomatie avec la personne en cause. Soyez sincère sur vos doutes, respectueux mais… ferme. Expliquez que vous ne cautionnez pas cette activité et si aveu de cette dernière, demandez lui de quitter les lieux manu militari. Il est difficile de porter plainte pour l’intention d’une activité illégale mais vous pouvez toujours faire une main courante pour laisser une trace. Sait-on jamais. 

La fiche de police

Une autre manière de déjouer la prostitution en votre demeure est la fiche de police. Obligatoire pour les étrangers, il est peu probable qu’un(e) prostitué(e) étranger(e) souhaite la remplir. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette fiche de police et obtenir un modèle, il suffit de cliquer ici.

Les mesures réactives

La serrure connectée et la surveillance en arrivée autonome du voyageur

Comme nous l’avons vu, la boîte à clefs soulève une vraie problématique en arrivée autonome du voyageur. Celle de n’avoir aucun contrôle une fois votre voyageur entré dans le logement. Il est vrai qu’une caméra pourrait être placée sur le perron de l’entrée mais attention, vous devrez en informer préalablement le voyageur. Une autre solution plus simple est la serrure connectée. En effet, cet outil permet de contrôler les entrées sorties du logement. Il est évident que de multiples sollicitations de la porte d’entrée pourraient laisser deviner une activité de prostitution. Il est donc nécessaire en cas de constat de communiquer sans tarder avec le voyageur. La diplomatie est de mise, il va s’en dire, car comme nous l’avons vu, la prostitution est une relation tarifée. A ne pas confondre avec d’autres types d’escapades, elles, permises légalement. 

C’est l’une des raisons pour lesquelles Oiqia a décidé de travailler avec la serrure connectée Nuki. En effet, il est important pour nous d’avoir un contrôle sur les accès au logement. Cela permet d’être réactif en cas de problème.
 

Le contrôle de la température du logement

Un des besoins de cette activité de prostitution est la chaleur dans le logement. Celui-ci sera rapidement à une température avoisinant les 30 degrés. Ainsi, il peut être utile d’intégrer à votre chauffage un outil connecté afin de pouvoir contrôler la température et la bloquer. Cela n’empêchera pas votre voyageur d’éventuellement acheter un radiateur d’appoint mais au moins, vous aurez essayé. Et en terme écologique, c’est une bonne chose de contrôler le chauffage. 

Ainsi, si vous constatez que la température de votre bien est élevée, vous pourrez, avec les outils adéquats, réagir.

En Conclusion

Il existe certainement d’autres moyens de contrecarrer la prostitution au sein de votre logement. Si vous souhaitez partager d’autres idées, n’hésitez as à nous en faire part à hello@oiqia.com. Une communauté ne s’enrichit que grâce aux échanges.

In fine, la location courte durée, et plus précisément l’arrivée autonome du voyageur, attirent la prostitution, c’est un fait. Et notamment, les boîtes à clefs. Mais de nombreuses solutions existent pour la déjouer et pour agir en cas de soupçon avéré. Si malgré cela, vous constatez des dégradations dans votre logement, n’hésitez pas à faire jouer la fameuse « caution ». Enfin, portez plainte pour dégradation de votre bien, en parallèle, afin de cumuler les preuves. Même si l’activité de location courte durée peut attirer des activités illégales, n’oublions pas néanmoins que cela reste marginal et que toute la prévention du monde n’empêchera pas l’incommodité. 

Vous êtes d’accord avec nous, pas d’accord ? Faîtes-le nous savoir en commentant notre article ! Oiqia est là pour répondre à vos questions, vos doutes. Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous !

A bientôt pour le prochain épisode de la mini-série sur l’arrivée autonome du voyageur...

L’Arrivée Autonome en Location Courte Durée: Et si Je Gérais mon Bien Meublé Autrement?

L’arrivée autonome en location courte durée est annoncée comme la tendance 2021 par Airbnb et les experts du secteur. Parfaitement adaptée à la période de pandémie que nous traversons, elle suscite néanmoins des passions. Notamment lorsque le sujet est abordé sur les réseaux sociaux. Défenseurs et récalcitrants s’y opposent, laissant percevoir un débat inachevé. 

L’arrivée autonome, en quelques mots, est la faculté offerte à un voyageur de prendre possession du bien loué, sans présence humaine. Il pourra donc accéder via une serrure connectée ou une boite à clefs. Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement des serrures connectées, n’hésitez pas à lire notre article ici. Et cela, sans nécessiter l’intervention d’une tierce personne (hôte ou concierge). La location courte durée s’y adonne, en outre, depuis peu. Pourtant, le secteur hôtelier, gardien des codes d’excellence de l’accueil voyageurs, a depuis de nombreuses années eu recours à ce modèle. Notamment pour les voyageurs tardifs, puis au quotidien. Sans parler des hôtels de première catégorie où l’accueil se fait automatiquement via une borne. Ceci ne remettant aucunement en cause la notion d’accueil dans cette activité. Elle est juste vécue et réalisée autrement. Car il faut l’avouer, tout change. Tout évolue.

L’entrée autonome signifie-t-elle que l’accueil sera forcément impersonnel et froid? Selon Airbnb elle-même, la réponse est non. « L’arrivée autonome permet aux hôtes d’offrir un accueil chaleureux même à distance ». Et pourtant, malgré le soutien affiché de la plateforme, la question divise. En revanche, elle rassemble tous les acteurs du secteur hôtelier et de la location courte durée sur un point fondamental. Seule compte la satisfaction du voyageur in fine. 

Le Service Oiqia à Votre Disposition Pour Tout Conseil

Si vous souhaitez en savoir plus sur les services proposés par la conciergerie digitale Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter. Et/ou à télécharger notre documentation: Je télécharge la documentation. Bien entendu, si vous souhaitez poser des questions plus précises sur l’entrée autonome en location courte durée ou sur les serrures connectées, il suffit de cliquer ici: Je contacte Oiqia 

L’Arrivée Autonome en Location Courte Durée: Comment cela fonctionne-t-il?

Pour que l’entrée dans le logement soit autonome, cela exige que chaque point d’entrée (depuis le premier portail, SAS, etc.) jusqu’à la porte du logement soit ouvrable sans intervention extérieure. Pour cela, plusieurs solutions existent. 

Les boites à clefs ou coffres à clefs (keylocks)

Très abordables (entre 20 à 50€ en moyenne), les boites à clefs ou keylocks prolifèrent. En entrant un code manuellement pour obtenir une clef physique, le voyageur peut accéder au logement. Cette boite à clefs peut être fixée au mur (attention aux autorisations), cachée, cadenassée. Tous les coups sont permis. Petits inconvénients et non des moindres: il faut la trouver (nécessité de bien expliquer son accès au voyageur) et elle peut aisément se faire braquer.

Les serrures connectées (ou smartlocks)

Les serrures connectées permettent d’ouvrir le logement loué via le téléchargement d’une application ou via un digicode. La serrure connectée ou le keypad (clavier à code) s’installe sur la porte, sans l’abimer, et facilite l’automatisation de l’entrée. De fait, les codes temporaires d’entrée peuvent être générés dès confirmation d’une réservation. Et permettent à l’hôte ou le concierge de gagner du temps. Pour le voyageur, il faut juste accéder à la porte d’entrée. Facile, simple d’utilisation, cryptée, cette solution est fortement encouragée. Elle permet également de contrôler les entrées sorties et de pouvoir ouvrir la porte à distance (pour le cas de Nuki, par exemple). Petit inconvénient: le prix (entre 200 et 400€ en moyenne). Mais la qualité, cela se paie.

L’outil innovant Oiqia: une application unique, simple qui révolutionne l’expérience voyageur 

Oiqia a fait le choix des serrures connectées et travaille en collaboration avec la marque Nuki. L’entrée autonome fait partie de son ADN et de ses valeurs. Comment cela fonctionne-t-il concrètement? Du point de vue du voyageur, il lui est demandé de télécharger l’application Oiqia sur le store (Android ou Apple). Une fois téléchargée, il pourra rentrer son numéro de réservation et accéder aux informations sur le logement loué. L’application lui permet une entrée autonome particulièrement simple. Soit il rentre un code, soit il appuie sur un bouton. Et la porte s’ouvre! Enfin, l’application lui permet également d’être téléguidé jusqu’à la porte du logement loué et d’accéder aux règles de la maison et livret d’accueil. (Je lis: le livret d’accueil en location courte durée Airbnb: pourquoi? comment? pour quoi?)

Du point de vue du gestionnaire, hôte ou concierge, il n’est pas nécessaire de multiplier les outils de gestion. C’est cela qui est révolutionnaire dans l’approche Oiqia: pas de gaspillage de temps et de ressources. Un seul outil de gestion pour tout gérer. Ce channel manager unique va permettre de manager à la fois les réservations et la serrure connectée Nuki. Unique et simple. Parce que le temps de l’hôte ou du concierge est précieux. 

Concrètement, plus besoin de téléphoner ou d’envoyer manuellement le code d’entrée au voyageur. L’outil Oiqia permet de générer automatiquement des codes temporaires qui lui seront adressés. Tout est géré d’un seul et même endroit. Et notre outil nous permet de contrôler les entrées et sorties. Nous permet de générer un code particulier pour le prestataire de ménage. L’on ne pouvait faire plus simple! 

Les portes d’entrée d’immeuble et portails: un problème?

Concernant les portes d’immeuble ou les portails, il faut considérer le cas par cas. Dans la majorité des configurations, l’arrivée autonome se met en place sans problème majeur. Notamment, lorsqu’il y a des interphones ou digicodes.

Faut-il indiquer l’arrivée autonome sur la plateforme de location?

Sur la plateforme de location (Airbnb, Booking, Abritel etc.), il est indispensable d’indiquer l’entrée autonome du logement. Ainsi que les instructions afférentes. Il est possible aussi de préciser qu’il peut s’agir d’une option, dans l’annonce. Selon l’objectif visé par l’hôte ou le concierge. Ainsi, le voyageur qui filtre par entrée autonome se verra proposer le logement. En outre, il aura le temps d’intégrer les instructions avant son arrivée. Même si les détails précis ne seront communiqués qu’une fois la réservation effectuée. Egalement, pour les segments de voyageurs récalcitrants à l’arrivée autonome, il leur sera possible d’effectuer leur choix en toute conscience.

 

La Tendance 2021: L’Automatisation de l’Arrivée Voyageur

L’arrivée autonome du voyageur est, selon Airbnb, un des filtres les plus populaires utilisés sur la plateforme. De plus, elle permet une entrée sans stress horaire. De nombreux pays l’ont déjà adoptée et les retours sont, selon la plateforme, plus que positifs. D’ailleurs, dans notre article sur les tendances 2021 de la location courte durée, nous avions clairement relayé ce fait. L’entrée autonome sera privilégiée dans les années à venir, notamment poussée par cette période de pandémie. Et de distanciation sociale. 

Une solution adaptée aux retards, couvre-feux et règles de distanciation sociale 

Sans arrivée autonome dans le logement, il est nécessaire de planifier un rendez-vous physique pour la remise des clefs. Malheureusement, dans les faits, le voyageur n’est pas toujours respectueux des horaires, de manière volontaire ou non. La mise en place d’une entrée autonome permet de parer à cet inconvénient. D’autant plus en période de couvre-feu. L’hôte ou le concierge n’a pas forcément envie de risquer une amende pour un retard hors limite horaire. 

Une solution adaptée aux centres-villes historiques, difficiles d’accès

L’entrée autonome en location courte durée est également une solution pratique pour les villes dont le centre est difficile d’accès. Impossible d’y accéder en voiture ou tout simplement par manque de place de parking gratuit. Cela va faciliter la prise de possession du voyageur de son logement, d’autant plus lorsque ce dernier est une petite surface avec peu d’instructions à échanger. Cela n’empêche bien sûr aucunement un hôte ou un concierge de lui rendre visite par la suite. La praticité ne fait là encore aucun doute.

Une solution pour rentabiliser sa logistique

Comme pour tout business, que l’on soit hôte ou concierge, l’intérêt est d’être rentable. Et cela, au delà de tout le plaisir ou le sens que l’on accorde à son activité. Il est préférable d’optimiser ses trajets afin d’accueillir un voyageur si l’on pense que cela est essentiel de le faire en présentiel. Que de s’adapter à son arrivée plus ou moins approximative en terme horaire. Car une logistique mal orchestrée, c’est autrement dit perdre du temps dans les transports, dépenser de l’essence, des tickets de parking. Sans parler d’éventuelles amendes pour stationnement gênant. La logistique est un point important, quel que soit le secteur d’activité. L’arrivée autonome du voyageur permet donc de gagner en rentabilité. Time is money, disent les Anglo-Saxons. Pas étonnant que l’arrivée autonome soit grandement utilisée dans ces pays-là.

L’arrivée autonome en location courte durée: si les superhosts Airbnb le disent…

Ainsi, l’arrivée autonome est une solution parfaitement adaptée à la période actuelle et devrait être considérée comme une option envisageable plutôt qu’une attaque frontale à l’accueil présentiel. Comme l’expliquent deux superhosts au Mexique sur le site Airbnb, l’idée est de permettre aux différents segments de voyageurs de choisir l’option qu’ils préfèrent. L’accueil peut également se faire de manière virtuelle via un message enregistré. La distance physique étant actuellement privilégiée, trouver de nouvelles astuces pour s’adapter au contexte est un must. La digitalisation des documents est enfin également recommandée. Et cela, afin de répondre aux préconisations sanitaires actuelles (format pdf, QR codes: tout est permis)

Les Défenseurs de l’Accueil Présentiel s’Insurgent: L’Accueil, c’est l’Humain!

Le besoin du voyageur est-il vraiment le même que celui qui accueille?

Durant des décennies, l’industrie hôtelière insistait sur l’importance de l’accueil présentiel. La petite touche d’accueil, le sourire, la bienveillance. Pourtant, cela ne l’a pas empêchée de virer à 360 degrés en privilégiant, dans de nombreux cas, l’arrivée autonome et rapide pour le voyageur. En effet, qui a envie de faire la queue à la réception pour prendre possession de sa chambre, en échange d’un sourire (certes fabuleux) de la réceptionniste? Soyons pragmatique. De nombreux segments de voyageurs veulent aujourd’hui accéder rapidement à leur chambre ou leur logement. Et n’ont pas forcément envie d’être accueillis en personne et de devoir échanger. Sourire, discuter. Le plaisir qu’a l’hôte ou le concierge de recevoir n’est pas forcément le plaisir ressenti par le voyageur, pressé de profiter de son séjour. 

La fatigue du voyage, les enfants courant dans tous les sens.. vous pourrez parfois faire tous les efforts du monde pour accueillir en présentiel le mieux du monde, votre voyageur n’en aura cure. Pourquoi? Parce que son besoin à cet instant précis n’est pas l’accueil mais de se reposer. De gérer les enfants. D’avoir la paix.

La résistance dans le milieu des services contre l’automatisation des procédures

L’industrie hôtelière n’est pas la seule aujourd’hui dans le milieu des services à en automatiser l’accès. Les banques le favorisent, ainsi que les loueurs automobiles, les transports en commun, les hypermarchés, etc. La liste est longue. Quelques mécontents s’insurgent contre le changement. Dans la location courte durée, il y aura toujours des voyageurs qui auront besoin et souhaiteront une personne en présentiel pour les accueillir. Il s’agit d’ailleurs d’un segment de clientèle transversal, doté notamment de seniors. Pourtant aujourd’hui le constat est clair: ceux qui exigent du présentiel, sont-ils réellement prêts à payer pour ce service? Autrement dit, est-ce suffisamment important pour qu’ils acceptent de payer un supplément si nécessaire? La réponse est non. Mais pour ne pas transformer ce segment de clientèle en groupe, organisé et critique, les différents secteurs d’activité continuent de proposer des services particuliers en présentiel. Mais à un coût plus élevé. A chacun de choisir. Lorsque le poids statistique de ce segment sera significativement minime, alors il aura vocation à disparaître. L’automatisation, l’autonomisation du client, du voyageur permettent de rentabiliser l’activité et de gagner du temps. Finalement, toutes les industries sont confrontées au même problème. Et semblent les résoudre de manière similaire. Peut-on réellement lutter contre le changement?

La peur du changement face à l’arrivée autonome en location courte durée

« Le changement tel que l’automatisation tue l’emploi ». Ah oui? Quel emploi?  Un emploi qui n’est plus adapté aux besoins, est-ce toujours un emploi utile? Ne l’oublions pas, les besoins évoluent. C’est un fait, qu’on le veuille ou non. Si l’on se penche sur l’exemple de la caissière qui disparaitrait au profit de l’autonomisation du client qui scanne lui même ses achats et procède au paiement. Ont-elles pour autant disparu de notre champ de vision? Non. Mais leur rôle évolue. Il est moins mécanique et plus axé sur les relations interpersonnelles et notamment la résolution de problèmes et de conflits. 

Et l’accueil chaleureux, c’est quoi dans le fond? C’est transmettre une énergie positive, un sourire, le bonheur de recevoir une autre personne. C’est communiquer avec l’autre et que ce dernier reçoive les signaux émis. La présence physique est-elle indispensable? Bien sur que les deux réponses sont admissibles. Car les voyageurs ne sont pas un mais multiples. Certains auront encore besoin de présentiel, d’autres non. Au fond, il existe plusieurs segments de clientèle. Et l’objectif est donc juste de servir le segment que l’on souhaite cibler. L’accueil, ce n’est ainsi pas l’humain. L’accueil, c’est la satisfaction client, quelle que soit la manière employée. Ce qui compte, c’est le résultat, pas le moyen. Et c’est pour cela que l’art de l’accueillant est multiple.

La vision d’Oiqia: l’humain avant tout. Mais lorsque le besoin est réel.

Oiqia privilégie l’entrée autonome mais en aucun cas, ne néglige l’humain. En revanche, l’humain comme l’ont fait de nombreux secteurs d’activité auparavant, est là lorsque l’on a besoin de lui. En d’autres mots, il répond à un besoin précis et réel. Une attente. L’équipe Oiqia répond présent lorsque le propriétaire a besoin d’un conseil, d’un retour d’expérience, d’une solution. Elle est là également lorsque le voyageur en exprime le besoin. A défaut, la digitalisation du service lui permet de répondre à ses propres besoins, lorsqu’il le souhaite, grâce à l’application qui lui est dédiée. 

Ainsi, l’humain est toujours là où l’on souhaite investir. Si l’accueil est, selon vous, uniquement du présentiel, c’est un point de vue tout à fait défendable. Mais il faut aussi avouer que l’on se fait plaisir soi, à accueillir en personne. D’où le fait que l’on projette beaucoup sur les voyageurs que l’on rencontre ses propres besoins et attentes. Que l’on soit hôte ou concierge.

En Conclusion

Ainsi, l’arrivée autonome en location courte durée du voyageur est un moyen pratique, efficace et rentable d’accéder à un logement loué. En aucun cas, il ne s’agit automatiquement d’éliminer toute présence humaine. L’accueil présentiel peut tout à fait s’effectuer mais de manière décalée. Plus optimisé en terme de logistique. Notamment en période de couvre-feu lorsque le voyageur arrive en retard. Il accède de manière autonome à son logement et l’hôte ou le concierge peut optimiser sa visite à un autre moment pour lui souhaiter la bienvenue. S’il le souhaite et s’il ressent un besoin chez le voyageur. 

L’arrivée autonome en location courte durée est avant tout un outil d’accès facile, flexible et sécurisé. Cela dit, de nombreux pays, de nombreux secteurs d’activité, ont automatisé la prise de possession de services et peu de doute subsiste sur la normalisation de cette évolution. En effet, qu’on le veuille ou non, les services se digitalisent de plus en plus car aucune activité ne peut survivre longtemps sans rentabilité. Et la location courte durée n’y fera pas exception. 

Si vous avez des questions et souhaitez vous entretenir avec l’équipe Oiqia, n’hésitez pas à nous contacter (Je contacte Oiqia). 

Commentez notre article, partagez le avec vos amis, votre communauté.

Pour de plus amples renseignements, une seule adresse: hello@oiqia.com